Date du jeu : été 410
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : 402 Loi sur l'intégration des contingents vassaux
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses
402 Loi sur l'intégration des contingents vassaux
Auteur Message
VALERIUS PUBLICOLA Primus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1695
Inscrit le : Ven 12 Aoû 2016
Posté le : Dim 25 Jui 2017    

Hiver 402

Le sénateur Primus Valerius Publicola, tenant à la main les archives et un rouleau de papyrus neuf mais parcouru de nombreuses lettres prend la parole.

Poursuivant la réflexion du Sénateur Felix Petronius Pugnator dans le contexte de la dissolution de la légion Quirinus sur l'utilisation des alliés et vassaux pour la défense de Rome, j'expose ici un projet de loi à discuter sur l'intégration des contingents vassaux pour la protection de Rome.

L'époque que nous traversons - celle de révoltes, celles de tensions anciennes avec nos voisins - exige de toujours plus approfondir et améliorer la protection de notre territoire et de notre population.

Une faiblesse à résoudre dans le système défensif de Rome est la possibilité d'un débarquement ennemi sur une de nos côtes dépourvue de surveillance militaire. la loi propose un élément permettant de résoudre en partie cette faiblesse. Elle a aussi d'autres avantages comme la romanisation des troupes vassales employées...


Loi sur l'intégration des contingents vassaux Lex Valeria Publicola hiver 402



1. Rôles de surveillance et de dissuasion

De petits contingents vassaux seront déployés en vertu des accords tissés précédemment avec eux sur les côtes romaines. Cela de manière à protéger les côtes, par le rôle des vassaux de surveillance et de dissuasioncontre pirates et ennemis.

Les consuls peuvent décider d'attribuer une toute autre localisation aux contingents vassaux en fonction des besoins.


2. Activités des contingents vassaux

Les contingents vassaux se déploieraient en temps de paix et en temps de guerre sur les côtes les plus exposées, empêchant ou entravant la piraterie, rendant annulant l'effet de surprise d'un débarquement de l'ennemi à partir de côtes surveillées.

Pendant ce temps de vigilance, les contingents vassaux s's'entraîneraient à la guerre et s'accoutumeraient aux pratiques romaines.




3. Des forces de complément

Les vassaux, éventuellement aidé par nos vétérans démobilisés et lotis dans ces zones ou bien par des forces militaires détachées à cet effet surveillent les côtes les plus exposées aux débarquements et aux activités hostiles.

Les contingents alliés peuvent se joindre sur décisions des consuls aux légions de réserve surveillant en temps de paix le territoire.





4. Cadre de la romanisation des contingents de vassaux

Un petit contingent de vassaux serait laissé chaque année dans une province littorale. Ce contingent changerait par fait de rotation ou de relèvement chaque année.

La direction du contingent est donnée au préfet avec en adjoint un général vassal.

Le contingent sera incité à prier nos dieux et à pratiquer le mode de vie romain au contact de nos légions romaines."

----------------------
Gens Valerii Publicolae

Naissance en 369 Historien de Rome

Rang et tendanceSénateur patricien Faction des Modérés

Cursus honorum Flamine de Vesta (400 - ) Questeur : 401 Edile : 402, 403, 404
Préteur : 406, 408
Consul (409)

Car l'éclat des richesses et de la beauté est chose fragile et périssable ; la vertu, elle, assure la gloire et l'immortalité.

SALLUSTE, Cat, I
  Haut de page Bas de page 
 
GORDIANUS DIVES Marcus



Autorisation : Membre
Nb de messages : 19
Inscrit le : Jeu 22 Jui 2017
Posté le : Dim 25 Jui 2017    

Se lève

Et bien Edile voilà un texte qui me semble un peu précipité et de fait ne répond pas franchement à nos derniers débats ...

Le pouvoir militaire est le fait des Consuls et seul eux sont aptes à déterminer si il faut ou non envoyer un contingent militaire dans telle ou telle province si la situation le demande.

Je serais d'avis de bâtir un texte simple précisant simplement que lorsqu'une légion est levée, elle est automatiquement complétée d'un contingent de vassaux.

----------------------
Patricien, Aristocrate, Originaire de Rome (Latium), Riche propriétaire terrien.
  Haut de page Bas de page 
 
FABIUS Fabius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 20
Inscrit le : Jeu 22 Jui 2017
Posté le : Lun 26 Jui 2017    

Effectivement les contingents de nos alliés et vassaux sont levés et affectés selon la volonté des Consuls et la nécessité de la situation.

A-t-on véritablement besoin de légiférer au delà des traités diplomatiques et des pouvoirs des magistrats pour introduire lourdeur et redondance législative là où l'action doit être rapide et réactive ?

  Haut de page Bas de page 
 
CARMANOVIUS Juliannus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 989
Inscrit le : Mar 16 Jui 2009
Posté le : Mer 28 Jui 2017    

Après écoute attentive du texte, le sénateur Juliannus Carmanovius prend la parole :

Merci pour ce premier travail, Édile Valerius.

Un peu comme pour le texte sur la titulature des voies romaines, j'ai tout de même quelques remarques à faire sur la forme.

Au delà de quelques coquilles (répétitions de mots ou de lettres) aisément corrigeables, je ne vois pas ce qu'un mot comme "éventuellement" fait dans un texte de Loi, et je ne comprends pas non plus l'emploi systématique du conditionnel.

La loi fixe... C'est aux magistrats et éventuellement au Sénat de gérer l'application ensuite.

Pour parler du fond, je suis favorable à fixer par la loi l'utilisation de contingents vassaux, cela libérerait les mains des Consuls et permettrait de simplifier leur gestion des troupes.

En pratique, pour moi, ce texte peut donc nettement être allégé... Voici, si je puis me permettre, quelques hypothèses rédactionnelles.
L'article 1 n'a à énoncer que quelque chose comme "en vertu des accords blablabla, des contingents vassaux sont déployés sur décision des Consuls pour assurer la défense du territoire".
L'article 2 devrait uniquement indiquer que ces contingents restent dirigés par leurs officiers, mais sont placés sous l'autorité militaire romaine la plus importante de la province où ils sont déployés et qu'ils s’entraînent avec les légionnaires présent sur place.
L'article 3 de ce fait n'aurait plus raison d'être.
L'article 4 lui n'aurait qu'à énoncer le principe de rotation de ces contingents, et de romanisation de ses pratiques militaires pour faciliter les futures batailles.

Un texte court, clair et serré, qui permet aux Consuls d'avoir une corde de plus à leur arc tout en leur laissant les mains libres pour s'adapter aux situations différentes que chaque magistrature connaît.

----------------------

Questeur 373
Édile 378, 390, 391
Préteur 393
  Haut de page Bas de page 
 
VALERIUS PUBLICOLA Primus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1695
Inscrit le : Ven 12 Aoû 2016
Posté le : Mer 28 Jui 2017    

Merci de vos interventions. Ce texte a manifestement besoin d'être remanié. Je vais donc laisser murir les idées lors des débats à venir sur la surveillance des côtes, la romanisation des contingents vassaux, les moyens de renforcer la sécurité de l'Italie en période de conflit.

Pour moi, une inquiétude et une question demeurent : comment mieux assurer la sécurité de nos territoires alors que nos forces sont engagées au sud et que nos côtes abordables par l'ennemi sont aussi vastes et peu protégées.

----------------------
Gens Valerii Publicolae

Naissance en 369 Historien de Rome

Rang et tendanceSénateur patricien Faction des Modérés

Cursus honorum Flamine de Vesta (400 - ) Questeur : 401 Edile : 402, 403, 404
Préteur : 406, 408
Consul (409)

Car l'éclat des richesses et de la beauté est chose fragile et périssable ; la vertu, elle, assure la gloire et l'immortalité.

SALLUSTE, Cat, I
  Haut de page Bas de page 
 
PETRONIUS PUGNATOR Felix
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 629
Inscrit le : Ven 24 Juil 2015
Posté le : Mer 19 Juil 2017    

Des legions doivent être levées pour proteger nos provinces, c'est tout.
Les Consuls pourront y adjoindre les contigeants vassaux, socii et alliés selon leur plan de campagne.

Comme le Navarque Fabius, je ne vois pas la necessité d'une loi qui reduirait l'imperium militiae des consuls et des preteurs.

----------------------
Centurion lors de la campagne Boienne, Tribun lors de la campagne Venete, Administrateur des travaux 395, Flamine de Mercure 396- ,Questeur 399, Legat au Bruttium 403,
  Haut de page Bas de page 
 
CORNELIUS SCIPIO Publius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2287
Inscrit le : Mar 17 Avr 2012
Posté le : Mer 19 Juil 2017    

Le consulaire Publius Scipio, revenu à Rome, prend connaissance du projet de loi puis déclare :

Je soutiens totalement le point de vue du sénateur Petronius. Il n'y a nul besoin d'une telle loi qui empiète sur la liberté d'action de nos magistrats à imperium. S'ils estiment nécessaire que soient levés des contingents vassaux, qu'ils le fassent, et dans les proportions qu'ils jugeront les plus appropriées. Dans le cas contraire, nul besoin de lever des troupes inutilement.

----------------------
Imperator - Triomphe sur les Insubres en 394.
Victorieux des Lucaniens en 402.
Censeur 404-405, 406-407.
Consul 391, 395, 396, 397, 400, 401, 402, 408.
Préteur 386, 387, 388.
Édile 382, 383, 384.
Questeur 380, 381.
  Haut de page Bas de page 
 
CARMANOVIUS Juliannus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 989
Inscrit le : Mar 16 Jui 2009
Posté le : Jeu 20 Juil 2017    

Si je ne m'abuse, il ne s'agit pas d'empiéter sur les prérogatives consulaires, mais au contraire d'assurer que les alliés participent à la protection de la République, même en temps de paix, sans que les Consuls n'aient à effectuer une fastidieuse surveillance des contingents envoyés par ces nations.

Et cela facilitera également l'emploi de ces troupes durant les campagnes militaires, puisqu'elles auront déjà une expérience du commandement romain.

----------------------

Questeur 373
Édile 378, 390, 391
Préteur 393
  Haut de page Bas de page 
 
CORNELIUS SCIPIO Publius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2287
Inscrit le : Mar 17 Avr 2012
Posté le : Jeu 20 Juil 2017    

Cela limite - entre autres - dans la mesure où ce projet prévoit que ces contingents doivent être envoyés sur les côtes alors que, en temps de guerre, les consuls ou préteurs pourraient vouloir privilégier d'autres théâtres d'opération et avoir besoin ailleurs de ces contingents.

----------------------
Imperator - Triomphe sur les Insubres en 394.
Victorieux des Lucaniens en 402.
Censeur 404-405, 406-407.
Consul 391, 395, 396, 397, 400, 401, 402, 408.
Préteur 386, 387, 388.
Édile 382, 383, 384.
Questeur 380, 381.
  Haut de page Bas de page 
 
PETRONIUS PUGNATOR Felix
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 629
Inscrit le : Ven 24 Juil 2015
Posté le : Jeu 20 Juil 2017    

Il faut aussi tenir compte des traité passé avec les nations alliés. Comment justifier le fait de demander des contingents en temps de paix quand le traité entre Rome et cet alliés stipule qu'il doit fournir des troupes en temps de guerre uniquement et sur la demande des Consuls de surcroit ?

----------------------
Centurion lors de la campagne Boienne, Tribun lors de la campagne Venete, Administrateur des travaux 395, Flamine de Mercure 396- ,Questeur 399, Legat au Bruttium 403,
  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2020 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes