Date du jeu : été 417
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Massalia
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , ..., , ,      >>
Massalia
Auteur Message
VANSTENUS Julius
Avatar

Autorisation : Modérateur
Nb de messages : 4190
Inscrit le : Dim 04 Nov 2007
Posté le : Mer 24 Mar 2010    

Le Consul Vanstenus prend la parole.

Patres,

Je vous fais un compte-rendu de la mission du Navarque Carneus et de son adjoint le navarque Forestus, qui était parti en mission à Genoa et à Massalia.

Tout d'abord, en ce qui concerne Genoa, ils me confirment avoir remis les fonds pour le financement de la maison de commerce au chevalier Meruna, qualifié d'homme compétent sur place. Ils confirment le développement du port de Genoa, avec l'arrivée de bateaux de Rome, de Carthage, de Grèce, voire de Massalia.

En ce qui concerne Massalia, le navarque a rencontre l'ambassadeur Vanstenus. Ce dernier a organisé une rencontre avec l'archonte Moulikos, qui les a reçus rapidement et un peu fraîchement à l'annonce de l'abrogation du traité entre Rome et Massalia. L'archonte a fait part de sa déception, ainsi que de la certitude que Rome reviendra chercher l'alliance massaliote dans quelques années. Il a transmis le message "Bon Courage" aux consuls.

Les navarques en ont profité pour essayer de faire une estimation de la flotte massaliote.
Ils ont pu estimer que le port contient entre 80 et 120 places de navires.
Le port est béni d'Eole. Il souffle du vent fort quasi en permanence.
En recoupant avec d'autres sources, on leur a confirmé que la flotte pouvait avoir une capacité entre 100 et 150 navires, les bonnes années.
Mais actuellement, il n'y aurait qu'une cinquantaine de navires en circulation.
Mais tous sont prêts à partir en guerre.

Quant à la flotte marchande, le comptage a été rendu impossible à cause du trop grand nombre de navires et les incessantes aller et venues dans le port.

Le Navarque Carneus a poursuivi son chemin vers le Rhegium. Le Navarque adjoint Forestus a pour sa part été envoyé à la lisière de la Ligurie, pour que l'on ait des informations fiables et non pas toutes ces rumeurs qui nous reviennent en permanence. Sa mission en Ligurie est de ne prendre que des renseignements. Pas d'interventions dans le conflit évidemment.

----------------------
J. Vanstenus Sanctus
Quaestor 354 - Legatus in Etruriam 356 - Aedilis 357, 358, 359, 371, 372 - Praetor 360, 361
- Rector provinciarum Apuliae, Bruttii et Calabriae 362, 363, 364 - Legatus in Samnium 364 (surnommé Sanctus, le Vertueux par ses troupes au Samnium) -
Consul 366, 367, 368, 379, 384, 385 - Flamen Junonis 369-374 - Legatus in Spoletium atque Saturniam 370.
Censor 373, 374, 375, 376, 377, 378, 389, 390, 391 et 392 - Proconsul in Histriam 386.
  Haut de page Bas de page 
 
PETRONIUS SABINUS Publius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 4208
Inscrit le : Dim 01 Avr 2007
Posté le : Jeu 25 Mar 2010    

Il est interessant de voir que l'Archonte n'est que deçu et qu'il garde une main tendu à une futur reprise des negociations.

Quels impacts auront les evenements qui se deroulent à l'heure qu'il est : l'on annonce un ambassade punique chez les anares et des rumeurs de la victoire de Silvère et des Insubres en Ligurie, la defaite du Roi Noox des voconces doit contrarier, même legèrement, les plans des conquetes recherches par l'archonte et ses alliés voconces ?

----------------------
Delégué auprès des Anares en 352, Envoyé consulaire chez les Lingons en 353,354,355
En campagne chez les Anares 354,355, Envoyé consulaire dans le Nord (Insubres et Helvetes)356
Lingons 357 à 360, Anares 361, 363, 364, 378, 365, 366, 368, 374, 375, Etrurie 371, 379 - 384 ,Mercure 369 - 386, 386 -
  Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Jeu 25 Mar 2010    

Flavius écoute le rapport et la question du prêteur puis attend la réponse du Consul

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
VANSTENUS Julius
Avatar

Autorisation : Modérateur
Nb de messages : 4190
Inscrit le : Dim 04 Nov 2007
Posté le : Jeu 25 Mar 2010    

D'après ce que je sais, le Roi Noox n'aurait finalement pas envoyé beaucoup de troupes pour soutenir Libère. Il a préféré se concentrer sur l'alliance massaliote pour attaquer les Salliens et les Cavares.

Il est vrai que la situation entre toutes les tribus gauloises de la Gaule cisalpine ou de la proche Gaule transalpine est assez complexe.
Je peux essayer de résumer ce que j'en sais.

Les Voconces, alliés à Massalia, vont attaquer les Salliens et les Cavares, petits peuples coincés entre les deux.
Les Ligures du roi Libère soutenus par les Voconces ont été vaincus par les Ligures du roi Silvère soutenus par les Insubres.
Les Anares et les Lingons se rapprochent avec un prochain mariage en vue entre les tribus. Les Anares subissent des raids des Insubres au nord. Les Anares sont donc inquiets du nouveau pouvoir ligure soutenu par les Insubres.
Les Boiens et les Venètes se rapprochent et jalousent quelque peu les Lingons. Les Boiens subissent des raids de Germains au nord.
Sans oublier que des Helvètes pourraient intervenir.

Nous construisons une route qui part de Voltera pour rejoindre Genoa chez les Anares via le territoire lingon.

Nous sommes amis et alliés des Anares, des Boiens et des Lingons.
Nous sommes toujours en relation avec Massalia.

Quant aux Carthaginois, selon notre traité, ils n'ont rient à faire dans cette partie de la Gaule.

----------------------
J. Vanstenus Sanctus
Quaestor 354 - Legatus in Etruriam 356 - Aedilis 357, 358, 359, 371, 372 - Praetor 360, 361
- Rector provinciarum Apuliae, Bruttii et Calabriae 362, 363, 364 - Legatus in Samnium 364 (surnommé Sanctus, le Vertueux par ses troupes au Samnium) -
Consul 366, 367, 368, 379, 384, 385 - Flamen Junonis 369-374 - Legatus in Spoletium atque Saturniam 370.
Censor 373, 374, 375, 376, 377, 378, 389, 390, 391 et 392 - Proconsul in Histriam 386.
  Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Ven 26 Mar 2010    

Nos alliances nous pousseraient donc à nous méfier des insubres qui attaquent nos alliés anares et par voie de conséquence, du nouveau pouvoir ligure s'il se montre trop amical envers les anares.
De même, nous devrions donc considérer les germains d'un oeil suspicieux vu leurs raids chez les boiens.
Enfin, nous ne devrions pas perdre de vue l'alliance boiens-vénètes qui jalouse les lingons, nos alliés et amis.

Méfiant envers les insubres et donc le nouveau pouvoir ligure, nous devrions logiquement envisager un rapprochement avec les voconces, par ailleurs amis de Massalia, et le prince Libère s'il s'avère encore en vie et en recherche d'un asile.
Bien entendu, reste à savoir quel rôle à joué Rome dans le conflit ligure et qui est ce lugus lupus car cela ne serait pas étonnant qu'il soit romain en fin de compte ...

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
ARIUS SAXA Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2408
Inscrit le : Jeu 04 Fév 2010
Posté le : Ven 26 Mar 2010    

"Les ennemis de nos amis sont nos ennemis", en somme, questeur Iustus. Certes, certes... mais ne pousses-tu pas un peu loin la logique en parlant des Vocondes ? Les amis des ennemis des amis des ennemis de nos amis, sont-ils pour autant nos amis ?

Se frotte les yeux un instant.

Au sujet du nouveau pouvoir ligure, il s'agit de cuisine gauloise qui ne nous concerne pas tant qu'elle ne vient pas menacer directement nos propres intérêts. Rappelons simplement à ce roi Silvère qu'il ne doit pas s'en prendre à nos alliés.

Que les Boyens et les Venètes se rapprochent, c'est une bonne chose, je pense. Nous avons de bonnes relations avec les premiers, et les seconds intéressent sérieusement nos marchands. Tant que leurs frontières avec nos autres alliés, les Lingons, restent stables, je n'y vois pas de raison de s'inquiéter, au contraire.

Les Germains... que savons-nous d'eux ?

----------------------
Pacta sunt servanda !
Consul 386
En mission consulaire chez les Gaulois 383-385
Consul 380, 381, 382
Préteur 377, 379
Légat en Lucanie 374-376
Edile 373, 374
Ambassadeur à Rhegium 370-372
Questeur 368, 369
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Ven 26 Mar 2010    

La diplomatie est précisément affaire d'intrications, de logiques poussées loin. Dans l'échiquier régional, les voconces sont un pion et en bons joueurs, nous ne devons pas le sous estimer ou pire, l'ignorer. Cela ne signifie pas que nous devons nous précipiter dessus, juste que nous devons en tenir compte.

Concernant la "cuisine gauloise", tu me permettras de ne pas être de ton avis, sénateur Arius. Notre ambition est d'être la puissance principale de la région et c'est le sens du traîté signé avec Carthage qui nous laisse cette zone d'influence.
Rome peut choisir de ne pas réagir aux événements qui se situent dans sa zone d'influence mais jamais Rome ne doit s'y considérer comme étrangère. Nous devons être informés et choisir la meilleure option même s'il doit s'agir de ne rien faire. C'est le prix du pouvoir.

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
ARIUS SAXA Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2408
Inscrit le : Jeu 04 Fév 2010
Posté le : Ven 26 Mar 2010    

Souris de toutes ses dents.

La cuisine gauloise, que l'on dit fameuse, d'ailleurs, j'en gouterais volontiers, mais il ne me viendrait pas à l'idée de critiquer la cuisinière, si tu vois ce que je veux dire, questeur. Surtout que les Gauloises ne sont pas réputées pour être tendres, elles.

A trop pousser la logique, je crains que nous perdions de vue nos propres intérêts. Ne tournons pas le dos à Silvère, ne nous jetons pas inconsidérément dans les bras de Noox, sur le simple constat de ce qui s'est passé dans cette affaire ligure.

Mais, hum... je crois que je fais dévier la discussion...

----------------------
Pacta sunt servanda !
Consul 386
En mission consulaire chez les Gaulois 383-385
Consul 380, 381, 382
Préteur 377, 379
Légat en Lucanie 374-376
Edile 373, 374
Ambassadeur à Rhegium 370-372
Questeur 368, 369
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Ven 26 Mar 2010    

sourit à son tour :

Le don du diplomate, sénateur, c'est de ne tourner le dos à personne. Le don de l'observateur c'est de découvrir s'il le fait pour préserver les amitiés ou éviter le coup de poignard dans le dos ...

Toujours est-il que Rome doit jouer son jeu là dedans car Carthage a les mains libres en Ibérie et sera bientôt aux portes de la Gaule. Si notre République n'assure pas un solide pouvoir en Gaule, on peut parier que les zones d'influences du prochain traité seront encore réduites pour nous ...
Nous avons des tribus gauloises au nord. Féroces, guerrières et impitoyables mais des tribus quand même qui ne pèseraient pas lourd pour une puissance majeure du monde méditérannéen. Nous avons des alliances également, des amitiés et bien entendu, des intérêts.
L'heure est à la paix pour Rome, j'en suis convaincu et le consulat du sénateur Vanstenus est arrivé pour ça mais cela ne doit pas empêcher Rome de faire entendre sa voix quand elle le désire, par les moyens qu'elle désire. A nous d'imposer notre volonté, d'imprimer notre marque en Gaule et de nous renforcer pour le jour inévitable où nos légions marcheront à travers les Alpes. N'oublions pas que nos actions locales préparent nos actions mondiales !

A titre personnel, je ne serais pas contre l'idée de laisser Massalia se renforcer en envahissant de nouveaux territoires et je ne cracherais pas sur l'idée de l'aider discrètement, d'une manière ou d'une autre, histoire de ne pas nous fermer de porte comme le rappelait le sénateur Arius.
Je pencherais également sur une rapide entente avec nos alliés sur l'attitude à tenir face aux insubres et peut-être aux ligures. Une entente militaire évidemment au cas où ils attaqueraient mais aussi une entente plus pacifique, une main tendue mais ferme qui les inviterais à la paix tout en les prévenant que tout acte malveillant sera puni. Si les insubres continuent sur leur lancée guerrière et s'en prennent aux anares voir aux lingons, nous devrons être prêt à réagir vite et si nous le leur montrons, ils y réflechiront à deux fois, surtout si nous leur montrons également quels avantages ils ont à la paix avec Rome.

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
POUSSINUS Actarus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3815
Inscrit le : Lun 28 Aoû 2006
Posté le : Sam 10 Avr 2010    

/Le consulaire Poussinus se lèche les lèvres avec ses histoires de cuisine.../

/Prend enfin la parole/

Sénateurs urbanis et arius saxa, sachez que vos débats sont sains et remplis de bonnes choses.

Il est clair que Rome se doit de bien réfléchir sur toutes ses relations inter-gauloises.

Car agir pour une des nations,voudra surement annoncer embeter possiblement une autre...

Questions: Que pensent les autres nations des ambitions de Massalia?

Quelles vont être les répercusions de leur aggrandissement de territoire?
Si bien entendu elle arrive a gagner... /leger sourire/

En ce qui concerne Massalia, il est clair que nous ne devons en aucun cas intervenir.

/agacé/

Mais avant de mettre dans le même panier les insubres et les ligures,attendons de voir ce les réactions du roi Silvère à notre égard!

Est il proche du roi Insubre? Quel a été la proportion des forces insubres pendant cette guerre? Qu'attend le roi insubre du roi Silvère?

Voila des questions fortes intéressantes!

Pour ce qui est des ambitions insubres,je rappelle que depuis des années,ils mènent des raids sur les terres anars et lingons.

----------------------
Consul 361-363-364-365
Censeur 369-370
Tribun 373
Légat en illyrie 341-342
Légat en Campanie 347-348
Flamine de Mars en 353-359
Une famille, 3 cousins,Pirus,Dobrasus,Poussinus
Sénateur Patricien
  Haut de page Bas de page 
 
POUSSINUS Actarus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3815
Inscrit le : Lun 28 Aoû 2006
Posté le : Sam 17 Avr 2010    

/Amusé/

Et bien ou sont donc passé les pro-massaliotes?

Aucun n'a envie de participer a ce magnifique débat?

Par ailleurs, on parle déja que les troupes massaliotes se seraient mise en marche vers le nord pour combattre les troupes salliennes...

Notre consul a t il des nouvelles de soon frère ambassadeur?

----------------------
Consul 361-363-364-365
Censeur 369-370
Tribun 373
Légat en illyrie 341-342
Légat en Campanie 347-348
Flamine de Mars en 353-359
Une famille, 3 cousins,Pirus,Dobrasus,Poussinus
Sénateur Patricien
  Haut de page Bas de page 
 
FLAVIUS VERUS Philippus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1412
Inscrit le : Dim 21 Jan 2007
Posté le : Sam 17 Avr 2010    

J’ai servis longtemps comme ambassadeur, chez les Lingons, Anares et Boïens et tous ont de forte relations, politique et commercial avec Massalia.
Je comprend toute a fait les velléité de Massalia, à son expansion, au vu de la petitesse de son territoire.
Mais j’avoue qu’il serait très intéressent de voire la réactions de ces peuple du nord de l’Italie, quand Massalia aura attaqué leurs frères gaulois de l’autre côté des montagnes.

----------------------
familiae civitatis terram

Pro-Consul à Bovianum 366-367
Sénateur Romain Depuis 344
Ambassadeur Lingon 345-346
Ambassadeur chez les Anares 349-354
En Campagne chez les Anares en 354-355
Questeur 358-359
Edile 360-368-369
Préteur 361-362-372
Consul 363-364-365-373-377
Navarque Maximus 377-386
Vainqueur à Gallipoli 384
Mort à la bataille de Salona en 386
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
VANSTENUS Julius
Avatar

Autorisation : Modérateur
Nb de messages : 4190
Inscrit le : Dim 04 Nov 2007
Posté le : Dim 18 Avr 2010    


Citer : POUSSINUS Actarus
/Amusé/

Et bien ou sont donc passé les pro-massaliotes?

Aucun n'a envie de participer a ce magnifique débat?

Par ailleurs, on parle déja que les troupes massaliotes se seraient mise en marche vers le nord pour combattre les troupes salliennes...

Notre consul a t il des nouvelles de soon frère ambassadeur?



Quel débat, consulaire ?
Le débat de savoir quelles sont les conséquences de notre décision irréfléchie de rompre ce traité.
La rupture de notre traité a déjà un premier impact concret, puisque les Voconces, alliés du Roi Libère, ont été beaucoup moins présents en Ligurie, à la suite de notre retrait de notre alliance avec Massalia. Silvère en a profité. Or Libère était bien considéré par nos alliés anares. Donc la rupture avec Massalia a déjà mis un peu en difficulté nos alliés anares.

Quant à des informations de mon frère, j'en ai reçu ce matin même...
Il me confirme bien que l'archonte Moulikos a envoyé ses hommes contre le pays sallien. De leur côté, les Voconces ont lancé leurs hommes sur les Cavares. D'après mes informations, les Massaliotes sont très confiants. Le moral est au beau fixe et ils ne doutent pas de leur victoire.

----------------------
J. Vanstenus Sanctus
Quaestor 354 - Legatus in Etruriam 356 - Aedilis 357, 358, 359, 371, 372 - Praetor 360, 361
- Rector provinciarum Apuliae, Bruttii et Calabriae 362, 363, 364 - Legatus in Samnium 364 (surnommé Sanctus, le Vertueux par ses troupes au Samnium) -
Consul 366, 367, 368, 379, 384, 385 - Flamen Junonis 369-374 - Legatus in Spoletium atque Saturniam 370.
Censor 373, 374, 375, 376, 377, 378, 389, 390, 391 et 392 - Proconsul in Histriam 386.
  Haut de page Bas de page 
 
POUSSINUS Actarus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3815
Inscrit le : Lun 28 Aoû 2006
Posté le : Dim 18 Avr 2010    

Décision irréfléchie?

Va donc l'annoncé a la moitié de Rome sur les rostres consul...

La rupture de ce traité a surtout ramené une puissante dynamique commerciale sur le port anars de Genoa!

Les échanges entre Rome et pays anars n'a jamais été aussi prolifique depuis notre alliance!

Et je crois que pour l'instant,avec la ligurie rien n'est encore fait!

Pour ce qui est des anars,je crois que nous avons une grosse carte a jouer en nous positionnant comme intermédiaire et médiateur.

Nous avons un coup d'avance et il nous faut garder cette main!
Et je rappelle que nous avons le sénateur cordovesarius qui a des contacts sur place et que nous devons nous appuyer dessus!

Alors comme décision irréflechie,j'ai connu pire...

/sourire de satisfaction/

----------------------
Consul 361-363-364-365
Censeur 369-370
Tribun 373
Légat en illyrie 341-342
Légat en Campanie 347-348
Flamine de Mars en 353-359
Une famille, 3 cousins,Pirus,Dobrasus,Poussinus
Sénateur Patricien
  Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Dim 18 Avr 2010    

On se croirait chez un négociant

Bustos en restant assis semble mimer une scène

Ah ben tu vois? On a bien fait de rompre notre contrat avec cette grosse coopérative, maintenant on a une tonne de petits artisans à aller voir et on a à chaque fois toute une négociation à mener mais on y gagne quelques As à chaque fois ...

Ah comment? L'instabilité d'avoir une foultitude de partenaires? Ah mais c'est le jeu ma pauvre Lucette...

Puis semble émerger de sa rêverie

Nous avons des appuis? De la part d'un seul Sénateur parti sans l'appui du Sénat déguisé en Druide?

Il faut d'abord qu'une topologie - répète en détachant les syllabes - politique soit mise en place : l'instabilité chronique de tous ces peuples ne sert que ceux qui ont un bloc solide à mettre en place. Autant avant, avec l'aide du traité, nous les tenions en étau avec Massilia, autant maintenant on peut très bien s'attendre à ce que Massilia les prenne peu à peu et devienne une menace.

Ceci dit ... tant que les Puniques tapotent sur la tête de certains en leur disant qu'ils ont bien travaillé, j'imagine que la stratégie pro Romaine a peu d'importance...

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , ..., , ,      >>






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2024 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes