Date du jeu : été 417
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : De la ligurie [automne 370]
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , , ,      >>
De la ligurie [automne 370]
Auteur Message
ORLENUS Arturus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1917
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

Patres, l'ambassadeur Darus vient de nous faire parvenir un rapport contenant un traité nous liant avec la ligurie.

le voici:


Citer
Ave consuls,

Voici mon rapport concernant mon séjour en Ligurie.

Cette étape en Ligurie n'a pas manqué de rebondissements. A mon arrivée, j'y ai trouvé en plus de moi-même et de l'ambassadeur Cordovesarius des ambassadeurs Saliens et Cavares, ainsi que le représentant du peuple insubre. C'est donc un traité tripartite que je ramène,j'y reviendrais. Un ambassadeur venu de Rhegium est quant à lui arrivé pendant mon séjour, je tâcherais d'en apprendre plus sur les tenants et les aboutissants de sa présence.
Le roi Silvère est une force avec laquelle il faudra désormais compter. Non content de voler au secours des Cavares et des Saliens dans leur guerre contre Massalia, il compte faire de son peuple "un des plus grands peuples gaulois" et s'est auto-proclamé protecteur des nations gauloises.
Je m'étendrai tout d'abord sur la guerre à Massalia. L'alliance menée à présent par les Ligures a remporté une victoire contre les Voconces. Le roi Silvère a contribué à hauteur de 8500 soldats à cette campagne. Son allié écrasé, l'heure est maintenant venue pour eux de se tourner vers Massalia. Silvère m'assure cependant que leur intention est uniquement de protéger les peuples gaulois contre les envahisseurs grecs et helvètes. En conséquence, il a nié toute volonté de prendre, piller ou conquérir Massalia.
Ensuite, je préciserai les intentions du nouveau "protecteur des Gaulois". Silvère affirme ne pas vouloir se créer une zone de clientèle ou d'influence, ni avoir l'intention de forcer nos alliés à une quelconque soumission à son autorité. Il tient seulement à l'en croire à faire savoir à tous qu'il apportera son aide à toute nation menacée par un envahisseur extérieur, comme il l'a fait pour en Transalpine.

J'en viens maintenant au point principal de mon rapport : la négociation d'un traité avec la Ligurie. Ce traité est donc plutôt entre Rome, la Ligurie et le royaume insubre, du fait de la présence d'un représentant insubre à Clastidium et de la proximité des deux nations.
Je soulignerai ces points particuliers :
- Le roi Silvère refuse tout net le mouillage de notre flotte dans le port de Ségeste, malgré mon argumentation. Je précise au passage sa volonté de se doter de ses propres navires.
- J'ai du négocier âprement l'article 8. Vous remarquerez que celui-ci n'empêche nullement l'une des parties de signer un traité avec une puissance hostile (mettons entre la Ligurie et Rhégium...) mais demande simplement le signalement de cette alliance aux autres parties. Silvère veut se réserver la possibilité de choisir lequel de ses nombreux amis il décidera d'assister, au cas par cas, plutôt que de se voir restreindre ses choix par notre politique extérieure. Notez que la réciproque sera vraie pour nous.

Je concluerais ce rapport par mes impressions sur ce séjour en Ligurie.
Silvère m'est apparu comme un roi fort, et fort ambitieux. Malgré la peste et la guerre civile, son peuple semble se donner les moyens de le suivre, comme en témoigne son implication dans la campagne contre Massalia.
Il est certain que Silvère et la Ligurie deviendront incontournables des deux côtés des Alpes dans les dix ans à venir, même si je ne saurais dire à l'heure actuelle si nous devons en éprouver quelque crainte ou nous en réjouir. Une chose est sûre néanmoins, il compte être son propre maître et ne pas se plier à Rome. Cela nous enseigne également que contrairement à nos attentes, c'est Silvère qui influence les Insubres et non l'inverse.
Je laisse au Sénat le soin d'en tirer des conclusions.
Je joins à ce pli une copie du traité que je reviendrais défendre à Rome sous peu.
Je rentrerais sitôt que le roi Silvère m'aura donné son congé.

Brutus Darus Bassus, amabssadeur en Gaule Cisalpine"


Traité entre la République romaine, le royaume ligure et le royaume insubre

Article 1 :
La République romaine, le royaume ligure et le royaume insubre s’engagent à poursuivre la mise ne place de systèmes d’échanges diplomatiques afin d’améliorer et de développer leurs relations. Une ambassade permanente romaine sera installé au royaume ligure pour les deux nations, des ambassades permanentes ligure et insubre seront installées à Rome.

Article 2 :
En prolongation de la route existante entre la République romaine et Genoa, une route sera tracée entre Genoa, Segeste et les capitales ligures et Insubres, avec pour objectif à terme de relier Massalia. Elle sera tracée comme suit :
- une route côtière reliant Genoa à Ségeste ;
- une route reliant Ségeste à la capitale ;
- une route reliant Clastidium à Mediolanum
La construction de cette route sera financée à parts égales par les royaume ligure et insubre et la République romaine. La responsabilité de la construction sera celle des royaumes ligure et insubre sur leurs territoires respectifs, de celle du royaume anare et de la République sur le territoire anare.

Article 3 :
La sécurité de cette route sera assurée par les troupes de chaque nation sur les portions se situant sur ses terres.

Article 4 :
Le port de Ségeste se verra ouvert aux navires marchands romains Les navires de commerce Ligures auront libre accès aux ports romains.

Article 5 :
Le royaume ligure accorde à Rome la construction d’un quai romain dans le port de Ségeste, destiné à accueillir les navires romains.
Une maison commerciale romaine sera également construite dans le port de Ségeste afin de développer les échanges commerciaux entre nos deux nations.

Article 6 :
La République romaine, le royaume ligure et le royaume insubre sont alliés et de ce fait s’engagent à respecter une stricte neutralité en matière militaire vis à vis l’un de l’autre et à ne se nuire d’aucune manière, directe ou indirecte.

Article 7 :
La république romaine, le royaume ligure et le royaume insubre s´engagent à s’aider militairement en cas d´agression extérieure ainsi que de désordre civil à l'appel de la partie concernée. Dans ce cas, seules les autorités légalement reconnues pourront être soutenues. Ils s'engagent enfin à coopérer pour la défense d'une tierce partie, alliée commune.

Article 8 :
Les royaumes ligure et insubres s´engagent à prévenir Rome avant la signature de tout traité d'amitié, d'alliance ou de clientèle avec une nation ennemie de Rome ou pouvant nuire à ses intérêts.
De même, la République romaine s'engage à prévenir les royaumes Anare et Insubre avant la signature de tout traité d'alliance ou de clientèle avec une nation ennemie des royaumes ligures et insubres ou pouvant nuire à leurs intérêts.

Article 9 :
La république romaine et les royaume ligures et insubres s’engagent à lutter contre la piraterie et le brigandage, si nécessaire en établissant une collaboration entre les magistrats concernés.

Article 10 :
Les sujets de toutes nations présents sur l'un des trois territoires se doivent de respecter les lois locales. Tout sujet contrevenant à ces lois sera soumis à la justice locale.
Les autorités judiciaires de la République romaine et des royaumes ligure et insubre seront chargées de créer pour les jugements un tribunal commun. Les membres de ce tribunal devront respecter une stricte parité entre les parties concernées.

Article 11 :
Dans le but d’améliorer la compréhension entre La République romaine, le royaume insubre et la Ligurie, La République de Rome, le royaume Insubre et la Ligurie organiseront des échanges entre les enfants des élites romaines, insubres et ligures. Ces échanges sont basés sur le volontariat des familles désireuses d’y participer. Les ambassadeurs de Ligurie et du royaume insubre à Rome et de la République Romaine en Ligurie auront en charge l’organisation et de trouver les volontaires.
Les Familles qui accueilleront les enfants auront le devoir de fournir une éducation aux enfants en accord des lois et des coutumes de leur nation d’origine.

