Date du jeu : printemps 411
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Loi sur le cursus public plébéien 405
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses
Loi sur le cursus public plébéien 405
Auteur Message
URSUS POUSSINUS Albator
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1493
Inscrit le : Sam 26 Juil 2014
Posté le : Jeu 08 Fév 2018    

En attendant les nouveaux consuls de 405, voici la proposition du sénateur Langelus.


Citer
405-Cursus public plébéien
Loi de Langelus

La loi organique portant sur la reforme du cursus public plébéien, votée en 405 après la fondation de Rome, sous l’égide des Consuls XXX et XXX sur proposition du sénateur Langelus Statius.
Préambule :
Depuis longtemps, la partie éclairée de la plèbe est partie prenante de la gestion quotidienne de la République romaine. Cet investissement est indispensable et nécessaire au bon fonctionnement de la cité. Par la présente loi, l’investissement de la plèbe éclairée est reconnu et revalorisé à sa juste valeur.
Art 1: la lex Labiena de 327 portant sur le cursus plebeien est abrogée
Art 2: tout rang, attributions et récompenses acquises de part la loi Labiena de 327 est acquis et conservés par le citoyen qui en est titulaire.
Art 3 : Le cursus public plébéien est refondu. Il concerne l’ensemble des postes, des fonctions, charges et magistratures électives ou nominative, permettant le bon fonctionnement de Rome, dans l'urbs comme dans les provinces, à l'exclusion des magistratures sénatoriales.
Art 4 : La participation au cursus public plébéien est ouverte aux membres de l' ordre équestre, de l'ordre des decurions ainsi qu'aux citoyens ayant déjà acquis un rang au titre de l'ancienne loi Labiena de 327 ou occupé les fonctions, rôles et charges électives dans les deux années précédent le vote de cette loi : le rang correspondant est attribué de fait a ces citoyens.
Art 5 : La participation au cursus public plébéien est fait à titre gratuit et autorise le maintien des activités lucratives personnelles.
Art 6 : Il existe trois niveaux d’exercice du cursus public plébéien. Les rangs mineur, majeur et extraordinaire.
Art 7 : Trois ans d’exercice dans les fonctions et charges composant un rang sont nécessaire préalablement pour accéder au rang suivant.
Art 8 : La progression dans le cursus public plébéien se fait en conformité avec les lois définissant les modalités d'accession aux charges, fonctions et postes concernés.
Rangs d’exercice
Art 9 : Le rang mineur est composé des fonctions, postes ou charges suivantes :
-Par nomination : Licteur consulaire ou pontificale, Equite ou Décurion délégué par un Magistrat hors des charges prévues par la loi.
-Par élection : Questeur provincial, Edile provinciale, Secrétaire d'une Sodalité, Trésorier d'une Sodalité, Tribun militaire élu par les Légionnaires, Chef du bureau du Cadastre, chef du bureau du ramassage et du nettoyage de Rome, chefs de l'administration des travaux - chef du bureau de l'architecture, chef du bureau des géomètres, chef du bureau des ingénieurs.
Art 10 : Le rang majeur est composé de fonctions, postes et charges d’importance qui sont les suivantes :
-Par nomination : Ambassadeurs, Préfet de l'Annonce, 7 Préfets du Latium, Juges provinciaux, ordinaires ou extraordinaires nommé par les Prêteurs, Historien de la République, Archiviste de la République
-Par Election : Duumvir provincial, Edile Plébéien Adjoint, Maitre d'une Sodalité, Adjutore des fonctionnaires (questure, édilité, Preture, Consulat, Censure)
Art 11 : Le rang extraordinaire est composée des fonctions, rôle et charges les plus importantes accessibles aux plébéiens :
- Par nomination : Légat Militaire, Navarque
- Par Election : Praepositus de l'administration urbaine, Procurateur de la République( hj tant que cette charge existe), Tribun de la Plèbe
Attributions
Art 12 : Tout participant au cursus public plébéien à droit au titre de fils de la Louve
Art 13 : Un membre de rang majeur, et nul autre citoyen, a le droit de porter un bande bleue sur la frange de son vêtement.
Art 14 : Un membre de rang extraordinaire, et nul autre citoyen, a le droit de porter la double bande bleue sur la frange de son vêtement.
Récompenses
Art 15 : Le censeur, sur proposition des magistrats concernés, peut attribuer les distinctions décrites dans les articles suivant à n’importe quel participant au cursus public plebeien. Ces distinctions peuvent être portées dans toutes les cérémonies officielles.
Art 16 : Le bracelet de Cèrès récompense un service dans la durée en faveur de la République.
Art 17 : Le bracelet de Junon récompense un service de longue durée.
Art 18 : Le bracelet de Vulcain récompense un service dans la durée et aux plus hautes fonctions.
Art 19 : Le bracelet de Jupiter récompense un service exceptionnel aux plus hautes fonctions de l’état.
Art 20 : Le bracelet d’Hercule récompense un comportement exceptionnel dans des conditions difficiles.
Art 21 : Le bracelet d’Enée récompense une succession de comportements exceptionnels dans des conditions difficiles.

SPQR



  Haut de page Bas de page 
 
ORLENUS PIUS Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 370
Inscrit le : Lun 04 Aoû 2014
Posté le : Jeu 08 Fév 2018    

le pontife lit attentivement, puis pose innocemment des questions

Petit question, d'une part les licteurs sont nommés jusqu'à ce que le magistrat n'en est plus besoin et d'autres parts, ils vont devoir changer tous les trois ans?
Au bout de trois ans au rang mineurs, ils accèderont au rang majeur ? a ce moment là peuvent ils encore exercé au rang mineur ?

Les licteurs ne peuvent donc être que plebeiens, si un vértéran patricien ou plebeien de haut rang souhaite faire profiter la république du savoir faire acquis sous les aigles, il ne peut donc pas devenir licteur alors qu'il serait le candidat idéal ?

----------------------
401, 402, 403, 404, 405
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
LAGELUS Statius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 60
Inscrit le : Jeu 22 Jui 2017
Posté le : Ven 09 Fév 2018    

Non Pontife, il n'y a pas d'obligation a changer tous les trois ans.
Si l'on fait un parallèle notre Questeur Drusillus n'a jamais avancer plus loin que la première marche du Cursus Honorum.

Il y a juste une possibilité d'evolution au rang superieur pour les plebeiens qui suivraient le cursus plebeien, cela étant cependant le resultat d'une nomination ou d'une election.

il n'y a aucune restriction a exercer une charges d'un rang inferieur, mais je n'en vois pas l'intérêts, rare sont les consulaire qui redeviennent questeur.

Quant à ta dernière question je repondrais par la negative, un patricien peut être nommé Licteur mais il n'est pas compris dans le parcours du cursus plebeien, il n'en obtiendra donc pas le rang, le titre et la distinction.

  Haut de page Bas de page 
 
FUGITIVUS PERTINAX Septime
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1163
Inscrit le : Dim 11 Mar 2012
Posté le : Ven 09 Fév 2018    

Cher tribun, je note en préambule que tu écris: "Par la présente loi, l’investissement de la plèbe éclairée est reconnue et revalorisée à sa juste valeur."
Je crois que ces termes ne sont pas justes. En effet le sénat a depuis fort longtemps reconnu l'investissement primordial de ce que tu nommes "la plèbe éclairée".
Et crois moi, cela fut bien plus qu'une revalorisation.

----------------------
Consul suffect
  Haut de page Bas de page 
 
LAFRENIUS CLARUS Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1089
Inscrit le : Sam 14 Sep 2013
Posté le : Sam 10 Fév 2018    

écoute avec intérêt les échange et semble, particulièrement, apprécier l'idée d'une refonte du cursus plebein.



J'ai une intérogation... Pourquoi rendre ces trois années obligatoires à chaques rangs ?
Il n'est pas de règles équivalentes pour les postes de questeurs et autres édiles.. pour le cursus honorum... !?

----------------------
Questeur 388, 389 Edile 390, 391 Préteur 392 . Légat 401, 402, (légion Bruttia, Bruttium) Gouverneur 405 (provinces du nord et vénétie)
Consul 406


laf.clarus@gmail.com
  Haut de page Bas de page 
 
FUGITIVUS PERTINAX Septime
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1163
Inscrit le : Dim 11 Mar 2012
Posté le : Dim 11 Fév 2018    

Il n'y a pas d'équivalence possible sénateur Lafrenius. Les magistrats sont élus, c'est-à-dire qu'ils doivent faire preuve de leurs compétences avant d'accéder à une charge, de leur capacité à accéder à un poste. Et plus on vise haut, plus il est dur d'y arriver: car la concurrence est rude, il faut de la constance et une grande maîtrise. En bref, il n'y a pas d'automaticité. Vouloir n'est pas pouvoir.

En ce qui concernerait le cursus plébéien non sénatorial, il faut prendre en compte aussi le nombre de prétendant à une place, une fonction. Je pense qu'il faut faire preuve de constance pour le moins, de montrer sa compétence. Afin que celui qui soit bon puisse aussi former ceux qui arriveraient, ou donner à son service la durabilité de l'excellence.

----------------------
Consul suffect
  Haut de page Bas de page 
 
LAFRENIUS CLARUS Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1089
Inscrit le : Sam 14 Sep 2013
Posté le : Dim 11 Fév 2018    

C'était une simple question.
Mais si je ne me trompe pas, il y'a bel et bien une façon d'acéder à des postes du cursus plebein de manière éligible.

Ceci dit, je comprend que le parallele soit hors sujet.
Mais mettre des postes à elections au même rang que des postes à nominations.. Cela pourrait peut être mériter reflexion.

----------------------
Questeur 388, 389 Edile 390, 391 Préteur 392 . Légat 401, 402, (légion Bruttia, Bruttium) Gouverneur 405 (provinces du nord et vénétie)
Consul 406


laf.clarus@gmail.com
  Haut de page Bas de page 
 
FUGITIVUS PERTINAX Septime
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1163
Inscrit le : Dim 11 Mar 2012
Posté le : Dim 11 Fév 2018    

/ Souriant./

- C'était une simple réponse!
A vrai dire je ne me penche pas sur cette question en spécialiste.
Pour tout dire, je croyais que la loi Labiena était déjà abrogée et remplacée, alors...

----------------------
Consul suffect
  Haut de page Bas de page 
 
LAFRENIUS CLARUS Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1089
Inscrit le : Sam 14 Sep 2013
Posté le : Mar 13 Fév 2018    

Amusé

D'accord. Et bien... moi non plus. Mais pense le débat important. reste à savoir si cela serait plus profitable pour la plebe "éclairée"

----------------------
Questeur 388, 389 Edile 390, 391 Préteur 392 . Légat 401, 402, (légion Bruttia, Bruttium) Gouverneur 405 (provinces du nord et vénétie)
Consul 406


laf.clarus@gmail.com
  Haut de page Bas de page 
 
LAGELUS Statius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 60
Inscrit le : Jeu 22 Jui 2017
Posté le : Mar 13 Fév 2018    

Sénateur Fugitivus, "réevaluée" fait reference au fait que la lex labiena n'a pas été modifié depuis l'an 327 et dans mon projet au fait que plusieurs nouvelles charges sont ouvertes aux plébéiens issue de l'ordre des décurions et de l'Ordre Equestre.

Prétorien Lafrenius, la loi actuelle impose 5 années dans chaque rang pour accéder au suivant. Mais comme le fait remarquer le sénateur Fugitivus, le fait est qu'il a de nombreux candidats possibles. Afin que plusieurs citoyens aient l'opportunité de parcourir le cursus plébéien.

  Haut de page Bas de page 
 
FUGITIVUS PERTINAX Septime
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1163
Inscrit le : Dim 11 Mar 2012
Posté le : Mar 13 Fév 2018    

/Songeur/

Ce devait être la dernière loi écrite par le grand Labienus encore en cours. Hé, mon père à commencé sous sa dictature...

Au fait, cette loi ne recommandait-elle pas 5 ans d'exercices dans une fonction avant de prétendre à un rang supérieur?

Mais là où je voudrais t'interroger plus en avant, tribun Lagelus, et sans esprit retors, c'est justement au sujet d'un cursus "plébéien".

Comme tu l'as démontré, le monde a évolué depuis la création de cette loi. Il n'échappe à personne que les citoyens nés plébéiens peuvent non seulement accéder au sénat, mais également aux magistratures, toutes les magistratures.

Par soucis d'équité, il me semble qu'un citoyen ne devrait pouvoir prétendre à progresser que dans un type de cursus, tout comme un sénateur romain ne peut prétendre à être décurion dans sa province d'origine.

Qu'en penses-tu?

----------------------
Consul suffect
  Haut de page Bas de page 
 
LAGELUS Statius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 60
Inscrit le : Jeu 22 Jui 2017
Posté le : Mer 14 Fév 2018    

Certes 5 ans, Sénateur, mais il y avait bien moins de candidats demandeurs pour ces charges.

Trois ans me parait un compromis très acceptable et comparable au maximum des magistratures exerçable consécutivement.

Sur la seconde partie de ta question, j'avoue ne pas avoir eu pour ambition de révolutionner le principe de la loi sur un cursus "plébéien", il reste pour les plébéiens.

Un cursus "non-sénatorial" peut être mis en avant pour les charges et fonctions hors magistratures qui serait faisable par les Equites comme par les Décurions, qui peuvent être plébéiens ou patriciens sans distinction.
C'est au Sénat de débattre de cette idée mais à ce moment là, il ne s'agit plus d'un cursus "plébéien".

  Haut de page Bas de page 
 
LAGELUS Statius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 60
Inscrit le : Jeu 22 Jui 2017
Posté le : Ven 09 Mar 2018    

Quelque temps plus tard...

D'autres commentaires sur ce projet ou est ce qu'un consul peuve mettre ce texte au vote ?

  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2020 Groupe FSB
Page générée en 10 requêtes