Date du jeu : été 410
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Loi sur la religion 401
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, ,      >>
Loi sur la religion 401
Auteur Message
URSUS POUSSINUS Albator
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1493
Inscrit le : Sam 26 Juil 2014
Posté le : Mar 28 Mar 2017    

/se frottant les mains après avoir posé les tablettes/

Patres,

comme il l'avait annoncé, le questeur Popilius m'a présenté son projet sur la religion romaine.

Je vous laisse lire tranquilllement...Il n'y a que 47 articles godgrace.gif


Citer

 
Préambule : La loi sur la religion de la République romaine définit la façon dont est organisée la religion et dont les romains rendent des cultes aux divinités.

Titre I : Le panthéon romain
1. Le panthéon romain définit l'ensemble des divinités auxquelles un culte public est rendu. Il est composé de 6 divinités dites majeures Jupiter, Mars, Junon, Mercure, Neptune et Minerve et de 13 divinités dites mineures Cérès, Vulcain, Venus, Bacchus, Pluton, Apollon, Vesta, Diane, Quirinus, Esculape, Saturne, Janus et Terminus.

2. La république romaine tolère la pratique de cultes liés à des divinités étrangères. Toutefois, ces pratiques doivent rester dans le cadre privé et ne peuvent en aucun cas être associées à des manifestations publiques.

Titre II : Cultes publics et cultes privés

3. Les 19 divinités du panthéon romain font l'objet d'un culte public. En tant que tels, ces cultes disposent d'un flamine et d'un collège de prêtres. Ces cultes sont destinés à honorer comme il se doit les divinités du panthéon et peuvent à ce titre organiser toutes les manifestations publiques nécessaires.

4. Dans le cadre de la religion privée, chaque famille peut également rendre hommage à ses ancêtres, aux lares, aux pénates et à toutes les divinités domestiques. Le paterfamilias est responsable de ces cultes et les organise comme il le souhaite. Dans le cadre d'une cérémonie funéraire, une gens est autorisée à mettre en place des manifestations publiques comme une procession par exemple. Une demande d'autorisation préalable auprès de l'édilité devra néanmoins être effectuée.

5. Les cultes liés à des divinités étrangères au panthéon romain tels que définit au titre I doivent rester privés.

Titre III : Les flamines, le Pontife et le conseil des flamines

Les Flamines

6. Le flaminat est une charge honorifique. Il ne peut en aucun cas être assimilé à une magistrature. Chaque flamine peut donc librement concourir à toute magistrature du cursus honorum ou à toute autre charge.

7. Les flamines sont les représentants du Sénat auprès des collèges religieux. Ils assurent l'intermédiaire entre les prêtres, serviteurs des dieux, et le Sénat. Ils sont automatiquement membre du collège du dieu duquel ils sont flamines et participent de fait à toutes les discussions liées à l'organisation du culte.

8. Le rôle du Flamine est capital dans la communication avec le Sénat. Il appartient au Flamine à chaque fin d'année de faire un rapport au Sénat sur l'état du culte de sa divinité tutélaire. De même, la charge de Flamine impose de faire remonter au Sénat tout problème important lié au culte afin que d'une part le Sénat en ait connaissance et d'autre part qu'il puisse délibérer et trouver une solution.

9. Les Flamines en tant que représentants du Sénat et de l'autorité sont également chargés de s'assurer que l'argent reçu par chaque culte est correctement dépensé et n'est pas détourné de son usage premier. Il lui faudra donc inclure dans son rapport annuel un bilan financier.

10. Un Flamine peut être amené à quitter Rome pour se rendre en province dans un but lié à sa fonction religieuse. Il se doit de rentrer à Rome au plus vite et si son absence de Rome devait dépasser 6 mois, le Pontife devrait alors nommer un nouveau Flamine.

Le Pontife

11. Le Pontife ou Pontifex Maximus est le Flamine de Jupiter. Bien qu'également honorifique, la charge de Pontife le place hiérarchiquement au dessus des autres flamines. Il incarne la référence suprême en matière de religion. A ce titre, il dispose du droit illimité de consulter les augures pour tout ce qui touche à la religion.

12. La personne du pontife est considérée comme sacrée. Nul ne peut lever la main sur un pontife ou intenter physiquement à sa personne. De tels fait sont déclarés sacer. L'auteur de ces fait peut alors sur simple décision du Pontife être déchu de sa citoyenneté sans qu'aucune autorité ne puisse s'y opposer. Un citoyen tuant un individu déclaré publiquement sacer ne sera pas poursuivi pour meurtre, et le pontife a le droit d’injonction envers tout magistrat du cursus pour faire arrêter et mettre à mort un individu déclaré sacer. Les biens d’un individu déclaré sacer peuvent être confisqués si le pontife en fait la demande, et sont alors intégrés au budget religieux.

13. Le pontife est responsable du budget religieux, qu’il distribue aux différents collèges religieux. Il reçoit cette somme en début d’année, ou au plus tard au printemps, des mains de la questure, et rend un rapport sur son utilisation en fin d’année. La somme allouée au budget religieux est fixée à 700 000 as au minimum. Elle ne pourra jamais descendre sous ce plancher. Le Pontife peut s'il le souhaite et le justifie demander une somme plus importante auprès de la questure qui en référera au Sénat qui validera ou non la demande.

14. Le pontife possède un droit de veto sur les décisions du sénat, des tribuns et de tout magistrat sur tous les actes concernant la religion, ce qui inclut les constructions. Sont exclues de ce cadre les consultations d’augures par les magistrats à imperium.

15. Le Pontife est responsable des 500 000 ares de terres d'ager publicus cédées par la République au clergé de Jupiter en 325. Il choisit librement de la meilleure utilisation de ces terres. Ces terres appartiennent au clergé de Jupiter et ne peuvent le quitter. Tous les bénéfices tirés de ces terres sont transférés directement au budget religieux.

16. Le pontife ne peut quitter l'enceinte sacrée du pomérium sauf en cas de force majeure (invasion de Rome, incendie, émeutes...)

17. En cas de vacance du pontificat, les flamines majeurs se charge collégialement de l'intérim. Ils ont comme priorité d'organiser la nomination d'un nouveau Pontife selon les modalités prévues par cette loi.

Le conseil des Flamines

18. Le conseil des Flamines est composé de l'ensembles des flamines. Il est présidé par le Pontife qui décide de le rassembler quand il le souhaite. Les décisions qui doivent être prises au sein de ce conseil reviennent toujours, après prise de conseil aux autres flamines, au Pontife.

19. Le rôle du conseil des Flamines est de maintenir la cohérence entre les différents collèges religieux et les différents cultes.

20. Le conseil des Flamines doit proposer chaque année un calendrier religieux recensant l'ensemble des fêtes et célébrations mises en place pour honorer les dieux.

21. Le conseil des Flamines est ensuite chargé du suivi de l'organisation de ces céremonies religieuses en rapport avec le calendrier préétabli.

22. Le conseil des Flamines se réunira dans une salle de réunion appelée "hôtel des flamines". Il incombera au Pontife dès l'entrée en vigueur de cette loi de faire procéder à la construction de cette salle qui devra ci possible être attenante au temple de Jupiter. Les frais de construction et d'entretien seront pris en charge par la République.

Titre IV : De la nomination et du remplacement des flamines

23. Les Flamines doivent être de sexe masculin et ne pas avoir été condamné par le censeur pour mauvaises moeurs ou toute autre faute dégradante. Les Flamines des 6 divinités majeures doivent en outre être patriciens.

24. Pour la nomination d'un flamine, le Pontife lance un appel à candidature. Il soumet ensuite aux augures les noms des candidats afin de déterminer qui sera choisi pour la charge. Si plus de 3 candidats se proposent, le Pontife choisit les 3 candidats qu'il présente aux augures.

25. Dans le cas où un Flaminat est vacant, c'est le Pontife qui est chargé d'assurer l'intérim, le temps que le processus de nomination du Flamine se fasse. Cette nomination doit intervenir dans un délai maximum de 6 mois.

26. Pour la nomination du Pontife, la procédure est identique à celle d'un flamine à la différence que les candidats présentent leur candidature au conseil des Flamines qui disposent ensuite dans cet unique cas de la possibilité de consulter les augures pour le choix du Pontife.

27. Tous les ans à compter de l'entrée en vigueur de cette loi, le Pontife soumet aux augures le nom d'un flamine mineur afin de déterminer s'il peut continuer d'exercer sa charge. Si les augures confirment, le flamine est renouvelé. Sinon, le Flamine n'est pas reconduit dans sa charge et il faut en nommer un nouveau. L'ordre dans lequel les flamines sont soumis aux augures est le suivant : Cérès, Vulcain, Venus, Bacchus, Pluton, Apollon, Vesta, Diane, Quirinus, Esculape, Saturne, Janus et Terminus.

28. Tous les deux ans à compter de l'entrée en vigueur de cette loi, le Pontife soumet de plus aux augures le nom d'un Flamine majeur. L'ordre dans lequel les flamines sont soumis aux augures est le suivant : Mars, Junon, Mercure, Neptune et Minerve.

29. Tous les 5 ans, soit toutes les années se terminant par "5" ou par "0", le Pontife soumet également son propre nom aux augures pour savoir s'il peut continuer à exercer sa charge. Un Pontife qui refuse de présenter son propre nom aux augures est immédiatement destitué de sa charge. Dans ce cas très précis, le Sénat est alors chargé de faire annoncer publiquement la destitution du Pontife.

30. Il appartient au Pontife de tenir un registre clair et à jour des flamines afin de faciliter toutes les opération de nomination et de renouvellement des flamines. Ce registre sera consigné à l'hôtel des flamines et ne devra pas le quitter.

31. Un flamine -y compris le Pontife- peut tout à fait démissionner de sa charge. Il n'a aucune justification à donner. Il doit néanmoins continuer à assurer ses missions jusqu'à ce qu'un nouveau Flamine soit désigné.

Titre V : Des autres collèges

Les collèges des prêtres

32. Afin de servir les dieux avec toute la dignité que cela requiert, chaque culte dispose d'un collège de prêtres.

33. Le collège de prêtres de chaque divinité reçoit délégation du pouvoir du Sénat pour organiser au mieux les manifestations et autres festivités liées à sa divinité tutélaire. Le collège des prêtres est dirigé par un grand prêtre qui prend les décisions nécessaires au bon fonctionnement du culte. Les grand prêtres sont choisis par le Pontife parmi les prêtres du collège et sont renouvelés tous les 5 ans. Un grand prêtre sortant peut tout à fait être à nouveau choisi par le Pontife. Chaque nomination devra être validée par les augures. En cas de non validation par les augures, le Pontife choisira un autre prêtre du collège qui devra à son tour recevoir l'aval des dieux. Il n'existe aucune restriction pour devenir membre du clergé romain. Tout citoyen peut donc devenir prêtre hormis si une condamnation infamante a été antérieurement prononcée.

Les Vestales

34. Le collège des prêtres de Vesta est exclusivement composé de femmes appelées les Vestales. Elles doivent être âgées de 10 à 25 ans au moment de leur nomination. Elles doivent être vierges et le rester tout au long de leur service auprès de Vesta.

35. En plus de leur rôle habituel de collège religieux, les vestales doivent garder allumée la flamme du foyer qui illumine le temple de Vesta.

36. Comme pour les autres collèges de prêtres, le collège des Vestales est dirigé par une grande prêtresse appelée la grande Vestale. Celle ci est choisie et renouvelée par le Pontife selon les modalités déjà précisées pour les grands prêtres.

37. Une Vestale quitte automatiquement le service de Vesta à l'âge de 50 ans. Elle reçoit alors un logement et une rente jusqu'à sa mort. Elle peut avec l'accord du Pontife quitter sa charge de façon prématurée avant 50 ans. Elle ne reçoit dans ce cas ni la rente, ni le logement prévus pour la sortie à 50 ans.
Les Saliens de Mars

38. Les Saliens de Mars constituent un collège spécialisé qui s'ajoute au collège normal du culte de Mars. Le collège des Saliens est composé de 12 hommes issus de familles patriciennes. Après appel à candidature, les Saliens sont choisis par le grand prêtre de Mars. Chaque Salien, une fois choisi effectue un service de 5 ans.

39. Les Saliens sont les protecteurs du Temple de Mars. A cet effet, ils portent tous un grand bouclier, symbole du rempart qu'ils offrent et également signe de reconnaissance.

40. Les Saliens sont chargés spécifiquement d'officier lors des processions et cérémonies martiales liées aux déclarations de guerre ou aux traités de paix.

41. Les Saliens peuvent accompagner les Légions à la guerre pour leur assurer le soutien du grand Mars.
Les augures

42. Le collège des augures est l’intermédiaire entre les hommes et les dieux. Il est composé de 6 membres, choisi par cooptation parmi les prêtres des cultes publics. Ses paroles sont sacrées, et ne sauraient être remises en cause par qui que ce soit.

43. Le pontife a un droit illimité de consultation des augures. Les magistrats à imperium ont toute latitude pour les consulter pour les décisions concernant la menée de la république.

44. Un augure peut quitter Rome si des prises d’auspices sont nécessaires en dehors du pomerium.

Titre VI : Du pomerium

45. Le pomerium est l’enceinte sacrée que Romulus a tracé lors de la fondation. Cette limite ne saurait être revue, changée, reniée ou oubliée par qui que ce soit.

46. Il est interdit de porter une arme pour tuer, blesser ou mutiler un être humain dans l’enceinte sacrée. Cette interdiction n’inclut donc pas les sacrifices offerts aux dieux toute l’année.

47. En cas de violation du pomerium, le pontife bannit les responsables de cette injure, qu’il peut déclarer sacer. Il mène une cérémonie d’expiation au temple de Quirinus, dans le but d’obtenir son pardon.



Après que l'on soit pour ou contre cette loi, je tenais à saluer l'énorme travail du questeur pour nous présenter ce projet.

  Haut de page Bas de page 
 
POPILIUS CALVITIUS Titus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 401
Inscrit le : Mer 18 Jan 2017
Posté le : Mar 28 Mar 2017    

Affiche un air un peu gêné

Merci consul ! C'est avec plaisir que j'ai travaillé d'arrache-pied pour pouvoir présenter ce projet et je prendrai le même plaisir à en débattre avec vous.

Je suis conscient de la lourdeur du texte mais face à un tel sujet, il m'a été difficile de faire plus court.

Avant toute chose, je tiens également à remercier le sénateur Dobrasus pour l'aide qu'il m'a apportée.

----------------------
Questeur 402 - Edile 403 - Préteur 404

genspopilius@orange.fr
  Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS PIUS Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 370
Inscrit le : Lun 04 Aoû 2014
Posté le : Mar 28 Mar 2017    

Questeur Popilius,

impressionnant!

Parlons du fond, le texte est long, il est possible que des nuances m'échappent.

Les Flamines:

Les flamines actuels dirigent, pilotent les clergés sous le contrôle du Pontife.
J'ai l'impression que dorénavant ils vont devenir :

- membre du clergé sans avoir suivi l'ensemble le parcours de formation des prêtres qui commence avec le novicat. Cela risque de poser problèmes pour les prêtres.
- questeur, voir secrétaire sous l'autorité du grand prêtre pour la gestion du clergé mais également sous l'autorité du sénat pour rendre des comptes sur des actions ou leur voix au chapitre sera limitée.

Ne serait il pas envisageable qu'ils ne soient pas membres du clergé mais reste comme ils sont actuellement juste flamine.
Pour les rapports, c est cohérent avec ta vision de l'autorité du sénat mais cette autorité doit aussi se manifester par la place du flamine dans le culte, non ? le flamine pourrait être co-gestionnaire du clergé avec le grand prêtre ?

Le Pontif

Il peut lui aussi se présenter aux magistratures puisqu'il est que flamine si je comprends bien? il perd également ses douze licteurs je présume.
Il perd sa catégorisation de magistrat, ce qui pour moi tire la religion vers le bas.

Le pontif perd beaucoup de prérogative :


Citer
- Article 7 : Le pontife peut directement proposer une loi à caractère religieux aux débats et il a toute latitude ensuite pour convoquer les comices, sans passer par le consulat.



Citer
Article 5 : Le pontife est responsable du budget religieux, qu’il répartit à sa discrétion



Citer
Article 3 : En tant qu’autorité suprême en matière de religion, le pontife préside de facto toutes les cérémonies religieuses auxquelles il décide d’assister.


et comme il devient un flamine comme les autres :

Citer
Article 1 : Le pontife est le flamine du roi des dieux, Jupiter. Il est supérieur aux autres flamines, et incarne l’autorité suprême en matière de religion. Son autorité s’étend à tous les membres du clergé romain, y compris les flamines



Donc, il n est plus magistrat, n'est plus l'autorité suprême mais la référence suprême en matière de religion.
Référence suprême, un peu comme le censeur avec les bonnes moeurs et le respect des traditions. A la différence qu'il ne dispose d'aucune autorité et ne peut par exemple pas sanctionner comme le fait le censeur pour son champs de compétence les manquements religieux grave.
Ce qui est pour moi incohérent avec le fait qu'il soit sacer. En tant qu'autorité suprême religieuse, cela etait compréhensible mais en tant que référence cela m'échape.

Mon avis personnel : Ton projet, fait du pontifex, autorité religieuse , celui qui dirige les clergés, préside les cérémonies, une coquille vide, un simple fonctionnaire, un gestionnaire que l'on pourrait sans peine en déplaçant une virgule ou deux rétrogradé en simple flamine de jupiter. Projet à charge contre le pontificat, mauvaise influence sur la religion romaine.

Petite question annexe, Les plaintes du pontif qui relèverait de crimes liés à la religion et pouvant donc avoir un caractère infamant seront elles obligatoirement valide comme le sont celles des tribuns ?



Le conseil des Flamines

Dans l'article 20, le conseil doit proposer un calendrier des évènements religieux. Le sénat doit il valider ou invalider cette proposition ? Si le conseil et le sénat ne trouvent pas d'accord, il n y aura pas de cérémonie pendant tout le temps des débats ?


Des prêtres

Tu indiques dans ton projet que les grand prêtres sont choisis par le Pontife parmi les prêtres du collège et sont renouvelés tous les 5 ans. Actuellement, ils sont proposés par les flamines des cultes au pontif pour avis et validation par les augures. Mais ils restent en charge toute leurs vie ou jusqu'a ce qu'il ne se sentent plus assez alerte pour assumer leur charge.

Cela fonctionne très bien depuis presque toujours, les clergés sont attachés à leur tradition. Un grand prêtre nommé à vie n'aura que pour préoccupation le service de son dieux. Avec un renouvellement de cinq ans nous risquons voir émergé les travers de la politique au sein de nos clergés et de banalisé le poste de grand prêtre.
Il en est de même pour la grande prêtresse des vestales évidemment.
C'est un honneur et une charge qui récompense une vie de dure labeur, la réduire à cinq ans risque de modifier profondément nos clergés et pas forcement en bien.

Les grands prêtres des divinités majeurs ont ils ete consultés pour voir comment seraient perçu cette modification dans le service des dieux ? Pas qu'ils aient leur mot à dire au sénat mais ils sont les sachant du domaine religieux.


des augures


Comme pour les grand prêtres, les membres de ce collège le sont pour une durée limitée ?
Peut être peut on modifier ce projet en portant le choix de la cooptation des membres parmi les grand prêtres ou ex grand prêtres?

Pour finir, cet acte législatif que représente ce projet, si on en croit la loi en vigueur actuellement devra recevoir la validation du conseil des flamines pour pouvoir être promulguée ?


Citer

Article 3 : Le conseil a un rôle central en matière de religion. Aucun acte législatif concernant la religion ne peut être effectif sans sa validation.



Questeur Popilius, je suis sans surprise pour toi, pour le moment contre cette loi, mais par égard au travail réalisé, j'ai essayé de poser les questions, demander les éclaircissements et proposer les aménagements le plus constructivement possible.

----------------------
401, 402, 403, 404, 405
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
DETRITUS CAMPANUS Julius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1346
Inscrit le : Jeu 11 Sep 2014
Posté le : Mer 29 Mar 2017    

Tousse

Pour ma part je découvre avec stupeur que le culte de Cérès est rétrogradé au rang de culte mineur ... je ne vais donc pas au delà de ça pour me prononcer contre ce texte.

----------------------
Naples 390 à 393 Cérès 392 à ? 394 395 - 396 397 - 401 - 402 398 - 399 - 400 - 403 - 404 - 405

gensdetrita@gmail.com

Detritus Lupus Paulus (289-347) / Detritus Dives Tullius (322-390) / Detritus Campanus Julius (355-?)
  Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS PIUS Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 370
Inscrit le : Lun 04 Aoû 2014
Posté le : Mer 29 Mar 2017    

opine du chef

----------------------
401, 402, 403, 404, 405
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
METELLUS Caecilius alcii
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 103
Inscrit le : Mer 28 Déc 2016
Posté le : Mer 29 Mar 2017    

Comme j'ai déjà dit, puisque tout ce qui concerne la religion est groupé sous une seule loi, je trouve le chantier difficile. Il y a sûrement des bonnes idées dans le texte du Sénateur Popilius, mais nous sommes pris au piège avec la nécessité de tout revoir du même coup. Des amendements calculés auraient été aussi préférable.

Tu t'es investi d'une mission qui a débuté par la volonté corriger des contradictions, une initiative louable, mais qui a va finalement jusqu'à une réécriture complète.

Aussi ton expérience autour de la vie des cultes me semble limité sénateur Popilius, je sais bien que ce n'est pas une raison de ne pas discuter, mais cela a de la valeur puisqu'on ne comprend pas pourquoi est-ce à toi de réformer la religion, plutôt que le Pontife ou un Flamine, ou quelqu'un qui a occupé ces postes. Ce n'est pas une condition sine qua non mais cela rendrais la chose fortement plus légitime et convaincante.

Sur la question du Pontife et des prêtres je ne peux que penser comme notre édile. Sur le Pontife nous en avions déjà discuter.Sur les prêtres si leur nomination ne sont plus à vie nous allons créer une valse de noms qui va se défiler sans pour être assuré que cela améliore les choses, la religion risque de devenir seulement plus instable comme le mentionne aussi notre édile.

Sur une note plus constructive, les articles sur les Saliens sont intéressants.

----------------------
Sénateur 401 / Modéré
  Haut de page Bas de page 
 
POPILIUS CALVITIUS Titus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 401
Inscrit le : Mer 18 Jan 2017
Posté le : Mer 29 Mar 2017    

Sénateurs, si vous me le permettez je vais vous répondre et je le ferai dans l'ordre pour plus de précision et de clarté dans le débat.

se tourne vers l'édile Orlenus

Edile Orlenus, je sais que nos avis divergent, nous en avons déjà parlé. Il est salutaire de pouvoir ainsi confronter nos points de vue.

Pour écrire ce projet de loi, je suis parti d'un constat simple et absolument incontestable : le Sénat est l'autorité supérieure de notre République. Je suppute que jusque là, nous sommes tous d'accord.

Partant de là, il m'a semblé tout à fait contraire à ce principe fondateur de notre République qu'un pan entier de notre vie échappe au Sénat. Ce pan est comme vous l'avez compris la religion. Il est tout à fait inconcevable à mes yeux, qu'une assemblée restreinte -fut-ce-t-elle composée de flamines- ne confisque le pouvoir religieux, ce qui est exactement le cas puisque à l'heure actuelle le conseil des Flamines est supérieur au Sénat en matière de décisions religieuses.

Cela me parait tellement incongru !!! Je m'étonne même que le censeur de l'époque ait pu laisser passer une telle incongruité !

Partant de là, donc, j'ai bâti ce projet.

Concernant les flamines, ils deviennent des intermédiaires entre le Sénat et le culte. A ce titre, ils appartiennent d'office au collège religieux. Ils n'auront certes pas suivi le parcours de formation des prêtres mais pas plus qu'aujourd'hui !!! si demain, je suis nommé Flamine, je n'aurai pas non plus suivi de parcours religieux particulier !

D'ailleurs mon projet de donner plus de responsabilités aux grands prêtres va dans ton sens puisqu'il donne aux vrais spécialistes de la religion plus de place dans le culte.

Concernant le Pontife, si ce n'est qu'une histoire de licteurs, ce n'est pas bien grave. Il n'y a rien de déshonorant à ne pas avoir de licteurs ! Après tout, édile Orlenus, tu es édile et tu n'as pas de licteurs ! Ceci dit, s'il n'y a que cela, un petit ajout au projet peut se faire. D'autre part, le Pontife ne perd pas de prérogatives, mon projet lui laisse quasiment les mêmes qu'aujourd'hui. Contrairement à ce que tu dis, il continue de gérer le budget religieux. Il préside bien sur les cérémonies, cela m'a paru tellement évident en effet que je n'ai pas cru bon de la dire. Il reste supérieur aux autres flamines et est la référence en matière religieuse. C'est comme maintenant !!!

Tu fais une lecture assez partiale de mon projet, je ne cherche en aucun cas à désavouer le pontife, juste à rééquilibrer les pouvoirs en accord avec la règle simple que j'ai annoncé au début de mon propos.

Concernant le conseil des Flamines et le calendrier, le Sénat n'aura pas à valider le calendrier. Il ne s'agit pas de mettre le conseil des Flamines sous tutelle du Sénat. Le Sénat sera consulté pour les décisions qui ne relève pas de la vie quotidienne et de la marche normale de la religion.

Pour les prêtres, rien n'empêche le Pontife de renouveler le même grand prêtre. Et même plusieurs fois s'il le veut. Cette mesure ne me semble pas anormale. Je ne vois pas en quoi permettre un roulement serait néfaste. Ni non plus en quoi l'honneur d'être grand prêtre serait moins grand parce qu'on y est nommé pour 5 ans.

Pour les augures, pas de changement. Ils sont nommés à vie.

Quant au fait qu'il faudrait l'accord du conseil des Flamines pour valider mon projet, cela illustre parfaitement le fait qu'un petit groupe de personnes s'est approprié le pouvoir religieux, se plaçant de fait au dessus du Sénat qui est l'autorité supérieure. Alors, j'imagine que la réponse à ta question est oui, mais j'aimerais avoir l'avis du censeur à ce sujet.


se tourne vers le préteur Detritus

Préteur, hormis si un amendement m'a echappé, il me semble que le culte de Ceres est déjà répertorié comme un culte mineur. Il n'y a aucune rétrogradation !!! Il est dommage de plus que tu ne veuilles en dire davantage, tu sais à quel point j'ai une grande considération pour ton avis.

Enfin, se tourne vers le sénateur Metellus

Sénateur, si j'étais susceptible, je pourrais trouver tes propos assez méprisant envers ma personne. Pourquoi serait-ce à moi de réformer la religion ???? Et pourquoi pas ??? Je suis bien sénateur, membre reconnu par le censeur de cette assemblée et par conséquent aussi légitime que n'importe quel autre membre de cette assemblée pour débattre, proposer des lois et faire avancer la République.
Et si je te suis, je dirai que non seulement le pouvoir religieux a été accaparé par un petit groupes de personnes mais qu'en plus seules ces mêmes personnes peuvent proposer des amendements ou des lois religieuses ?
Je ne pense pas que c'est le fond de ta pensée !!!!

Par contre, en effet, le projet est long et j'ai été tenté suite à ton intervention dans l'autre débat, de le scinder en plusieurs parties. Après tout, pourquoi pas...je ne l'ai pas fait tout de suite, mais c'est toujours faisable !

Se rassoit en souriant

----------------------
Questeur 402 - Edile 403 - Préteur 404

genspopilius@orange.fr
  Haut de page Bas de page 
 
DETRITUS CAMPANUS Julius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1346
Inscrit le : Jeu 11 Sep 2014
Posté le : Mer 29 Mar 2017    

Secoue la tête

Tu ne maitrise pas ton sujet Questeur Popilius, tu ignores le statut de nos divinités alors même que tu viens proposer une loi sur la religion. Tu nous dis que la religion est l'affaire du Sénat mais dans le même temps tu démontres à tous au combien la religion t'importe peu ! Je ne peux de fait considérer ton avis comme éclairé en matière religieuse ...

Le conseil des Flamines, sur une convocation du Pontifex Maximus Pertacus en session extraordinaire, a qualifié le statut de la Déesse Cérès de divinité majeure depuis 395.

----------------------
Naples 390 à 393 Cérès 392 à ? 394 395 - 396 397 - 401 - 402 398 - 399 - 400 - 403 - 404 - 405

gensdetrita@gmail.com

Detritus Lupus Paulus (289-347) / Detritus Dives Tullius (322-390) / Detritus Campanus Julius (355-?)
  Haut de page Bas de page 
 
POPILIUS CALVITIUS Titus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 401
Inscrit le : Mer 18 Jan 2017
Posté le : Mer 29 Mar 2017    

Souriant aux propos du préteur

Merci Préteur de cette précision qui vient tout à fait mettre de l'eau à mon moulin !

Tu me dis que le conseil des Flamines en a décidé ainsi en 395, j'en suis fort aise mais quelle est la loi qui le stipule ? où encore quel est l'amendement qui le précise ?

Excuse le pauvre ignare que je suis mais comment le Sénat peut-il être au courant de ce qui se trame dans son dos ?

Se tourne vers les sénateurs

C'est précisément cela que je dénonce dans le fonctionnement actuel du conseil des flamines. Pourquoi une décision d'une telle importance pour nous tous a-t-elle été prise par une douzaine de flamines en ignorant royalement - insiste sur le mot royalement - tous les autres sénateurs ?

Sommes nous indignes de prendre des décisions en matière religieuse ?

La hiérarchie n'est pas respectée. C'est contre cela sénateurs que je m'élève, pour vous redonner à tous, le droit qui vous a été spolié.

----------------------
Questeur 402 - Edile 403 - Préteur 404

genspopilius@orange.fr
  Haut de page Bas de page 
 
DETRITUS CAMPANUS Julius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1346
Inscrit le : Jeu 11 Sep 2014
Posté le : Jeu 30 Mar 2017    

Imitant un moulin avec la main

Continue tu t'enfonces, comme le prévoit l'article 5 de la lex actuelle sur la religion : "Le conseil des flamines a l’autorité nécessaire pour qualifier le statut des dieux de Rome. Le pontife convoque alors une session extraordinaire du conseil des flamines, dont il rédige un rapport public qui sera rendu au sénat et aux tribuns de la plèbe."

Ce fut chose faite en 395 http://www.romejpem.wdmedia-hebergement.net/fsb/sujet.php?sujet=65079

Et bien entendu au printemps suivant célébré comme il se doit avec le Peuple http://www.romejpem.wdmedia-hebergement.net/fsb/sujet.php?sujet=64855&page=2

----------------------
Naples 390 à 393 Cérès 392 à ? 394 395 - 396 397 - 401 - 402 398 - 399 - 400 - 403 - 404 - 405

gensdetrita@gmail.com

Detritus Lupus Paulus (289-347) / Detritus Dives Tullius (322-390) / Detritus Campanus Julius (355-?)
  Haut de page Bas de page 
 
POPILIUS CALVITIUS Titus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 401
Inscrit le : Mer 18 Jan 2017
Posté le : Jeu 30 Mar 2017    

Ne joue pas à l'imbécile, préteur, cela n'est pas digne de toi.

Tu as parfaitement compris ce que je dénonce au travers de ce projet. C'est précisément ton "conseil des flamines" que je remets en cause car il n'a pas à décider seul surpassant de fait l'autorité du Sénat.

Et l'article de la lex actuelle que tu nous cites est là encore l'illustration de ce dysfonctionnement que mon projet vient corriger.

C'est la raison pour laquelle je ne peux tenir compte dans ce projet de ce que tu évoques. Tes démonstrations n'y pourront rien changer. Je te parle du fond, tu me réponds sur la forme.

----------------------
Questeur 402 - Edile 403 - Préteur 404

genspopilius@orange.fr
  Haut de page Bas de page 
 
DETRITUS CAMPANUS Julius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1346
Inscrit le : Jeu 11 Sep 2014
Posté le : Jeu 30 Mar 2017    

Ferme

Il n'y a pas de démonstration, je te demande de réviser ton texte en vertu du statut majeur de Cérès, suite à quoi je prendrais le temps de me faire un avis sur les mesures que tu proposes ...

----------------------
Naples 390 à 393 Cérès 392 à ? 394 395 - 396 397 - 401 - 402 398 - 399 - 400 - 403 - 404 - 405

gensdetrita@gmail.com

Detritus Lupus Paulus (289-347) / Detritus Dives Tullius (322-390) / Detritus Campanus Julius (355-?)
  Haut de page Bas de page 
 
POPILIUS CALVITIUS Titus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 401
Inscrit le : Mer 18 Jan 2017
Posté le : Jeu 30 Mar 2017    

Tout aussi ferme

J'ai entendu ta doléance, préteur.

Passons.

----------------------
Questeur 402 - Edile 403 - Préteur 404

genspopilius@orange.fr
  Haut de page Bas de page 
 
POPILIUS CALVITIUS Titus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 401
Inscrit le : Mer 18 Jan 2017
Posté le : Ven 07 Avr 2017    

Quelques temps plus tard, le questeur Popilius relance le débat.

Sénateurs, la remarque du préteur Detritus ayant été entendue et enregistrée, je suis heureux de constater que vous n'avez pas d'autres questions à poser ou d'autres points à soulever.

J'en conclus que le projet trouve grâce à vos yeux. Ce qui bien entendu me ravi.

----------------------
Questeur 402 - Edile 403 - Préteur 404

genspopilius@orange.fr
  Haut de page Bas de page 
 
PERTACUS PANTHERA Caius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 29
Inscrit le : Lun 06 Mar 2017
Posté le : Mar 11 Avr 2017    

Le pontife fait alors son apparition.

Tu te trompes Questeur Titus Popilius Calvitius, ce projet ne fait pas l'approbation. Sous les conseils de mes proches, conseillers et amis, je me présente ici afin de te signaler formellement mon désaveux à ton projet.


Citer
Loi sur le Religion des Romains, Quatrième partie, des Flamines...

Article 3 : Le conseil (des flamines) a un rôle central en matière de religion. Aucun acte législatif concernant la religion ne peut être effectif sans sa validation.



Le conseil des Flamines n'a pas autorisé ce texte. Si tu trouves un Flamine pour relayer ton texte jusqu'au conseil des flamines, le conseil votera dessus, sinon je te suggère de le retirer humblement.

L'on m'a aussi dit que tu ne fréquentais pas les temples de nos dieux Questeur, cela ne me regarde pas et m'attriste, mais je suis surpris alors de ton intérêt alors pour la religion.


----------------------
Patricien, Aristocrate, Originaire de Rome (Latium), Propriétaire terrien.
  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses Page: 1, ,      >>






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2020 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes