Date du jeu : été 417
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : L'Epire
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , ,      >>
L'Epire
Auteur Message
POUSSINUS Actarus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3815
Inscrit le : Lun 28 Aoû 2006
Posté le : Mer 12 Mai 2010    

Patres,

J'ai affiché le rapport de notre ambassadeur en Epire.


Citer
Consuls,

J'ai entamé ma seconde année en Epire, dans la capitale Ambrassia, qui n'a rien à envier de Rome!
Véritable cité majestueuse,elle regorge de richesses et de temples grandioses!

Accueilli de façon très discrète, j'ai pendant moins d'un an essayé de m'intégrer au mieux aux notables locaux...dans cette cité, j'ai pu rencontrer de nombreux marchands de toutes origines: De toutes cites grecs, des venetes,des daces,des puniques et même des perses!

Grâce aux marchands romains qui m'ont guidé pendant les premiers mois, j'ai pu installer convenablement mon ambassade et organiser quelques banquets afin de faciliter les échanges entre romains et epiriotes.

Rapidement, j'ai réussi a être reçu par le roi Theon.

Connaissant très bien ma gens, il m a reçu convenablement et rapidement nous avons eu de bons échanges. Je suis dans ses bons papiers et compte bien y rester.

Ce theon est un Homme secret menant l'Epire depuis de nombreuses années d'une main ferme. Il est cependant très apprécié de son peuple et aucune caste concurrente n'a de réel chance de le renverser. Connu dans le monde grec comme l'insoumis, c'est figure emblématique pour les grecs bellicistes.
Très peu d'information filtre sur son quotidien, si ce n'est qu'il apprécie les belles choses avec notamment une écurie riche de 150 têtes parmi les plus beaux du monde.

J'envisage donc de lui faire parvenir de beaux chevaux provenant de Gaulle...Affaire donc a suivre.

J'ai aussi eu l'honneur de rencontrer son bras droit Espress...Un homme tyrannique et dirigiste....Il est très proche de Theon et ils travaillent souvent ensemble très tard....Bref, de vrais complices.

Le dirigeant de la cite est un ancien grand marchand epiriote: Morreon. Mandaté par Théon pour développer le port sur l'Adriatique, il a accès aux fonds de Théon et est considéré comme le non aristocrate le plus riche d'Epire.

Je rencontre assez souvent le roi Theon et je me tiens au courant de tout ce qui arrive a son palais.

Après une première année d observation et d analyse,j ai commencer cette annee a avoir desinformations plus confidentielles.

L annee derniere, j ai accueilli le consulaire Poussinus Actarus qui, à mes côtés, avons discuté sur le traité liant nos deux nations. Je ne reviens donc pas dessus.

Voici les dernières informations importantes récoltées il y a peu et qui risque fort d'intéresser le sénat.

Sous peu,il va y avoir un Mariage princier entre une fille de Théon et un prince de Macédoine de la famille de la femme de l'hégémon Philippe.Cette union va donc resserrer les liens entre les deux frères.
Je suis invité a cette cérémonie ou j'apprendrai surement pleins de belles choses....

Le roi des rois Perse est mort,laissant des conflits internes entre satrapes.

Dernièrement, j'ai appris les Mouvements de troupes macédonien vers la Dacie.
La Dacie aurait attaqué et pillé plusieurs villages macédoniens pendant les tentions avec les perses.
Aujourd'hui que le roi perse est mort et que son empire s'effondre, Philippe va mettre les points sur les "i".

L'Epire s'est rapprochée fortement de Sparte et d'Argos dans le but de reformer la triple Alliance (information secrète: l'alliance serait déjà effective d'après mes espions...)

Que les dieux guident vos pas et protègent notre République.

Licius Sylla Poussinus
Ambassadeur d Epire.
Fin été 367.



Ce rapport nous apprend beaucoup de chose...Je vous laisse commenter les premiers...

/Le consul Poussinus prend une tablette et s'apprete a noter les diverses réactions/

----------------------
Consul 361-363-364-365
Censeur 369-370
Tribun 373
Légat en illyrie 341-342
Légat en Campanie 347-348
Flamine de Mars en 353-359
Une famille, 3 cousins,Pirus,Dobrasus,Poussinus
Sénateur Patricien
  Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS Arturus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1917
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Mer 12 Mai 2010    

prend connaisance du rapport

----------------------


Officier de l’Ordre de Cincinnatus

Censeur 363-364-365-366-367- 368-371-372
Consul 358-359-360-362-369-370
Preteur 353-376
Edile 352-373
Questeur 351
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Mer 12 Mai 2010    

Ecoute la lecture du rapport puis se tourne vers le consul :

As tu des choses à rajouter, consul Poussinus, des précisions que tu pourrais apporter ou des informations que tu as de par ta magistrature ou autre ?

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
CARNEUS Tiberius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3227
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Jeu 13 Mai 2010    

Le Navarque affiche un vague sourire en plusieurs endroits du rapport...

----------------------
Ti. Carneus Oceanus (dit "Le Navarque"), 49 ans,

Navarque de la Zone Ouest 372, Navarque Maximus 373-374.
Tribun de la Plèbe 369-371,
Navarque 358-362, Navarque Maximus 363, puis Navarque de la Zone Ouest 364-367,
Navarque-Adjoint 347-358.
°Légat-Adjoint lors de la campagne 364 au Samnium. Surnommé "l'Avatar" par ses hommes°

-Cum hoc aut in hoc redi-
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
CARMANOVIUS Juliannus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 989
Inscrit le : Mar 16 Jui 2009
Posté le : Lun 17 Mai 2010    

Juliannus semble un instant prêt à se lever pour prendre la parole, mais il se contente finalement de jeter de rapides regards aux Sénateurs plus expérimentés du Sénat qui n'ont pas encore ouvert le bal.

----------------------

Questeur 373
Édile 378, 390, 391
Préteur 393
  Haut de page Bas de page 
 
POUSSINUS Actarus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3815
Inscrit le : Lun 28 Aoû 2006
Posté le : Lun 17 Mai 2010    

Bon je vois que vous n'etes pas très concernés par ce rapport...

/amusé/

Edile urbanis,

j'ai en effet une chose a rajouter pour éclairer les plus jeunes d'entre nous: L'Epire a une solide alliance avec Reghium.

En effet,d'apès ce que je sais,Théon et Antarès seraient comme des frères!

Inquiétant non?

Je trouve par ailleurs que ces deux nations disposent a peu près du même système: Un homme fort au pouvoir et un peuple quasi soumis et fidèle à son chef...

Pour ce qui est de ces nouvelles:

L'alliance entre Epire et Macédoine montre bien que Théon cherche a etre tranquil a ses frontières et prépare surement quelques chose...Reste a savoir quoi.Nos divers ambassadeurs plinius et poussinus sont chargés de se renseigner sur les projets de ce roi belliqueux.

Avec la mort du roi des rois va liberer les nations grecs qui depuis des decennies restaient prudentes et recrovillées sur elles-même...La preuve en est avec les troupes macédoniennes en dacie...

Quid du jusqu'ou les cités grecs iront elles?

Pour ce qui est de la reformation de la triple alliance...Argos,Sparte se retrouve aux cotés de la grande Epire de Théon...

Quid de ce qu'a Théon dans la tête pour se rapprocher de ses deux petites cités?

/inquiet/

Patres,

voila des pistes qui me semblent intéressantes d'avoir vos avis...

----------------------
Consul 361-363-364-365
Censeur 369-370
Tribun 373
Légat en illyrie 341-342
Légat en Campanie 347-348
Flamine de Mars en 353-359
Une famille, 3 cousins,Pirus,Dobrasus,Poussinus
Sénateur Patricien
  Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Lun 17 Mai 2010    

Si les Grecs venaient à se précipiter sur la Perse, que les fonctionnaires du Roi de cette contrée se déchirent le pouvoir, alors leurs relations avec Rome passeront au second plan pour quelques années.

Nous sommes donc tranquilles de ce côté là : comparées aux richesses dont on vante la Perse, les terres Rhégiotes et les liens avec la péninsule italienne se perdront au fur et à mesure, tout du moins c'est mon avis.

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
CARNEUS Tiberius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3227
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Mar 18 Mai 2010    

"De plus, et il me semble l'avoir déjà dit ailleurs, l'alliance qui unit le Rhegium et l'Épire et qui va en se renforçant sert surtout à Antarès pour garantir l'indépendance et la souveraineté de son Archontat contre des appétits... extérieurs. Je ne vois pas ce qu'il y a franchement d'inquiétant. Je ne vois que des choses compréhensibles.

Mais c'est vrai que ce que l'on ne comprend pas est toujours inquiétant..."

----------------------
Ti. Carneus Oceanus (dit "Le Navarque"), 49 ans,

Navarque de la Zone Ouest 372, Navarque Maximus 373-374.
Tribun de la Plèbe 369-371,
Navarque 358-362, Navarque Maximus 363, puis Navarque de la Zone Ouest 364-367,
Navarque-Adjoint 347-358.
°Légat-Adjoint lors de la campagne 364 au Samnium. Surnommé "l'Avatar" par ses hommes°

-Cum hoc aut in hoc redi-
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Mar 18 Mai 2010    

Vers Poussinus :

Nous attendions ta propre intervention avec de parler, consul. Pas de désintérêt de notre part ...
Pour poursuivre, je dirais que la mort du Roi et des rois et les rumeurs d'une guerre civile en Perse ne sont pas rassurantes du tout car cela brise le mince équilibre des grandes puissances du monde. La Grèce semble en être le premier exemple qui se prend à raviver d'anciennes alliances et à mobiliser des troupes. Apparemment, la cible serait les terres perses mais peut-on exclure une intervention ici, pour récupérer des provinces anciennement grecques et romanisées depuis ? La prudence voudrait que nous nous préparions au pire et que nous cherchions à en savoir un maximum sur les intentions épiriotes. Comme le dis le consul, des ambassadeurs s'y attachent mais si Théon vise vraiment la Perse, il devrait nous rassurer au plus vite au risque d'avoir des légions romaines à la frontière. L'escalade diplomatico-militaire habituelle.
Cela nous ramène également à l'Egypte. Le consulaire Décinus était venu, il y a quelques temps nous ramener une proposition de rapprochement, pour ne pas dire d'alliance, avec les égyptiens. Ceux-ci craignaient à peu près tout le monde à commencer par les Perses. Le Roi des rois mort, ils devraient logiquement accelerer leurs projets de reprise en main des cités héllènes de leur territoire.
Carthage enfin qui voit disparaître la plus grande menace portant sur sa suprêmatie militaire et économique. Libérée de cette ombre, se contentera-t-elle de l'Ibérie ? Ne cherchera-t-elle pas à prendre l'Egypte maintenant qu'elle sait que la Perse ne réagira pas avant quelques temps ? Ou pire, ne lorgnera-t-elle pas de notre côté aussitôt que l'Ibérie sera pacifiée ?

Et Rome la dedans ? Pas d'alliance sérieuse, pas d'amitié solide. Nous nous méfions de la puissance carthaginoise, nous en sommes à attendre que les grecs fassent le premier pas, nous rejetons l'Egypte trop lointaine et désarmée et que nous reste-t-il pour nous défendre ? Nos légions et nos flottes qui ne sont qu'une paille vis à vis de nos voisins et deux ou trois peuplades barbares dont on ne sait pas trop si elles seraient de taille à nous aider sérieusement.
Nous n'avons pas de système de défense, notre flotte doit encore être augmentée pour pouvoir défendre nos côtes efficacement et nos armées nous coûtent les yeux de la tête.

Consul Poussinus, toi qui va bientôt devenir le beau père d'une carthaginoise d'après les rumeurs, quelles garanties peut-on avoir que Carthage ne s'en prendra pas aux intérêts romains ? Et quelle voie nous proposes-tu de suivre pour neutraliser le rapprochement grec et la menace permanente des puniques ?

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
CARMANOVIUS Juliannus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 989
Inscrit le : Mar 16 Jui 2009
Posté le : Mar 18 Mai 2010    

Se lève enfin:

Les Puniques semblent pour l'instant plus occupé à une enième tentative de conquête de l'Ibérie qu'à vouloir s'étendre vers nous ou vers l'Egypte.
Je ne pense pas qu'ils soient un problème suffisamment pressant pour que nous en discutions ici.

Concernant l'Epire, donc. L'Histoire nous apprend la prudence. Les grandes alliances Grecques n'ont laissés que de cuisants souvenirs à la République. Mais je suis certain que les Consuls prennent toutes les précautions nécessaires pour éviter la répétition du désastre de 319.

La nouvelle de la mort du Roi des Perses, dans ce contexte, me paraît plutôt de bon augure. Une intervention des grecs là bas, dans une guerre civile ou une guerre de conquête, serait la meilleure garantie que nous puissions espérer. Et peut-être même une bonne occasion de réfléchir sérieusement à l'unification de notre Péninsule, même si cette perspective reste encore lointaine en l'absence d'informations supplémentaires.

----------------------

Questeur 373
Édile 378, 390, 391
Préteur 393
  Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Mar 18 Mai 2010    

Laisser de côté Carthage au pretexte qu'elle s'est lancée dans une énième conquête de l'Ibérie est une erreur qu'un homme d'état ne devrait pas commettre. L'histoire récente montre encore, s'il est besoin, que la trahison et la tromperie peuvent s'abattre sur nous et plonger notre pays dans un certain chaos. Et même si on peut raisonnablement écarter la probabilité que Carthage nous déclare la guerre, la menace réelle résidera surtout dans l'accroissement de sa puissance territoriale et diplomatique alors que Rome végète sur les deux tableaux.
La mort du Roi des rois n'est pas une bonne nouvelle et généralement, tout ce qui risque de déséquilibrer l'ordre établi l'est également pour nous tant que nous n'aurons pas les moyens de saisir les opportunités qui se présentent. Les grecs s'unissent et vont saisir l'opportunité de reconquérir des territoires et des ressources propres à les ramener dans la course à la suprêmatie. Les perses risquent évidemment d'en faire les frais mais Rome pourrait aussi bien y perdre. Pas y perdre des terres évidemment mais y perdre en influence et en crédibilité. Si les puissances voisines gagnent en puissance alors que Rome reste à sa place, alors la distance entre elles et nous s'accroitra à notre désavantage. C'est tout bête mais si les grecs sont plus forts, alors leur voix portera plus que la notre et s'ils ont plus de population sous leur bannière, cela fera aussi plus de soldats et plus de navires ...

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
CARMANOVIUS Juliannus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 989
Inscrit le : Mar 16 Jui 2009
Posté le : Mar 18 Mai 2010    

D'où l'intérêt d'unifier pour de bon l'Italie sous notre joug au lieu de se perdre en digressions sur l'attitude des autres peuples.

Notre faiblesse face à une union grecque est une vérité connue depuis presque un demi-siècle, comment se fait-il que nous n'y ayons pas encore remédié? Certes ces unions des Hellènes sont rares et courtes, mais la dernière véritable a vu notre territoire fondre de moitié.

Nous avons la chance d'avoir de très solides liens avec Carthage en ce moment, mais cela peut très vite changer. Le mariage que projette le Consul Poussinus unira sa Gens avec les Barcides, mais si ces derniers sont renversés par les Magonides, ce genre de lien deviendra un handicap au lieu d'être une assurance.

Il suffit de regarder une carte pour voire que Reghium est notre point faible, un point faible qui pourrait profiter tant aux Grecs qu'à Carthage. Son indépendance nous empêche de sécuriser le Sud et les détroits Siciliens, mettant potentiellement en péril notre autorité à Croto et Tarente, et l'approvisionnement d'Ostie. Rome ne pourra dormir en paix tant que cet état perdurera.

La mort du Roi des Rois, si elle permet d'occuper les Hellènes en Orient, est une bénédiction divine et non une calamité.
Sans déséquilibre de l'ordre établi, Rome restera à jamais une simple voix dans le concert des peuples. Bénissons les Dieux que ce déséquilibre initial ne nous affecte pas directement, et préparons nous à faire preuve de tout le génie de nos ancêtres pour profiter de la situation, pour la plus grande gloire de la République.

----------------------

Questeur 373
Édile 378, 390, 391
Préteur 393
  Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Mar 18 Mai 2010    

Il n'y a aucune digression à réflechir sur l'attitude des autres puissances quand on parle de diplomatie, sénateur, bien au contraire. Il s'agit de déterminer tous les scénarios possibles, de les confronter et de trouver la ou les actions à mener pour nous préparer au mieux à affronter ces scénarios. Je n'ai pas à t'apprendre qu'il faut prévoir le pire en toute chose pour se préparer au mieux.

Tu parles d'unir la péninsule et je suis d'accord avec toi sur ce principe mais est-ce le bon moment ? Attaquer un partenaire après nos mauvaises prestations vis à vis de nos anciens alliés de Massalia ? Notre réputation est mauvaise mais nos alliés actuels admettront-ils qu'on s'en prenne à des amis ? Comment réagiraient les boiens ou même les carthaginois puisque nous traitons avec eux si nous rompons nos traités pour la seule et unique raison de rassembler l'itale sous l'égide de la République ?
Car tu nous proposes une guerre d'agression, ni plus ni moins. Nous n'avons pas de casus belli contre Rhegium, pas de raison de nous en prendre à eux et n'oublions pas les liens qui unissent Rhégium à l'Epire et donc, par extension, à la Grèce elle-même ... Comment réagira Théon si Rome attaque Rhégium ? Ce sont des questions auxquelles il faudra répondre si nous voulons réduire l'effet du hasard dans nos décisions futures. C'est ça, le Sénat. Discuter et aller au bout des choses pour prendre la meilleure décision possible.

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
CARMANOVIUS Juliannus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 989
Inscrit le : Mar 16 Jui 2009
Posté le : Mar 18 Mai 2010    

Mon propos n'est pas d'enfiler ma cuirasse et de monter à l'assaut des murs de Reghium demain dès l'aube, Sénateur Urbanis. Sois assuré que j'ai bien conscience que beaucoup d'eau devra couler sous de nombreux ponts avant d'en faire une ville Romaine.

Cependant je ne partage pas ton pessimisme sur la situation actuelle.

La mort du Roi des Rois rompt l'équilibre méditerranéen, et alors? Cet équilibre ne survit jamais plus de quelques années de toute façon. Cependant nous avons pour une fois la chance de voire ce déséquilibre se dérouler loin de chez nous, mais affecter potentiellement un puissant voisin, l'Epire.
Gardons donc les yeux ouverts sur la manière dont ce royaume va réagir, et quand nous enfin les choses seront en mouvement, il sera peut-être temps d'agir pour diminuer nos vieilles faiblesse que j'ai exposé précédemment.
Nous savons déjà que Théon est peu susceptible de sauter de joie s'il apprend que Reghium est menacé. Mais si lui et ses troupes sont engluées en Asie quand la nouvelle lui parviendra, cela ne m'empêchera pas de dormir. Alors que la perspective de voire les Grecs s'unir pour une nouvelle guerre de reconquête de la Grande Grèce via leur tête de pont de Reghium, elle, m'inquiétais hier, m'inquiète aujourd'hui, et m'inquiètera toujours demain.

----------------------

Questeur 373
Édile 378, 390, 391
Préteur 393
  Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Mer 19 Mai 2010    

Tu as raison dans ce que tu dis, sénateur. Si Théon et les grecs sont en perse, l'éventuelle conquête de Rhégium serait beaucoup plus facile mais une contre attaque pourrait être à prévoir. Il n'est pas déraisonnable de penser que les grecs puissent venir reprendre Rhégium après avoir conquis une partie de la Perse et ce jour là, il faudra bien faire face. Finalement, leur guerre en perse ne serait qu'un temps supplémentaire pour nous et si nous admettons l'idée d'envahir Rhégium et qu'on envisage le pire sur ce point, la guerre avec les grecs, alors il faudra paralellement aménager notre territoire pour le défendre et limiter nos faiblesses.
Cela passera forcément par l'augmentation de la flotte afin de constituer une première ligne de défense. Cela passera forcément par les fortifications de l'Illyrie qui jouxte l'Epire mais aussi par la pacification totale de Bovianum et du Samnium afin qu'aucune légion ne soit retenue là bas, par l'assurance que les anciennes provinces grecques ne se révolteront pas, poussées par des traitres ou des mécontents. Après, on ne peut pas exclure non plus que Rhégium tombe et que les grecs ne réagissent pas.

Mais cela nous amène à la question suivante : Rome annexerait Rhégium. Et ensuite ? Est-ce que cela renforcerait notre territoire suffisamment pour tenir grecs et carthaginois en respect ? A mon avis non.
Ce qui manque à Rome, ce sont de solides alliances susceptibles de rassembler de nombreuses armées. Massalia, ne déplaise à certains sénateurs, pouvait rassembler une flotte conséquente et je ne parle pas de ses motivations ou de son attitude, juste de sa capacité militaire. Nos alliés gaulois seraient-ils suffisant face à des dizaines de milliers de hoplites et de cavaliers héllènes ? En tout cas, ils ne pourraient pas empêcher un débarquement puisqu'ils n'ont pas de flotte.
Nous avons un traité avec Carthage mais je ne la compte ni parmi nos alliés, ni parmi nos amis. Le Consul Poussinus et d'autre avec lui, voit en les puniques des amis de Rome capable de l'aider à prospérer mais pour ma part, je n'en ai pas vu les effets.
A partir de là, reconsidérer un rapprochement avec l'Egypte pourrait bien être intéressant car libérée de la menace perse, elle pourrait concentrer ses efforts sur ses conquêtes intérieures qui ne nous concernent pas mais surtout, reconstruire une flotte ce qui serait beaucoup plus intéressant.
Massalia a été échaudée par notre rupture du traité et malheureusement, il reste peu de pays aptes à nous aider si les grecs ou les puniques venaient à nous déclarer la guerre.

Vers Carmanovius

Vois tu, sénateur, je ne suis pas pessimiste, j'envisage simplement le pire parce que ma voix, à travers les décisions du Sénat, pourrait bien coûter inutilement la vie à de nombreux romains. Une mauvaise décision de ma part, toujours au travers de mes votes au Sénat, pourrait causer le malheur et la mort. J'ai ce pouvoir de gouverner au sein de la curie, j'estime donc avoir la responsabilité de l'utiliser le plus sagement possible.

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , ,      >>






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2024 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes