Date du jeu : printemps 411
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Des bandes criminelles de Rome
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses
Des bandes criminelles de Rome
Auteur Message
DECUMIUS PUBLIANUS Marcus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 64
Inscrit le : Mar 28 Mai 2019
Posté le : Lun 03 Fév 2020    

Printemps 410

Le sénateur Decumius Publianus Marcus se lève et prend la parole

L'heure est grave, mes chers collègues. Rome est régné par la peur, la terreur et l'insécurité généralisée Les attaques incessantes de bande criminelles à l'encontre du senat, ses membres et leur famille ne peut plus continuer. Nous connaissons l'homme responsable de cette situation, un homme dont le nom est craint par certains et fêtes par d'autres....

IOCERUS.

Gardait un moment le silence afin de laisser résonner ce nom dans le sénat

Cet homme de l'ombre fait régner la terreur à Rome et c'est à nous, le sénat de Rome de l'arrêté. Nos vigiles on prouvez qu'ils ont atteints leur limite et qu'ils sont incapables de protéger les citoyens de cette menace qui grandit jour après jour. Où étaient-ils quand la domus de Servii Laecae à été vandalisée par Iocerus !? Ils n'étaient pas là ! Que ce soit par peur de l'acier ou l'argent de Iocerus dans leur poche ! Rome a besoin d'une unité capable de faire face à Iocerus et son gang. Une unité qui les délogera de leur trou à rats, une maison après l'autre et qui reconduira Rome dans l'ordre et la paix.

Regardant tout les sénateurs.


Afin de mettre fin à l'insécurité généralisée, l'établissement d'une force de police était nécessaire pour maintenir l'ordre public et prévenir les troubles civils. Pour atteindre cet objectif, je propose la création de trois cohortes urbaines sous la direction d'un des deux préfet de la ville, le préfet urbain. Leur rôle principal sera de surveiller Rome et de lutter contre les foules et les gangs itinérants qui hantes les rues de la République. Les cohortes urbaines pourront ainsi agir comme une force de police renforcée, capable de tâches anti-émeutes, tandis que leurs confrères, les Vigiles, surveillent les rues et combattent les incendies.
[/quote]

  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1577
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Mar 04 Fév 2020    

Printemps 410

Un silence inquiétant règne dans l'assemblée parsemée. Les sénateurs haussent les épaules pour montrer leur impuissance dans l'affaire.

Plusieurs regards se tournent vers l'endroit où étaient assis autrefois sur leurs chaises curules les anciens consuls dont l'un est malade - Lucius Macedo - et l'autre luttant toujours contre la mort suite à une violente tentative d'assassinat - Primus Valerius Publicola.

Le silence se prolonge...


----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
VALERIUS PUBLICOLA Secundus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 117
Inscrit le : Mar 11 Sep 2018
Posté le : Mar 04 Fév 2020    

Printemps 410


Face au silence prolongé des autres sénateurs, un jeune sénateur prend la parole.

"J'approuve les propositions énergiques du sénateur Decumius Publianus Marcus. Il est impossible et même lâche de laisser agir Iocerus. Les troupes de cet homme ont empêché les élections de magistrats, procédé à la tentative d'assassinat de mon frère dans sa fonction de consul, mis à sac des quartiers populaires entiers, saccagé à deux reprises et assassinés les esclaves de la demeure des Servii Laecae. A qui s'en prendra-t-il la prochaine fois ? A quel sénateur qui aujourd'hui détourne le regard ? A quelle institution de Rome laissée en précieux héritages par nos grands ancêtres ?

Il faut réagir et montrer notre virtus par les actions les plus décidées !

Je demande que des volontaires soient autorisées à prêter main forte aux cohortes urbaines. Mes esclaves, mes clients, moi-même nous voulons ardemment combattre les sbires du chef de pègre Iocerus !"

----------------------
Rang et tendance Sénateur patricien Optimates

Ancien ambassadeur à Delphes, rédacteur du traité de paix entre Rome et la Ligue de Corinthe, général antidecemvir pendant la guerre civile. Questeur (409)


Car l'éclat des richesses et de la beauté est chose fragile et périssable ; la vertu, elle, assure la gloire et l'immortalité.

SALLUSTE, Cat, I
  Haut de page Bas de page 
 
DECUMIUS PUBLIANUS Marcus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 64
Inscrit le : Mar 28 Mai 2019
Posté le : Mer 05 Fév 2020    

''Voilà ce que je vous propose nobles sénateur''



Citer
En l'an 409 sur la proposition du sénateur DECUMIUS PUBLIANUS Marcus, :

Préambule : Dans le but de maintenir l'ordre public et de prévenir les troubles civils et pour atteindre cet objectif, le sénateur DECUMIUS PUBLIANUS Marcus propose a créé trois cohortes urbaines dont leur rôle principal sera de contrôler Rome et de lutter contre les foules et les gangs itinérants.

Article 1 : Des XIV régions. L'Urbs compte désormais plusieurs quartiers qui seront regrouper en trois grand zone de déploiement pour les cohortes urbaines. l'Urbs Nord(Quirinal, Viminal, Argilète, Esquilin), l'Urbs Centre(Capitole, Subure, Velabre, Palatin,) et l'Urbs Sud(Aventin, Murcia, Caelius, Carènes).


Article 2 : Chaque grand quartiers sera dotée d'une cohortes urbaines des à la date de promulgation.


Article 3 bigmouth.gifu recrutement et de la hiérarchie. Chaque cohorte est commandée par un tribun militaire. Au-dessous du tribun, à la tête des centuries, sont placés six centurions qui ont fait en général leur apprentissage dans les centurionats légionnaires et les centurionats des vigiles.

Les sous-officiers (les principales) sont à peu de chose près, les mêmes que dans l'armée de ligne. Comme dans celle-ci, ils se divisent en deux groupes, les uns détachés auprès du préfet de la Ville dont ils forment l'officium, les autres servant dans le corps même.

Les trois cohortes urbaines sont subordonnés à l'Edilité qui elle même est directement subordonnés au préteurs.


Article 4 : De l'organisation manipulaire. Organisées sur le type des cohortes légionnaires, mais sans contingent de cavalerie, les cohortes urbaines comprenaient 500 hommes par cohorte.Les quartiers seront jumelées pour qu'en cas d'insuffisance des effectifs, les renforts à expédier soient automatiquement prélevés dans le quartiers voisines.

D'où organisation manipulaire, les exercices en commun facilitant le travail éventuel de deux cohortes de concert, sous commandement unique. En cas de catastrophe majeure, mettant en jeu plus d'une cohorte, c'est les préteurs qui assumeront la coordination des opérations.


Article 5 : Des soldes et de la retraite. La solde d'un homme de la cohortes urbaines est égale à celle d'un légionnaire; la solde d'un centurion urbaines est égale à celle d'un centurion de nos légions. A l'issue de son temps de service, qui ne pourra être inférieur à 20 ans, mais l'État peut libérer un soldat avant l'expiration de ce terme. il bénéficiera des mêmes avantages que les légionnaires en fin de carrière.


Article 6 : Des casernements. Pour loger l'ensemble des cohortes d'un grand quartiers, il sera procédé à la construction d'une caserne. Ils seront logés au sein du grand quartiers dont ils encadrent la sécurité, à même de repérer les nouveaux arrivants, les éléments louches et les étrangers des nations hostiles qui viennent apporter le trouble, la sédition ou la débauche dans l'enceinte même de Rome. Les casernements seront construits sur le modèle traditionnel légionnaire, palissé pour en contrôler les accès. Ce type de cantonnement militaire contribuera à éviter toute tentation de mollesse physique.




  Haut de page Bas de page 
 
VALERIUS PUBLICOLA Secundus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 117
Inscrit le : Mar 11 Sep 2018
Posté le : Jeu 06 Fév 2020    

Printemps 410

"J'approuve !"

----------------------
Rang et tendance Sénateur patricien Optimates

Ancien ambassadeur à Delphes, rédacteur du traité de paix entre Rome et la Ligue de Corinthe, général antidecemvir pendant la guerre civile. Questeur (409)


Car l'éclat des richesses et de la beauté est chose fragile et périssable ; la vertu, elle, assure la gloire et l'immortalité.

SALLUSTE, Cat, I
  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1577
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Sam 08 Fév 2020    

Printemps 410

"Nous refusons !"

Plusieurs mains se lèvent, lourdement ornées d'émeraudes pour ceux habitant le Palatin ou de rubis pour d'autres habitant à Subure !

"Le prix d'une telle mesure est sans proportion avec les bénéfices potentiels ! Cette mesure est définitivement trop chère !"

----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
DECUMIUS PUBLIANUS Marcus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 64
Inscrit le : Mar 28 Mai 2019
Posté le : Lun 17 Fév 2020    

Printemps 410

Se lève et se tourne vers les sénateurs indécis

''Oubliez donc tout; nobles sénateurs, pour sauver l'État. Regardez autour de vous quels orages vous menacent, si vous ne les conjurez. Vous tenez en vos mains le destin de Rome, ne la livrer pas aux flammes de Iocerus. D'irrécusables témoins vous ont révélé tous ces attentats; que ce soit contre Titus Servius ou notre consule, magistrat de la république !

Tous ces actes sont assez pour ruines la patrie ! Cependant, pères conscrits, j'ai voulu, en soumettant l'affaire à une nouvelle délibération, que vous pussiez prononcer à la fois sur le crime et sur le châtiment. Avant de prendre vos suffrages, je vais vous parler en temps que citoyens de Rome.

En effet, pères conscrits, je vous le demande, que faire, si un père de famille voyait ses enfants assassinés par un esclave, un criminelle, son épouse égorgée, sa maison réduite en cendres. Et nous aussi, nobles sénateurs, des scélérats ont voulu massacrer nos femmes et nos enfants; ils ont voulu renverser et les toits où nous habitons, et la ville entière, commune habitation de ce grand peuple.

A nos voix, les voix des citoyens, les criminelle cours sur la cendre fumante de l'empire, et à leur tour les Gaulois, s’assiéront sur les ruines de Rome. L'indulgence contre ces criminelles serait cruauté; la faiblesse, insensibilité barbare aux maux de la patrie.

Oui, nobles sénateurs, c'est votre sort que vous allez décider aujourd'hui; c'est le sort du peuple romain, de vos femmes et de vos enfants, de vos autels et de vos foyers, des temples sacrés, de la ville, de l'empire, de la liberté, de l'Italie, de la république entière. ''


Decumius Publianus Marcus attend les réaction des autres sénateurs, se rassoit et attend les résultats du vote.

  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1577
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Mar 17 Mar 2020    

Printemps 410

Attention, rp rouge



A la suite du discours de Decumius Publianus les sénateurs s'invectivent entre eux. Les sénateurs porteurs des bagues d'émeraudes sont les plus virulents, mais ils s'avèrent bientôt être une minorité.

De plus en plus les arguments du sénateur Decumius Publianus semblent porter leurs fruits... Quelques uns des porteurs d'émeraudes s'en vont, menaçants.

Petit à petit, les acclamations fusent en l'honneur de Decumius, puis des vivats retentissent de plus en plus bruyamment.

Le vote se tient dans la foulée, malgré les insultes de sénateurs, le texte est sur le point d'être adopté...

Brusquement, des cris retentissent aux portes de la Curie. Une forte troupe d'hommes armés entrent, précédé par un homme au sourire démesuré. Il porte une tunique pourpre, comme celle d'un roi.


"Mais, les moutons se révoltent ! Ce n'est pas bien ! Mes bergers vous feront cuire..."

Des mains de plusieurs des sicaires jaillissent des brandons enflammés jetés partout dans la salle. Les sénateurs aux émeraudes se rangent derrière Jocerus.

"Les nouveaux riches qui sont entrés au Sénat me doivent leur fortune. Et vous, votre mort !"

Les hommes de main referment les portes de la Curie alors que l'incendie s'élève...

----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1577
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Jeu 19 Mar 2020    

Printemps 410


Les flammes brûlent les chaises curules et les chairs. L'odeur écœurante d'être vivant calciné s'attaque aux gorges des survivants, pris de toux et de malaises. Les vieux hommes tombent les premiers, d'autres, affolés, se ruent sur les portes fermées.

Secundus Publicola tente d'accéder à une fenêtre. Avec le couteau servant aux sacrifices dans la salle il descelle quelques barreaux de cette fenêtre. Puis il emporte des corps évanouis mais vivants vers la fenêtre.

"Sortez par là, que les valides emportent avec eux les plus faibles !"

Il cherche du regard des personnes pour l'aider et tombe sur DECUMIUS PUBLIANUS Marcus.

"Viens m'aider !"

Puis, sans attendre, Secundus continue sa tâche alors que les flammes et la fumée se propagent dans la vaste salle...

----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
DECUMIUS PUBLIANUS Marcus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 64
Inscrit le : Mar 28 Mai 2019
Posté le : Dim 22 Mar 2020    

Printemps 410

Face aux acclamations decumius restait calme et humble sachant parfaitement que rien était encore joué. Bien que c'est acclamation lui faisait plaisir et le faisait sourire. Le texte aurait pu été voté mais malheureusement il était venu. Jocerus.

"Le Sénat et le peuple de rome ne dois rien à un criminel, à un brigand, un rat de la société."

"Et vous hommes qui font déshonneur au rang de sénateurs, Justicia n'oublie jamais, le Sénat et le peuple de Rome n'oublie jamais. "

Lorsque la porte de la curie se referma sur eux il était piégé. Comment en est-on arrivé là ? Un simple brigand menaces de faire tomber la République...

Doucement la fumée commençait à se propager et Decumius Publianus Marcus était à la Recherche d'une sortie. Son regard croisait celui de Secundus, il tenait un sénateur évanoui dans les bras. Aussitôt il l'aidait à le sortir par la fenêtre et de sauver autant d'hommes que possible.


  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1577
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Dim 12 Avr 2020    

printemps 410

Les flammes se propagent, créant peu à peu des voiles épais séparant les adules de Jocerus et les groupes de sénateurs tentant de survivre.

La fenêtre de la Curie ouverte le corps du sénateur évanouie est évacué, suivi bientôt d'un autre. Les deux sénateurs DECUMIUS PUBLIANUS Marcus et Secundus Valerius Publicola continuent leur œuvre jusqu'au moment où il n'y a plus qu'eux à sauver.

Les cris se rapprochent. Les bruits de mise à mort se font entendre de part et d'autre de l'espace incendié, puis s'apaisent. Enfin des vivats éclatent
:

"Jocerus, Jocerus"

Il ne reste plus qu'aux deux survivants de s'enfuir à leur tour. Dehors, ils obtiennent de la part de passants de l'aide pour transporter les corps, deux charrettes les emportent dissimulés sous de la paille. Marcus et Secundus n'ont que le temps de se cacher eux aussi alors que commencent à sortir, crachotant et entourés de fumées, les sénateurs adeptes de Jocerus. Ils élèvent leurs mains couvertes de bagues portant des émeraudes et acclament le nouveau maître de Rome : Jocerus...

----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
DECUMIUS PUBLIANUS Marcus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 64
Inscrit le : Mar 28 Mai 2019
Posté le : Lun 13 Avr 2020    

printemps 410

Une fois sortie de la curie en flamme DECUMIUS PUBLIANUS Marcus se tourne vers Secundus Valerius Publicola.

''Rome n'est plus un endroit sûr pour nous Secundus, je m'en vais vers la Campagnie afin de lever la légion Quirinus au nom de la république. Tu peut venir avec moi si tu le souhaite mais moi j'ai déjà pris ma décision je ne resterais pas.''

Sur ces mots Marcus se rend vers sa domus afin de préparer sont dépare nocturne accompagner de Harpax Gavrios et son groupe de vétérans.

  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1577
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Lun 13 Avr 2020    

printemps 410

"Mon frère aîné est dans le territoire Marses, je vais le rejoindre pour demander des volontaires dans cette région où ma Gens exerce une certaine influence. Lorsque les préparatifs seront prêts, je viendrais te rejoindre...

Personne ne doit savoir que j'ai survécu jusqu'au moment où nos forces unies pourront renverser le malfaiteur qui voulait devenir roi de Rome, cela mettrait nos familles en danger. Je me ferais connaître à toi par un pseudonyme, Apollon, le dieu à l'origine de ma Gens.

Et toi, quelle identité vas-tu conserver ou prendre ? Et où précisément te rejoindre ?"

----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
DECUMIUS PUBLIANUS Marcus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 64
Inscrit le : Mar 28 Mai 2019
Posté le : Mar 14 Avr 2020    

printemps 410

Je ne me cacherais pas sous une fausse identité, tu a la sagesse de le faire ainsi mais je me dois de rester fidèle à mes principes. Une fois tes forces rassemblées retrouver moi dans le latium à Fidena. Je te souhaite bonne chance et j'espère qu'on réussira au nom de nos valeurs républicaines et de la république

Marcus se rend aussitôt vers sa domus et se prépar à fuir Rome pour la compagnie. Pendant se temps sont intendant prépare des missive afin d'emprunter des Somme astronomiques au divers riche de province afin de lever et entretenir une légion pendant 2 ans. Il fait appel à leur devoir républicain mais surtout au gain qu'il peuvent faire sauvant la République.

  Haut de page Bas de page 
 
MJ Apollon
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 1577
Inscrit le : Lun 11 Jui 2018
Posté le : Jeu 16 Avr 2020    

Note de MJ Apollon

Le rp se poursuit en automne 410 à Fidena pour Decumius et dans le territoire des Marses pour Primus Valerius Publicola, ainsi qu'à Phocée pour Secundus !

----------------------
Ardet nec consumitur (Il brûle mais ne se consume pas)
  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2020 Groupe FSB
Page générée en 11 requêtes