Article 12 :
Les trois nations se reconnaissent un droit d’asile réciproque pour tout magistrat, sénateur ou chevalier romain en Ligurie et en royaume insubre et pour tout noble, général et membre des familles royales ligure et insubre à Rome. Ce droit d’asile oblige les trois nations a accueillir et protéger le demandeur contre toute menace pesant sur lui. Toutefois, ce droit d’asile est inopérant lorsque la menace est une décision de justice légale et officielle prise par la justice d’une trois nations signataires.

Article 13 :
Ce traité sera renouvelable tous les 10 ans, sous réserve qu'aucune dénonciation n'y sera opposée par l'une des parties"




Que pensez vous de ce projet de traité senateurs?

----------------------


Officier de l’Ordre de Cincinnatus

Censeur 363-364-365-366-367- 368-371-372
Consul 358-359-360-362-369-370
Preteur 353-376
Edile 352-373
Questeur 351
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
POUSSINUS Actarus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3815
Inscrit le : Lun 28 Aoû 2006
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

/Le censeur s'installe et commence a lire le traité...et attend les diverses réactions/

----------------------
Consul 361-363-364-365
Censeur 369-370
Tribun 373
Légat en illyrie 341-342
Légat en Campanie 347-348
Flamine de Mars en 353-359
Une famille, 3 cousins,Pirus,Dobrasus,Poussinus
Sénateur Patricien
  Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

Pour ma part si l'on compte sur le développement commercial pour faire en sorte d'accéder à la Cisalpine ce traité me paraît des plus intéressants. Le commerce peut nous ouvrir des portes multiples et le fait qu'une maison du commerce romaine s'ouvre sur la région sera bénéfique, ne serait ce que pour repérer aisément des esclaves qui seront alors importés jusque Rome.

Cette histoire de traité pouvant être signé avec n'importe quelle puissance pourrait par contre nous mettre en porte à faux. Nous ne serions pas à l'abri d'un traité liant par exemple les Gaulois à Carthage qui pourrait alors peser sur une renégociation de nos traités avec les Puniques.

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
PETRONIUS SABINUS Publius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 4208
Inscrit le : Dim 01 Avr 2007
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

Personnellement je suis choqué par ce traité. Accepter ce traité tripartite en l'etat c'est bloquer toutes actions possible en cisalpine...a cheval que nous soyons entre anares, lingons d'une part et ligures,insubres d'autre part.

J'ai toujours mis en garde le Sénat contre Bituitos et les insubres et maintenant l'ambassadeur Darus annonce que c'est Silvère qui domine les insubres...la puissance cumulé des deux nations est inquietante pour notre penetration en gaule cisalpine surtout si Silvère se proclame Roi des Rois gaulois et s'autorise a intervenir où il le veut...cynique...sans volonté de conquete.

De même ce traité tient pour partie negligeable les anares en imposant des articles les concernant sans même leur accords ou la mention de lors consultation...souscrire a ce traité en l'etat c'est accepté de relegué les anares, nos alliés, a des faires valoirs de Silvère car il les domine de sa propre decision...

Patrès, les choses vont changer en Gaule, c'est un fait mais je n'ai confiance ni en Silvère, ni en Bituitos et prefère largement garantir nos alliances actuelles avec les Anares et les Lingons, dont les Rois et les peuples sont ouvertement favorable à Rome et qui demande eux aussi un renforcement de nos accords militaires...semble se reprendre et jette un coup d'oeil aux Consuls...Ne temperez pas Patrès, choississez une alliance et tenez vous y pour ne pas vouqs mettre les deux jambes dans le même sac et être acculer à des choix que Rome n'aurait pas voulu...vous avez refuser que Rome soit contraint par un Grec, ne laisser pas un Ligure immobiliser la politique exterieur de Rome pour quelques compensations commerciales de peu de valeur au regard du developpement de Genoa.

----------------------
Delégué auprès des Anares en 352, Envoyé consulaire chez les Lingons en 353,354,355
En campagne chez les Anares 354,355, Envoyé consulaire dans le Nord (Insubres et Helvetes)356
Lingons 357 à 360, Anares 361, 363, 364, 378, 365, 366, 368, 374, 375, Etrurie 371, 379 - 384 ,Mercure 369 - 386, 386 -
  Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

Fait un signe d'apaisement en direction de son beau frère

Nous ne savons pas plus que cela où nous en sommes concernants Anares et Lingons, Consulaire, même si les discussions sont avancées. Néanmoins la liberté offerte par Silvère peut nous permettre de commencer d'avancer en tant que partenaire des Gaulois. Nous risquons de faire face à l'union de l'Epire et de la Macédoine, sans véritablement encore savoir quels seront ceux qui les suivront.

Même si je reconnais ta connaissance du terrain, nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer l'occasion concernant Bituitos et Silvère de voir nos liens au moins reconnus. Si jamais la région venait à s'embraser, nous pourrions au mieux jouer les juges de paix au pire nous aurions alors à choisir un camp. En attendant nous avons l'occasion de tirer les ficelles en nous présentant à chaque fois comme des partenaires fiables auprès des Gaulois, voire même de redevenir dignes de notre parole aux yeux de Massilia.

Voilà pourquoi je souhaite, en tant que Sénateur, voir cette piste explorée le mieux possible. En tant que Consul, je suis tout de même dans une optique de voir le Nord de l'Italie investi diplomatiquement par Rome. Vu l'état du Sud, il nous faut être sur nos gardes en permanence et nous ne devons laisser aucune ouverture à un éventuel retournement contre nous. Le Rhégium n'a t'il pas essayé de contacter tous ces Gaulois? Nous ne pourrions nous permettre de n'avoir suffisamment de liens avec eux pour risquer de les voir être séduits par une autre puissance que Rome... surtout s'il s'agissait ensuite de Carthage.

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
DARUS BASSUS Brutus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 810
Inscrit le : Jeu 05 Mar 2009
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

Sénateurs, permettez moi de rebondir sur ce qui vient d'être dit avant de détailler plus avant le traité que je vous rapporte.
Comme l'a souligné le consul, l'article huit est le plus litigieux, j'aurais aimé qu'il soit plus contraignant mais Silvère et les insubres ne l'entendaient pas de cette oreille. C'est tout ce que j'ai pu en tirer, non sans avoir précisé (et à raison semble-t-il) que le Sénat verrait sans doute d'un mauvais œil cette liberté.

Maintenant, les remarques du consulaire Petronius. Je pense que les réflexions grandiloquentes sur la puissance des uns et des autres est prématurée. Comme lui-même le dit si bien, il nous avait mis en garde contre Bituitos, et il semble aujourd'hui que ce dernier n'est pas si puissant et influent que cela. D'un point de vue purement militaire, les Ligures restent marqués par leur guerre civile. Huit mille cinq cent hommes, c'est tout ce qu'ils ont pu mobiliser aux côtés des Cavares et des Saliens. Pas de quoi en rire, certes, mais de quoi menacer les Anares et les Lingons ? Je ne pense pas. Rome ? Certainement pas.
La puissance de Silvère va se bâtir progressivement dans les années à venir, autour de son influence diplomatique notamment. Coupons-la lui et il ne sera qu'un roi parmi les autres. Et si elle devait faire de lui la grande puissance régionale alors ne ferions-nous pas de l'avoir comme ami ? Un ami qui respectera notre sphère d'influence plutôt qu'un voisin cherchant à nous la grignoter ?
Quant aux routes, c'est moi qui ait proposé l'extension de la route de Genoa, conformément aux souhaits des consuls lorsqu'ils m'ont confié cette mission. Je n'ai pas mentionné d'accord des Anares car il me semblait qu'il revenait à Rome d'obtenir leur adhésion à ce projet, sans compter qu'un traité tripartite impliquait déjà à mon sens suffisamment de parties sans avoir à en ajouter d'autres dans le paquet. A présent, il est certain que nous ne pourront pas imposer cet état de fait à Dumnorix et qu'il nous faudra son consentement.

Les Ligures (et les Insubres) représentent environ un tiers de la Gaule, à l'instar des couples Anares-Lingons et Boïens-Vénètes. Cependant, je pense que Silvère a l'ambition et les moyens de faire de son peuple un acteur dominant, non seulement en Cislpine, mais également en Transalpine, un territoire qui a toujours échappé à notre influence diplomatique, excepté Massalia.
Nous pouvons soit nous en faire un allié puissant, malgré une certaine liberté de leur part, soit refuser tout net, mécontents que nous serions de ne pas avoir un client de plus. M'est avis que la première solution nous sera préférable.

----------------------
Brutus Darus, dit le grassouillet.
Fils-à-papa 323-357
Sénateur depuis 358
Tribun 359-361-362-365
Flamine de Mars de 359 à 362
Tavernier 362-363
  Haut de page Bas de page 
 
SEVERUS Licius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2364
Inscrit le : Mar 29 Aoû 2006
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

Il est vrai que le fait de ne pas avoir l'avis de nos autres alliés Gaulois sur la question est un problème.

Des Ambassadeurs des Lingons et des Anares ne se trouvent-ils pas à Rome en ce moment ? Ils seraient peut-être bon de les consulter sur ce traité, histoire que Rome ne se trouve pas pris en porte-à-faux vis-à-vis de nos différents Alliés.

La complexité du jeu gaulois oblige toutes les prudences pour le coup.

----------------------
Roma Est Imperare Orbi Universo.

Pas de liberté du peuple, sans souveraineté du peuple, c'est à dire sans république- Marc Bloch.

Pro- Préteur au Samnium en 365.
Primatus Legatus en 364.
Préteur absent en 363.
Edile- 347, 357, 358, 359.
Questeur- 343, 344 et 362.

Mail: severuslicius@yahoo.fr
  Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Jeu 04 Nov 2010    

Flavius écoute les différentes interventions puis prend la parole :

Evidemment, l'article 8 est délicat et embarassant pour nous mais effectivement, avoir un pied en Gaule est important surtout avec la tension ravivée entre Rome et la Macédoine et ses alliés.
Pourtant, en contrepartie de l'article 8 et pour adoucir les éventuelles remarques de nos alliés sur place, ne pourrions nous pas rajouter un article reconnaissant nos actuels alliés gaulois comme protégés par le traité et donc, intouchables ?
Ce serait affirmer la supériorité romaine, affermir l'alliance avec nos amis anares et lingons et affaiblir la position ligure vis à vis de ces deux peuples.
Qu'en penses tu, sénateur Darus ?

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
PETRONIUS SABINUS Publius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 4208
Inscrit le : Dim 01 Avr 2007
Posté le : Ven 05 Nov 2010    

A trop vouloir d'alliés nous retombons dans les travers de notre diplomatie....nous nous crions nos propres liens nous interdisant d'intervenir ou nous obligeant a recuser des traités passés devant les Dieux.

Un traité commerciale avec les Ligures pourquoi pas, pour un traité militaire avec eux, en raison de l'article III du traité entre Rome et les Anares, j'aimerais que les Consuls receuillent l'avis de nos actuels alliés anares sur une possible alliance entre Rome, les Ligures et les Insubres.

----------------------
Delégué auprès des Anares en 352, Envoyé consulaire chez les Lingons en 353,354,355
En campagne chez les Anares 354,355, Envoyé consulaire dans le Nord (Insubres et Helvetes)356
Lingons 357 à 360, Anares 361, 363, 364, 378, 365, 366, 368, 374, 375, Etrurie 371, 379 - 384 ,Mercure 369 - 386, 386 -
  Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Ven 05 Nov 2010    

Je pense aussi que nous devrions voir cela avec nos alliés actuels, Consulaire néanmoins nous ne pouvons raisonnablement laisser d'ouverture au nord de la Republique en particulier quand nous voyons l'évolution rapide des conflits entre Gaulois. Il faut trouver qui sont le alliés les plus prometteurs pour qu'ils soient proches de nous, les plus dangereux devant être surveilles d'encore plus près.

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
PETRONIUS SABINUS Publius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 4208
Inscrit le : Dim 01 Avr 2007
Posté le : Ven 05 Nov 2010    


Citer : BUSTOS Dominicus
les plus dangereux devant être surveilles d'encore plus près.



acquiese à la dernière remarque du Consul sans intervenir plus avant

----------------------
Delégué auprès des Anares en 352, Envoyé consulaire chez les Lingons en 353,354,355
En campagne chez les Anares 354,355, Envoyé consulaire dans le Nord (Insubres et Helvetes)356
Lingons 357 à 360, Anares 361, 363, 364, 378, 365, 366, 368, 374, 375, Etrurie 371, 379 - 384 ,Mercure 369 - 386, 386 -
  Haut de page Bas de page 
 
PLINIUS VICTOR Le jeune
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1166
Inscrit le : Jeu 19 Juil 2007
Posté le : Ven 05 Nov 2010    

Ecoute avec intérêt les débats, sans intervenir

----------------------
Historien de la République
349 350
Navarque 350-358
Questeur 360-361
Edile 362
  Haut de page Bas de page 
 
SEVERUS Licius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2364
Inscrit le : Mar 29 Aoû 2006
Posté le : Ven 05 Nov 2010    

Une fois n'est pas coutume, je ne peux qu'approuver les propos du Consulaire Pétronius, afin de nous enfermer dans un écheveau de traités, il faudra savoir si ce traité n'est pas en contradiction avec les intérêts de nos alliés.

Après, cela ne gage en rien sur la qualité du travail du Sénateur Darus.

----------------------
Roma Est Imperare Orbi Universo.

Pas de liberté du peuple, sans souveraineté du peuple, c'est à dire sans république- Marc Bloch.

Pro- Préteur au Samnium en 365.
Primatus Legatus en 364.
Préteur absent en 363.
Edile- 347, 357, 358, 359.
Questeur- 343, 344 et 362.

Mail: severuslicius@yahoo.fr
  Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS Arturus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1917
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Ven 05 Nov 2010    

les consuls evoqueront ce traité au pres das ambassadeurs gaulois present dans la citée en ce moment.

----------------------


Officier de l’Ordre de Cincinnatus

Censeur 363-364-365-366-367- 368-371-372
Consul 358-359-360-362-369-370
Preteur 353-376
Edile 352-373
Questeur 351
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
JUNIUS CAMILLUS Caius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1765
Inscrit le : Dim 18 Nov 2007
Posté le : Mer 10 Nov 2010    

Les Consuls remettreront il en cause l'alliance militaire qui nous met sur le même pied que ces deux nations lors de ces discussions avec les ambassadeurs ?

Car le Consulaire Petronius a complétement raison , nous ne pouvons nous allier avec toutes les nations.

Le travail du sénateur Darus est considérable. Ce traité qui nous rapproche de ces deux peuples est une bonne chose. Seulement sachez Consul , que s'allier militairement avec une nation plus faible que nous tout en lui laissant la liberté de sa diplomatie est une erreur que nous avons commise avec Rhégium. Si tout va bien aujourd'hui demain les relations peuvent se dégrader et nous pourrons encore une fois trouver une excuse pour ne respecter notre traité. De plus , y a t-il une menace forte venant du nord de nos frontières justifiant une alliance ?


Il est une ligne claire qu'il va falloir que nous arrivions respecter. Une alliance nous engageant à une guerre commune avec une cité ou une nation de puissance égale à la notre est une bonne chose car nous gagnons réellement quelque chose , surtout si cette alliance ne se déclenche que contre un ennemi précis.

Une alliance du même type avec une cité plus faible , qui garde sa liberté diplomatique , au contraire est une mauvaise chose. C'est cette cité qui y gagnera beaucoup plus que nous. Elle a sa disposition une armée très puissante qu'elle peut utiliser à sa guise en l'invoquant pour détruire ses ennemis , comme l'aura fait Rhégium , alors que Rome aura bien moins besoin d'elle pour mener ses guerres. Et si nous nous en rendons compte nous ne respectons pas le Traité ce qui est un désastre , à chaque fois.


Si un peuple a besoin de nous , qu'il soit près à y mettre également le prix dès le départ ou qu'il ne compte pas sur nous. Rome ne doit pas être à chaque fois le poulet de la farce mais le loup que l'on craint et respecte. Sommes nous si dépendant d'eux ?

Le Cas de Rhégium devra être le dernier et nous servir d'exemple pour le futur.

----------------------

Lucius Junius Camillus - IIIème du nom

Descendant des Junii Brutii, Sénateur Patricien

42 ans
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , , ,      >>






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2024 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes