Date du jeu : été 417
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Des nouvelles de la conférence de Delphes
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , , ,      >>
Des nouvelles de la conférence de Delphes
Auteur Message
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Sam 06 Nov 2010    

Bustos fait ouvrir la salle et demande l'attention de chacun au moment ou commence le débat.

Patres

Nous vivons des heures assez inquiétantes concernant les positions de notre Sud avec le Rhégium. Néanmoins je vous encourage à lire le rapport de l'envoyé consulaire Carmanovius affiché dans les salles des rapports d'ambassade.

Pour ma part je suis fort satisfait que nous ne nous soyons pas impliqués plus avant dans la coopération avec Antarès. Mais ceci n'est que mon avis.

J'aimerais entendre l'avis du Sénat sur le sujet.

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS Arturus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1917
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Sam 06 Nov 2010    

le consul orlenus est la attendant les reponses du senat

----------------------


Officier de l’Ordre de Cincinnatus

Censeur 363-364-365-366-367- 368-371-372
Consul 358-359-360-362-369-370
Preteur 353-376
Edile 352-373
Questeur 351
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
CARNEUS Tiberius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3227
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

"Effectivement, une intervention en Crète aurait visiblement pu être un engrenage nous forçant à entrer plus avant dans le monde grec, ce que nous ne désirons pas, je pense."

"Maintenant, il faut donner à l'ambassadeur ce qu'il demande : une ligne claire."

"Pour ma part, que Delphes se retire des affaires du monde comme il a été dit et se consacre tout entier aux dieux ne me pose pas de problème. D'ailleurs, fou serait celui qui s'y opposerait je crois, après l'épidémie et le message clair des dieux..."

"Maintenant, s'il faut protéger Delphes contre les impies, je dirais simplement que Rome ne pourrait s'engager dans un tel conflit qu'à la condition que tous les autres signataires du traité se lient sans condition ni réserve contre la nation impie."

----------------------
Ti. Carneus Oceanus (dit "Le Navarque"), 49 ans,

Navarque de la Zone Ouest 372, Navarque Maximus 373-374.
Tribun de la Plèbe 369-371,
Navarque 358-362, Navarque Maximus 363, puis Navarque de la Zone Ouest 364-367,
Navarque-Adjoint 347-358.
°Légat-Adjoint lors de la campagne 364 au Samnium. Surnommé "l'Avatar" par ses hommes°

-Cum hoc aut in hoc redi-
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
URBANIS IUSTUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1517
Inscrit le : Mer 18 Nov 2009
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

Flavius hoche la tête :

J'approuve les propos du tribun Carneus, je suis parfaitement d'accord avec son analyse.
Si Rome s'engage à défendre Delphes alors que d'autres cités ne le font pas, alors ce sera une sérieuse faiblesse pour notre diplomatie et notre force militaire qui ne nous permettrait d'ailleurs pas, seul, d'atteindre Delphes ...

----------------------
Gens Urbanii : On n'a pas d'argent mais on a des idées !
______________________________
Questeur 366
Edile 367 ; 368
Prêteur 370; 371; 372
Tribun 374
Légat en Apulie 374-375
Consul 378; 379
  Haut de page Bas de page 
 
JUNIUS CAMILLUS Caius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1765
Inscrit le : Dim 18 Nov 2007
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

J'avoue ne pas trop bien comprendre certaines choses...

A entendre certains propos depuis quelques mois , il ne faut pas trop s'impliquer dans les affaires Grecs , cependant nous faisons partir un envoyé Consulaire dans une mission qui pourra bien nous plonger pleinement dans ces même affaires là. La Crète ou la défense de Delphes , tout sera compliqué et difficile , inextricable ! Le tout est d'être capable de tirer un avantage de situation complexe quel qu'elle soit. Si nous ne regardons que les inconvénients nous serons toujours le mouton de la méditerranée.

/ Regarde le Consul Bustos /

Choissisons d'être un simple acteur timide , agissant le moins possible en se couvrant derrière d'autre cité pour ne pas trop se mouiller .Non... autant ne rien faire et occuper notre attention sur autre chose de moins dangereux! Si nous nous engageons dans un Traité de défense que nous ne sommes même pas prêt de respecter cela ne sert à rien de s'engager , après Rhégium nous deviendrons la risée du monde. Demain lorsqu'il faudra partir en guerre parceque nous nous serons liés , dirons nous à l'ambassadeur de Delphes qu'il rentre chez lui parceque c'est trop dangereux ? Trop loin ? Trop méconnu ? Alors que nous avions signé un traité de défense ?

/ Vers son collègue /

Si l'on pense réellement que toutes les cités vont vouloir donner à égal efforts nous ne tirerons rien de cette conférence également. A moins que l'on puisse réfléchir à un moyen d'en tirer parti.

Soit nous n'avons pas peur d'entrer pleinement dans le monde politique Grecs soit nous ne le faisons pas et nous ne gardons que des relations commercial qui ne concerne pas le Sénat . Mais à l'heure où le Rhégium commence à entretenir la rancoeur contre Rome nous ne pouvons nous le permettre . Abordons donc la question sereinement et la tête froide.



Toutes les cités et nations la-bas on a priori accepter l'idée de Delphes pour s'y retrouver. Cela sera a vérifié dans le prochain rapport du sénateur Carmanovius mais il est à croire qu'elles était donc disposée à l'idée d'une défense de cette idée au moment ou Delphes leurs a envoyé un ambassadeur les inviter comme nous.

/ Vers Carneus /

Alors si comme le Tribun le préconise Rome s'engage à défendre Delphes et que tout les partis du Traités font de même sans condition alors tout est parfait. Mais si plusieurs d'entre elle ne souhaitent pas faire de même que faire ? La première chose serait de se retirer de cette conférence. Nous ne pourrons pas à nous seul nous battre contre le monde Grecs entier. Voyons voir alors ce que l'on peut demander à l'ambassadeur de négocier.

Pour ma part je dirais à l'ambassadeur de ne pas quitter la conférence si des cités rechignent à participer à la défense de Delphes. Je lui demanderai alors de faire cette proposition :

-Qu'un serment religieux soit pris de ne jamais prendre les armes contre Delphes. Les citoyens , les souverains des nations qui le feront seront voués aux dieux tout entier.

- Qu'il demande qui s'engage à défendre immédiatement Delphes. Si certaines cités ne veulent pas participer à la défense militaire de Delphes , qu'elle se déclare et s'engage à un payer un Tribut aux autres cités qui s'engagent à le faire, en compensation de l'effort que elles ne feront pas.

- En échange de la défense de ce sanctuaire , l'envoyé de Rome demandera une place particulière aux cultes des pays défenseurs , et enfin la tenu de jeux et fêtes religieuse à interval régulier , dans lesquelles les pays défenseurs tiendront également une place de choix.


Si l'on ne peut au moins obtenir cela alors on pourra réfléchir à ne plus intervenir dans les affaires Grecs.

----------------------

Lucius Junius Camillus - IIIème du nom

Descendant des Junii Brutii, Sénateur Patricien

42 ans
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
PLINIUS VICTOR Le jeune
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1166
Inscrit le : Jeu 19 Juil 2007
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

Je suis entièrement d'accord avec ce que vient de déclarer le préteur Junius Camillus.

Si nous parvenons à un tel accord, proposons par ailleurs d'établir le siège de l'ambassade permanente de Rome en Grèce à Delphes. C'est le meilleur moyen d'être au coeur du monde grec sans sembler prendre parti pour l'un ou l'autre des acteurs de cette partie du monde.

----------------------
Historien de la République
349 350
Navarque 350-358
Questeur 360-361
Edile 362
  Haut de page Bas de page 
 
SEVERUS Licius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2364
Inscrit le : Mar 29 Aoû 2006
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

Il est sur qu'il nous faut éviter une nouvelle imprudence. Promettre une chose, puis se renier ensuite car cela est contraire à nos intérêts, n'est pas une bonne façon de faire de la diplomatie.

Préconisons la neutralisation du Sanctuaire, mais gardons- nous bien de promouvoir une alliance défensive ou un quelconque accord contraignant pour Rome.

Je refuse de voir Rome en guerre pour défendre un sanctuaire grec.

----------------------
Roma Est Imperare Orbi Universo.

Pas de liberté du peuple, sans souveraineté du peuple, c'est à dire sans république- Marc Bloch.

Pro- Préteur au Samnium en 365.
Primatus Legatus en 364.
Préteur absent en 363.
Edile- 347, 357, 358, 359.
Questeur- 343, 344 et 362.

Mail: severuslicius@yahoo.fr
  Haut de page Bas de page 
 
JUNIUS CAMILLUS Caius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1765
Inscrit le : Dim 18 Nov 2007
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

Là est toute la question... Car les propos de l'envoyé Consulaire m'interpelle. Il demande qu'on précise la position diplomatique et théologique. Sa mission annoncée au Sénat était avant tout d'assurer un accès au sanctuaire au romain et de surveiller les dissenssions Grecs. Aucune négociations diplomatiques n'étaient comprises à moins que le Consulat en ai décider autrement sans en avertir le Sénat ? Il demande une position diplomatique et théologique , mais sa mission n comportait pas de telles directives?

Pourriez vous , Consuls , préciser quel était au juste l'ordre de mission final , du sénateur Carmanovius ?

Je pense que c'est un préalable , car aucune voix n'a remis en cause la protection de Delphes lorsque l'ambassadeur Totalfinos est venu, ce fait semblait acquis. Or l'envoyé consulaire demande aujourd'hui que Rome se prononce , car en effet le Consul Bustos lui a demandé , je cite , "de veiller à ce que personne ne vienne à refuser à Rome l'accès au Sanctuaire de Delphes." et de "surveiller les principales opinions concernant la sanctuarisation".

Consuls , puisque sa mission ne semble pas comporter le volet de la protection de Delphes , il vaut mieux se mettre au clair la dessus.

----------------------

Lucius Junius Camillus - IIIème du nom

Descendant des Junii Brutii, Sénateur Patricien

42 ans
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS Arturus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1917
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

patres l'ordre de mission officiel de l'envoyé consulaire Carmanovius etait le suivant :




Citer

La présence au rassemblement des puissances méditerranéennes lors de l'annonce par Delphes de son passage du monde temporel au monde spirituel en se retirant des affaires de ce monde pour se consacrer aux Dieux.
L'établissement de relations avec les autres envoyés présents.
L'information du Sénat via le Consulat des desiderata des présents via des rapports.
Le début de négociations concernant le statut de Delphes, sans possibilité d'engager la République sans avoir consulté le Sénat via le Consulat. La priorité étant de désigner Delphes comme zone neutre afin de ne pas engager militairement Rome dès qu'une puissance quelconque attaquerait le Sanctuaire.

Devra l'accompagner avec accord du Pontifex Maximus Fugitivus Felix un Prêtre dont la connaissance religieuse servira à l'Envoyé Consulaire pour déterminer les priorités religieuses et dégager des pistes de réflexion concernant les actions à mener, notamment au temple Romain de Delphes.



----------------------


Officier de l’Ordre de Cincinnatus

Censeur 363-364-365-366-367- 368-371-372
Consul 358-359-360-362-369-370
Preteur 353-376
Edile 352-373
Questeur 351
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
JUNIUS CAMILLUS Caius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1765
Inscrit le : Dim 18 Nov 2007
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

La protection de Delphes n'est donc plus d'actualité malgré ce qu'avait annoncer le Consul Bustos.

Ma foi pourquoi pas mais je crois bien que le Sénat n'en ai pas été informé et que l'inverse était ce qui était ressorti de la venue de l'ambassadeur Totalfinos.

L'envoyé demande une précision diplomatique et théologique mais alors que lui dire de plus si de toute façon sa mission se borne à s'informer et obtenir le minimum ?

C'est vous Consul qui avait donner cette ordre de mission. Exposez également au Sénat ce que vous souhaitiez de cette mission et dites si vous vous estimez satisfaits de ses premieres évolutions.

----------------------

Lucius Junius Camillus - IIIème du nom

Descendant des Junii Brutii, Sénateur Patricien

42 ans
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS Arturus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1917
Inscrit le : Sam 14 Juil 2007
Posté le : Dim 07 Nov 2010    

Pour ma part, ce projet de Delphes est un projet important.

Mais il sera realisable uniquement si un grand nombre de nation s'engage au pres de Delphes si Rome est la seule, ce beau projet se transformera en poids mort pour la republqiue si elle s'est trop engagée.

En ce qui concerne la mission de notre homme, il nous a tenu au courant des avancés, il a pris contact avec les differents protagonnistes.

Pour le coté theologique notre homme est parti avec un pretre choisi par le pontifex lui meme.

Il a donc fait ce que l'on attendait de lui maintenant il faut voir pour la suite, ce qu'il serait le plus judicieux de faire, de donner comme directive à notre homme.

----------------------


Officier de l’Ordre de Cincinnatus

Censeur 363-364-365-366-367- 368-371-372
Consul 358-359-360-362-369-370
Preteur 353-376
Edile 352-373
Questeur 351
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Lun 08 Nov 2010    

Il est facile de résumer cette affaire a sa simple dimension politique voire même diplomatique quand on n'a pas vécu l'épidémie qui nous a lourdement touches. Quant a ceux parmi vous qui ont participé au Rituel de Diane présidé par le Pontife lui même je ne pense pas avoir a leur rappeler pourquoi nous avons pris une telle décision : neutralité dans les affaires politiques, bien sur en gardant un œil sur les tractations, présence forte sur le plan religieux car Delphes pourrait jouer un rôle dans la grâce et la bénédiction que nous accordent nos Dieux. Je me pencherai sur la solution d'un serment solennel sur les Dieux concernant la cite d'autant plus si elle se retire du monde temporel. L'arrivée sur place de l'ambassadeur Rhegiote néanmoins me pousse a une certaine prudence

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
ARIUS SAXA Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2408
Inscrit le : Jeu 04 Fév 2010
Posté le : Lun 08 Nov 2010    

L'ambassadeur Arius Saxa se montre pour la première fois au Sénat depuis son retour de Rhégium. Il ne dit mot pour commencer, mais lorsque le consul la parole, il lui répond sans se lever.

En effet, c'est... inquiétant. Il pourrait en profiter pour salir un peu plus notre réputation auprès de certaines cités grecques. Peut-être devrions-nous donner des consignes au sénateur Carmanovius, un langage, une version à tenir sur ce qui s'est passé ici.

----------------------
Pacta sunt servanda !
Consul 386
En mission consulaire chez les Gaulois 383-385
Consul 380, 381, 382
Préteur 377, 379
Légat en Lucanie 374-376
Edile 373, 374
Ambassadeur à Rhegium 370-372
Questeur 368, 369
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
MARCELLUS Marcus claudius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 936
Inscrit le : Lun 15 Oct 2007
Posté le : Mar 09 Nov 2010    

Je ne suis pas chaud non plus d'une intervention dans les affaires grecs, la priorité de Rome doit être l'Italie et ses périphéries immédiates. N'oublions pas notre puissant voisin punique, il se tient discret de ces temps, mais il peut à tout moment remontrer les dents, et déployer des forces impressionnantes...contre Rome. Nous ne pouvons monter la garde à l'ouest et nous engager en profondeur à l'est en même temps. La défense de l'illyrie est déja très ardue. Et les gaulois sont perpétuellement agités. Au sud le démon Antarès,donc je ne serai pas surpris d'apprendre qu'il possède quelques attentes avec les Puniques. Une définition exacte de notre diplomatie et notre action au Nord avec les nations gauloises, semble plus prioritaire que notre ligne en Grèce.

Nous pouvons bien jouer un rôle religieux à Delphes si nous réussions à y déméler quelque chose dans tout cela. Un point de religion est souvent plus ardue que la politique. Si il faut vraiment participer à la défense de Delphes je préconiserai un versement de subsides en argent, ou l'envoi d'un mince corps expéditionnaire en cas d'agression, et encore! Toute autre garantie est à mon sens hors des moyens immédiat de Rome. Il n'y a pas si longtemps, le Consul Bustos vous le confirmera, une horde de barbares y est venu joué du tambours sous nos murs.

Aussi il ne faudrait pas que toute cette affaire s'éternise , la précense du Sénateur Carmanovius à l'étranger est selon moi dommage; ce dernier est un homme talentueux, sa précense au Sénat et à Rome est plus importante qu'à l'étranger. Bien que je comprend que la nécessité de représenter Rome, au pays des dieux, par une éminente famille. Que Rome livre sa position exacte avec fermeté, et que les grecs se soucient de poursuvire leur débats et de régler les points secondaires.

----------------------
Patricien Gens Claudii
marcellus_mc@yahoo.fr
Consul en exercice
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Dominicus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2606
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Mar 09 Nov 2010    

Tu oublies encore une fois le volet religieux sénateur Marcellus, volet des plus importants. Par contre pour ce qui est des Puniques, la délégation qui est sur Rome m'a indiqué que ni le Rhegium ni la conférence de Delphes ne sont des priorités pour eux. Je vous demanderai plutôt de vous concentrer sur la réponse politique a donner a Delphes. Si le Pontife pouvait nous donner son avis, il est le bienvenu.

----------------------
Respublica Defensor

Historien 360
Questeur 361
Edile 364
Légat lors du siège de 364
Préteur 365, 367, 368
Légat de la Légion Pluton I, en Boviamum 365,366
Consul 370

Flamine de Mars depuis 369

Né patricien, né pour servir
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, , , , ,      >>






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2024 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes