Date du jeu : été 417
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Site vitrine: contenu
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses <<   Page: , 2  
Site vitrine: contenu
Auteur Message
SERGIUS AHENOBARBUS Cnaeus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3890
Inscrit le : Ven 16 Sep 2011
Posté le : Jeu 18 Déc 2014    


Citer
LÉGION ROMAINE



Histoire Vs Jeu

Oubliez la trentaine de légions permanentes du Haut-Empire. Oubliez les triarii, principes, hastati et les velites qui ont affrontés Hannibal et conquit le royaume de Macédoine. Oubliez les lourdes armures qu'on peut voir dans le film "Gladiator". Dites bonjour aux légions romaines à Rome JPEM.

La particularité des légions est qu'elles sont levées au début d'année et libérées, sauf cas exceptionnel, lorsque vient l'hiver. Et ne sont levées que si la république en a besoin. Seule la Quirinus, basée à Rome, est active continuellement. D'ailleurs, d'après une des dernières lois, ses détachements formeront la base d'encadrement des légions levées en province.

Formation de combat

La légion est compensée de +/- 5.000 hommes répartis comme ceci :
Infanterie Lourde : 1.500
Infanterie légère : 3.000
Cavalerie : 500

L'infanterie lourde est équipée comme l'infanterie légère, avec une meilleure protection comme une armure, une protection pectorale ou encore une cotte de maille.

On divise généralement la légion en trois lignes de 1.500 hommes. La légion est divisée en une dizaine de cohortes, elles mêmes divisées en centuries, unités de base.

De part la province où est levée la légion, des particularités régionales peuvent apparaitre dans l'équipement des légionnaires; à l'image des troupes auxiliaires qui peuvent accompagner la légion à l'occasion.

Qui peut commander ?

Pas mal de monde peut commander. Cela va du consul, au préteur, du dictateur au gouverneur, de l'ancien préteur ou ancien consul à qui on a confié une ou plusieurs légions.

La pratique veut que la légion soit commander par un consul ou, à défaut, un préteur, ou encore, un ancien préteur ou un ancien consul; et ce, pour une mission et une période assez définie (de part le principe qu'une légion n'est levée et que ce n'est pas une légion de métier).

Il arrive cependant, si on s'entend bien avec un consul ou le général en charge de commander l'armée, de recevoir le grade de légat afin de le seconder.






Citer
LES COMICES

Qui dit république, dit élection. Et qui dit élection, dit organisation. Et les Romains ont organisés plusieurs système, au court de leur histoire, pour s'occuper des élections. Certes, comme eux, c'était loin d'être juste et démocratique, mais qui sommes nous pour les juger ?



COMICES CURIATES (comitia curiata)

Les comices curiates sont surement la plus ancienne assemblée romaine chargée d'élire quelqu'un. Elles ont élus les premiers rois et les premiers consuls, avant de devenir un vestige inutile à la fin de la république.

A l'origine, le peuple était divisé en trois tribus (Tities, Ramnes, et Lucere) que certains auteurs y voient là, la division ethnique des premiers habitants de cette bourgade qui deviendra Rome (à savoir les Sabins, les Romains et les Etrusques). Ces tribus étaient elles mêmes divisées en une dizaine de curies (ce qui fait trente curies pour ceux qui sont nuls en mathématique).

Lors des Fordicidia, chaque curie offrait une vache pleine dont les embryons de veaux étaient ensuite brûlés par les vestales, et leurs cendres servent quelques jours plus tard pour purifier le peuple lors des Parilia.

Lors du dernier jour, une fête des fous/sots était organisée afin de rassembler les citoyens qui n'avaient pas su/voulu faire le sacrifice au sein de leur Curie. Comme dit plus haut, de par la perte d'importance des comices curiates, de plus en plus de citoyens "oubliés" dans quelle curie ils étaient. A l'heure d'aujourd'hui, seules huit noms nous sont parvenus, à savoir : Foriensis, Rapta, Veliensis, Velitia, Titia, Tifata, Faucia et Acculeia.

COMICES CENTURIATES (comitia centuriata)

Les comices centuriates votent pour la plupart des magistratures. Le corps civique est divisé suivant la fortune des citoyens. Les citoyens sont répartis entre les 193 centuries. On retrouve 18 centuries pour l'ordre équestre, 80 centuries pour la première classe, 20 centuries pour seconde classe, 20 autres pour la troisième, encore 20 autres pour la quatrième, 30 centuries pour la cinquième, et 5 centuries regroupant les citoyens véritablement sans revenus fixes.

Le vote de la centurie allait vers le choix de la majorité des votes de la centurie. Une fois que le nombre de votes était suffisant, les votes étaient arrêtés, ne permettant pas à ceux n'ayant pas encore votés de s'exprimer (souvent les plus pauvres). De plus, vu que le nombre de citoyens dans chaque centuries n'était pas le même (très peu dans les premières centuries, mais représentants des milliers de citoyens dans les dernières), ce système permettait aux plus riches (ceux de la première classe, des equites et des sénateurs) d'obtenir facilement la majorité des voix, il suffisait qu'ils votent dans le même sens et que les premières centuries de la deuxième classe les suivent pour l'obtenir.

COMICES TRIBUTES (comitia tributa)

Les comices tributes s'occupent de l'élection des édiles et des tribuns de la plèbe. A la base, la création des tribus fut surement réalisée afin de rassembler la plèbe. Et quand je dis plèbe, je parle au sens très ancien, à savoir, toutes les personnes qui n'étaient pas "clients" des patriciens (les familles qui se sont accaparés les terres et les directives religieuses). Ce n'est qu'au début de la république, que la plèbe représente l'ensemble des citoyens qui n'étaient pas "patriciens", alors qu'à l'origine, les clients des gros propriétaires terriens (les familles patriciennes) n'étaient pas reprit dans la plèbe.

Les patriciens, qui perdaient le contrôle des élections découlant des comices tributes (vu qu'ils étaient exclus, ainsi que leurs clients plébéiens), ont crées des tribus (dix) à nom genticile (portant le nom d'une gens romaine) et qui étaient situées sur les terres détenues par les familles patriciennes et leurs clients. Les conflits opposants la plèbe et les grands propriétaires terriens pour la répartition des terres conquises (le pouvoir des patriciens sur leurs clients, dépendait de leur pouvoir de décider de la répartition des terres entre eux).

Avec l'intégration des clients des patriciens dans toutes les tribus, les patriciens n'ont plus eut besoin d'avoir leurs propres tribus "genticiles" (rajoutées aux tribus toponymiques, purement plébéiennes), les tribus créées par la suite ne portèrent plus des noms de gentes mais des noms toponymiques.

COMICES JPEM (celles du jeu)

Pour ce qui concerne les comices dans le jeu, il faut savoir que c'est plus simple. Les citoyens romains sont THEORIQUEMENT divisés, répartis, en tribus et en centuries, mais dans la pratique, il faut juste savoir qu'il y a les équites, les classes aisées, les classes moyennes et les pauvres.

En réalité, il n'y a que deux types d'élections. L'une, pour les magistratures et l'autre pour le tribunat de la plèbe. La première, c'est le censeur qui l'organise. Il enregistre les candidatures, les présente au sénat (qui refusera ou acceptera le candidat à se présenter devant les comices), puis organisera les comices proprement dite. Pour la deuxième, ce sont les tribuns de l'année qui accepte les candidatures et les présenteront ensuite directement aux comices, sans passer par la case "sénat".

Dans les deux cas, les résultats sont validés par les augures (en clair, par les MJ's) ou non.

Remarque : Pour les élections religieuses, c'est un cas plus particulier et qui est détaillé dans la rubrique "religion".



----------------------
CNAEVS•SERGIVS•PROCVLI•FILIVS•VOPISCI•NEPSOS•AHENOBARBVS•LACERATIONIS
Rang et tendance : Sénateur patricien et isolationniste
Première page de la domus : En cliquant sur la domus, pour savoir tout sur les membres, sur la richesse familiale, qui est encore à marier ou mort.
Naissance : 346
Cursus Honorum : Quaestor : 377 - 378 Aedilis : 379 - 382 Praetor : 383 - 384 Consul : 386 Censeur : 394 - 395
Cursus Officium : Rerum gestarum scriptor : 378 - 379 Legatus : 385 (Aesium, Bovianum, Apulie) 393 (Pays des Taurins) Flamen: 385 à 393 (Vesta) Magister Equitum : 387 Pro Consul : 388 - 389
Liens divers : Pour en savoir plus sur les Sergii Ahenobarbi, suffit de cliquer dessus. Ou encore sur l'arbre généalogique (dernière mise à jour : 396) de la gens Sergia. Ou bien sur la composition du sénat (dernière mise à jour : 390). Ma carte perso montrant l'étendue de la république romaine (dernière mise à jour : 393), et des territoires connus (Ma carte montrant l'Urbs et ses quartiers).
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
FLAMINIUS Lucius
Avatar

Autorisation : Modérateur
Nb de messages : 1402
Inscrit le : Lun 02 Juil 2007
Posté le : Ven 19 Déc 2014    

Cela pourrait être sympa de séparer le site en deux histoires : une qui est l'histoire réelle et une de romejpem tout en montrant les différences. Ainsi on montrerait comment le jeu des joueurs a permit de dévier de l'histoire.

Maintenant, pour intégrer dans le site, il faut quelqu'un pour trancher les textes ? PAt ? les Mjs ?

----------------------
Lucius Flaminius Africanus
Flamine de Mars
  Haut de page Bas de page 
 
SERGIUS AHENOBARBUS Cnaeus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3890
Inscrit le : Ven 16 Sep 2011
Posté le : Ven 09 Jan 2015    


Citer : FLAMINIUS Lucius
Cela pourrait être sympa de séparer le site en deux histoires : une qui est l'histoire réelle et une de romejpem tout en montrant les différences. Ainsi on montrerait comment le jeu des joueurs a permit de dévier de l'histoire.

Maintenant, pour intégrer dans le site, il faut quelqu'un pour trancher les textes ? PAt ? les Mjs ?

Pour l'histoire du jeu, si quelqu'un a les "résumés" (vu que le site wikirome est piraté), je suis preneur.

----------------------
CNAEVS•SERGIVS•PROCVLI•FILIVS•VOPISCI•NEPSOS•AHENOBARBVS•LACERATIONIS
Rang et tendance : Sénateur patricien et isolationniste
Première page de la domus : En cliquant sur la domus, pour savoir tout sur les membres, sur la richesse familiale, qui est encore à marier ou mort.
Naissance : 346
Cursus Honorum : Quaestor : 377 - 378 Aedilis : 379 - 382 Praetor : 383 - 384 Consul : 386 Censeur : 394 - 395
Cursus Officium : Rerum gestarum scriptor : 378 - 379 Legatus : 385 (Aesium, Bovianum, Apulie) 393 (Pays des Taurins) Flamen: 385 à 393 (Vesta) Magister Equitum : 387 Pro Consul : 388 - 389
Liens divers : Pour en savoir plus sur les Sergii Ahenobarbi, suffit de cliquer dessus. Ou encore sur l'arbre généalogique (dernière mise à jour : 396) de la gens Sergia. Ou bien sur la composition du sénat (dernière mise à jour : 390). Ma carte perso montrant l'étendue de la république romaine (dernière mise à jour : 393), et des territoires connus (Ma carte montrant l'Urbs et ses quartiers).
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
MJ Quirinus
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 3720
Inscrit le : Dim 14 Avr 2024
Posté le : Ven 09 Jan 2015    

je fais mon Vulcain :

Tu ouvres la porte des archives ce qui crée un appel d'air, l'incendie te brule tous tes poils et cheveux roux tandis qu'il te roussi la toge.

Tu vas peler et devoir prendre des bains d'onguents a vie maintenant.

Voilà s'en est fini des archives.

----------------------
PNJ Populares : Getebus Primus, Crassinius Felix, Langelus et Lanius Aulus
PNJ Imperialiste : Fabius Nautius Fabius, Martus Nerva Spurius
  Haut de page Bas de page 
 
SERGIUS AHENOBARBUS Cnaeus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3890
Inscrit le : Ven 16 Sep 2011
Posté le : Mar 13 Jan 2015    

Edit : minied.gif Oups

/Alors qu'un esclave de la questure vient apporter au service des archives, les tablettes des rapports des questeurs de 392, l'esclave découvre le censeur Julius Vanstenus réprimander deux fonctionnaires. Ces derniers buvaient en cachette du vin. Le censeur n'était pas fâché car ils buvaient au lieu de surveiller les archives, mais parce qu'ils buvaient sans lui.

/De ce fait, personne pour aider l'esclave a empiler les tablettes au dessus des autres, tout en haut de l'armoire. L'esclave tente maladroitement de grimper sur un petit empilement de tablettes expliquant en détails l'état des fontaines de Campanie. L'esclave grimpe dessus, portant a bout de bras les tablettes des questeurs, il s'étire afin de les déposer tout en haut, quand soudain ...

/L'esclave glisse et percute l'armoire. Cette dernière, en raison de son propre poids, surchargée de rapports en tout genre, penche et chute à son tour. Un effet domino se crée dans le bureau des archives, jusqu'à atteindre les étagères contenants les parchemins. Ces parchemins volent en tout sens, mais surtout sur les torches murales servant à éclairer la pièce. En raison de leur entreposage depuis des années, les parchemins étaient bien secs. Il ne fallut que quelques instants pour les voir prendre feu.

/C'est à ce moment que les deux fonctionnaires arrivent et découvrent l'esclave allongée sur l'armoire et des dizaines d'étagères renversées, sans parler du début d'incendie. Ils ont bien tentés d'éteindre le feu mais comment faire, le censeur leur avait confisqué les amphorettes de vin. Après des tentatives avortées d'avance, les fonctionnaires et l'esclave décidèrent de sauver ce qu'ils pouvaient, emportant avec eux que certains parchemins encore intactes, laissant les lourdes tablettes sur place.

/Par chance, le censeur Julius Vanstenus avait rassemblé les esclaves et les fonctionnaires devant le tabularium afin de leur donner une leçon et leur rappeler qu'il savait tout sur tout ce qui se passé, et qu'aucune amphore de vin, même la plus petite, ne pouvait se cacher. C'est ainsi que tous, virent les trois hommes chargés de parchemins, sortir en hurlant et en courant. Rapidement, des esclaves et des fonctionnaires se jetèrent sur eux pour savoir ce qui se passait.

/Les praepositi donnèrent des ordres. Certains partirent chercher de l'eau, d'autres des renforts dont les vigiles du feu. C'est ainsi que l'incendie put être maitrisé ... mais la majorité des archives partit en fumée. Seuls quelques parchemins sont intactes. Ceux ci racontent les évènements de 200 à 206, des années 315 et 316, une partie des fastes consulaires, la liste des flamen dialis, et plusieurs traités politiques, et bon nombre de lois. Le reste n'est plus qu'un tas de cendre.




----------------------
CNAEVS•SERGIVS•PROCVLI•FILIVS•VOPISCI•NEPSOS•AHENOBARBVS•LACERATIONIS
Rang et tendance : Sénateur patricien et isolationniste
Première page de la domus : En cliquant sur la domus, pour savoir tout sur les membres, sur la richesse familiale, qui est encore à marier ou mort.
Naissance : 346
Cursus Honorum : Quaestor : 377 - 378 Aedilis : 379 - 382 Praetor : 383 - 384 Consul : 386 Censeur : 394 - 395
Cursus Officium : Rerum gestarum scriptor : 378 - 379 Legatus : 385 (Aesium, Bovianum, Apulie) 393 (Pays des Taurins) Flamen: 385 à 393 (Vesta) Magister Equitum : 387 Pro Consul : 388 - 389
Liens divers : Pour en savoir plus sur les Sergii Ahenobarbi, suffit de cliquer dessus. Ou encore sur l'arbre généalogique (dernière mise à jour : 396) de la gens Sergia. Ou bien sur la composition du sénat (dernière mise à jour : 390). Ma carte perso montrant l'étendue de la république romaine (dernière mise à jour : 393), et des territoires connus (Ma carte montrant l'Urbs et ses quartiers).
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
MJ Bacchus
Avatar

Autorisation : Modérateur global
Nb de messages : 2665
Inscrit le : Dim 26 Fév 2012
Posté le : Mer 14 Jan 2015    

Je vois que le Censeur Vanstenus a le beau rôle godgrace.gif

----------------------
In vino Veritas !
mj.bacchus(a)yahoo.com
  Haut de page Bas de page 
 
SERGIUS AHENOBARBUS Cnaeus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3890
Inscrit le : Ven 16 Sep 2011
Posté le : Mer 14 Jan 2015    


Citer : MJ Bacchus
Je vois que le Censeur Vanstenus a le beau rôle godgrace.gif

happy.gif C'est notre premier magistrat après tout.

----------------------
CNAEVS•SERGIVS•PROCVLI•FILIVS•VOPISCI•NEPSOS•AHENOBARBVS•LACERATIONIS
Rang et tendance : Sénateur patricien et isolationniste
Première page de la domus : En cliquant sur la domus, pour savoir tout sur les membres, sur la richesse familiale, qui est encore à marier ou mort.
Naissance : 346
Cursus Honorum : Quaestor : 377 - 378 Aedilis : 379 - 382 Praetor : 383 - 384 Consul : 386 Censeur : 394 - 395
Cursus Officium : Rerum gestarum scriptor : 378 - 379 Legatus : 385 (Aesium, Bovianum, Apulie) 393 (Pays des Taurins) Flamen: 385 à 393 (Vesta) Magister Equitum : 387 Pro Consul : 388 - 389
Liens divers : Pour en savoir plus sur les Sergii Ahenobarbi, suffit de cliquer dessus. Ou encore sur l'arbre généalogique (dernière mise à jour : 396) de la gens Sergia. Ou bien sur la composition du sénat (dernière mise à jour : 390). Ma carte perso montrant l'étendue de la république romaine (dernière mise à jour : 393), et des territoires connus (Ma carte montrant l'Urbs et ses quartiers).
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
SERGIUS AHENOBARBUS Cnaeus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3890
Inscrit le : Ven 16 Sep 2011
Posté le : Mar 10 Fév 2015    

En repensant à des propos de Drusillus, on devrai faire une page "gentes romaines".

Avoir un truc du genre :

...

MANLIUS

Marcus Manlius Burus :
questeur en 267 268 Édile en 273 Prêteur 281

Titus Manlius Scipio : questeur en 304 édile en 310

FABIUS

Lucius Fabius Turtula :
questeur en 312 édile en 315

FURIUS

Caius Furius Caeculinus :
tribun de la plèbe en 317

...

Les MJ´s encodant le cursus honorum des joueurs (avec l'aide de ceux ci).

----------------------
CNAEVS•SERGIVS•PROCVLI•FILIVS•VOPISCI•NEPSOS•AHENOBARBVS•LACERATIONIS
Rang et tendance : Sénateur patricien et isolationniste
Première page de la domus : En cliquant sur la domus, pour savoir tout sur les membres, sur la richesse familiale, qui est encore à marier ou mort.
Naissance : 346
Cursus Honorum : Quaestor : 377 - 378 Aedilis : 379 - 382 Praetor : 383 - 384 Consul : 386 Censeur : 394 - 395
Cursus Officium : Rerum gestarum scriptor : 378 - 379 Legatus : 385 (Aesium, Bovianum, Apulie) 393 (Pays des Taurins) Flamen: 385 à 393 (Vesta) Magister Equitum : 387 Pro Consul : 388 - 389
Liens divers : Pour en savoir plus sur les Sergii Ahenobarbi, suffit de cliquer dessus. Ou encore sur l'arbre généalogique (dernière mise à jour : 396) de la gens Sergia. Ou bien sur la composition du sénat (dernière mise à jour : 390). Ma carte perso montrant l'étendue de la république romaine (dernière mise à jour : 393), et des territoires connus (Ma carte montrant l'Urbs et ses quartiers).
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses <<   Page: , 2  






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2024 Groupe FSB
Page générée en 11 requêtes