Date du jeu : été 417
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Harangue: du peuple, de la politique et des parties. Aut 392
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses
Harangue: du peuple, de la politique et des parties. Aut 392
Auteur Message
PORCIUS CATO Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 39
Inscrit le : Lun 02 Fév 2015
Posté le : Mar 10 Fév 2015    

Le jeune sénateur envoi ses gens prévenir de son attention de prononcer un discourt aux rostres et fait lui même le tour des établissements les plus populaires qu'il fréquente depuis son arrivé à Rome.
Il eu l'intelligence de choisir un jour ou coïncida une importante activité commerciale au forum et une réunion du sénat afin d'y convier le maximum de citoyens. Surtout ceux qui ne se seraient pas déplacés pour un si modeste orateur.


----------------------
En outre, je suis d'avis qu'il faut détruire Carthage.

Ligne Politique: Conservateur Populaire à tendance Impérialiste.
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
SERGIUS AHENOBARBUS Cnaeus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3890
Inscrit le : Ven 16 Sep 2011
Posté le : Mar 10 Fév 2015    

/Le patricien Aulus Sergius Ahenobarbus, cousin du consulaire Cnaeus Sergius et frère de l'ambassadeur Manius Sergius, se rend écouter les orateurs. Aulus aime les joutes oratoires et espère tomber sur une. Surtout en cette période désertique qu'est le forum vu le nombre important de magistrats et sénateurs importants qui sont partis faire la guerre dans le Nord.

/C'est tout autre chose qui a conduit Sextus Sicinius Rutilus sur le forum romanum. Le boucher de son état, equites depuis peu, maître de la sodalité de Marcellarius, est là dans un but politique. Candidat à l'édilité adjoint plébéienne pour l'année prochaine, Sextus Sicinius vient s'informer.

/S'occupant tout deux des affaires du consulaire Cnaeus Sergius depuis son exil padan, c'est tout naturellement que les deux hommes se retrouvent sur le forum et écoutent ensemble le discours de Lucius Porcius.

/Aulus Sergius profite de l'occasion pour dire tout ce qu'il sait sur l'homme. ... Que ce serai un nouveau voisin de son petit-cousin, Vopiscus.



Aulus Sergius Ahenobarbus


Sextus Sicinius Rutilus

----------------------
CNAEVS•SERGIVS•PROCVLI•FILIVS•VOPISCI•NEPSOS•AHENOBARBVS•LACERATIONIS
Rang et tendance : Sénateur patricien et isolationniste
Première page de la domus : En cliquant sur la domus, pour savoir tout sur les membres, sur la richesse familiale, qui est encore à marier ou mort.
Naissance : 346
Cursus Honorum : Quaestor : 377 - 378 Aedilis : 379 - 382 Praetor : 383 - 384 Consul : 386 Censeur : 394 - 395
Cursus Officium : Rerum gestarum scriptor : 378 - 379 Legatus : 385 (Aesium, Bovianum, Apulie) 393 (Pays des Taurins) Flamen: 385 à 393 (Vesta) Magister Equitum : 387 Pro Consul : 388 - 389
Liens divers : Pour en savoir plus sur les Sergii Ahenobarbi, suffit de cliquer dessus. Ou encore sur l'arbre généalogique (dernière mise à jour : 396) de la gens Sergia. Ou bien sur la composition du sénat (dernière mise à jour : 390). Ma carte perso montrant l'étendue de la république romaine (dernière mise à jour : 393), et des territoires connus (Ma carte montrant l'Urbs et ses quartiers).
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
ILIUS Gaius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 97
Inscrit le : Ven 09 Jan 2015
Posté le : Mar 10 Fév 2015    

Gaius Iulius Serenus ayant entendu parler de la prochaine allocution de PORCIUS CATO Lucius se rend sur place pour écouter les discours.

  Haut de page Bas de page 
 
MJ Quirinus
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 3720
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Mar 10 Fév 2015    

Même si le Forum est plein d'activité, chacun vaque a ses occupations quotidiennes ou commente les évènements récents, la mort du Pontife, les multiples candidatures au Tribunat de la Plèbe, l'absence de nouvelles des Légions chez les barbares. Aussi peu de citoyens s'arrêtent pour attendre l'allocution d'un jeune sénateur...mais l'absence d'autres orateurs, surtout les plus célèbres, attire les plus curieux et les passionnées des débats politiques.

----------------------
PNJ Populares : Getebus Primus, Crassinius Felix, Langelus et Lanius Aulus
PNJ Imperialiste : Fabius Nautius Fabius, Martus Nerva Spurius
  Haut de page Bas de page 
 
SEPTIMUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 701
Inscrit le : Sam 20 Mar 2010
Posté le : Mer 11 Fév 2015    

Ce jour là, le préteur Septimus était présent sur le forum, écoutant attentivement les doléances de plusieurs commerçants. Une fois l'affaire réglée et voyant que le jeune sénateur , qu'il avait croisé quelques jours plus tôt, s’apprête à prendre parole sur la tribune, il s'approche encadré de ses licteurs. Il est rapidement rejoint par plusieurs de ses clients avec lesquels il commence à deviser en attendant le début du discours.

----------------------
Flavius Septimus Pius
Senator ab 366.
Quaestor 368, 370,376
Aedilis 377
Praetor 392, 393
Consul 394, 395
Flamen Martialis
Gens Septima.
  Haut de page Bas de page 
 
MAXIMUS THRAXA Max



Autorisation : Membre
Nb de messages : 27
Inscrit le : Lun 01 Déc 2014
Posté le : Mer 11 Fév 2015    

/le jeune senateur qui passaitsur le forum aperçu le senateur PORCIUS CATO Lucius se mit sur place pour écouter le discous attentivement

  Haut de page Bas de page 
 
PORCIUS CATO Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 39
Inscrit le : Lun 02 Fév 2015
Posté le : Mer 11 Fév 2015    

Cato arriva sur le forum vêtue comme de coutume de sa toge rustique en laine vulgaire et de ses rudes caligae comme le porte les soldats et les paysans. Il salut sur son passage les personnes qui lui sont familier. Arrivé aux rostres, le jeune gaillard observa la petite foule et salua les personnages important facilement repérable par leurs « suite ». Puis commence sont discourt de façon un peu hésitante pour l'oreille d'un orateur vétéran.

Bonjour à toi peuple de Rome. Je suis Lucius Porcuis dit Cato. Et je viens te parler franchement, car de toute manière je ne sais pas parler autrement.

Sourit devant l'air indifférent de la foule.

Oui, je suis un inconnu pour vous tous. Jeune, je ne peux pas non plus vous faire l'éloge traditionnel de mes ancêtres, la gloire de leurs triomphes et de leurs consulats. Mais en revanche je peux en appeler à la mémoire des gens du Latium ou les miens ont la réputation de nobles citoyens, administrateurs justes, de magistrats dévoués et de soldats loyaux ayant versés leur sang pour Rome à chaque occasion. Un exemple permanent des plus nobles mœurs et valeurs romaines. Et moi je ne trahirais pas cette mémoire. Mon seul regret actuellement et de n'avoir pas était retenu pour l'expédition dans le nord... Mais mon cœur peu se réjouir car Rome ne manque pas d’ennemis.

Oui, je siège au sénat mais je passe plus de temps à produire du blé sur les terres familiales que des d'obscures lois, le séant confortablement posé sur ce vénérable siège. Et je ne comptes pas perdre cette bonne habitude, ce qui contrairement à ce que pense nombreux de politicien n'est pas incompatible avec le service de la république. Les hommes ont des devoirs. Des tâches leurs incombe qui les rendent honteux si ils s'en éloignent.

Alors ! Au vue de mes humbles origines on m'a tenue ce discourt : « jeune homme tu te dois de rejoindre le partie des « popules » et pourquoi j'agirais de la sorte ? Et d'ailleurs qu’aise que cette faction ?

Vous y trouverez d'une part des aristocrates flattant par leurs fortunes les bas instincts d'une partie de la plèbe. Et de l'autre des hommes aux bas instincts flattant la plèbe pour acquérir la fortune, mais a plupart n'entendent rien aux vrais besoins du peuple. Et sans moque bien d'ailleurs ! Ils vous infantilisent ! Vous et vos esprits nobles et libres ! En cela et cela seulement, ils sont pires que les plus corrompus nantis de la citée.

S'avance vers le rebord des rostres et pointe un doigt accusateur.

Tu disais Tribun Droneos, l'autre jour, que le peuple rechigné. que le peuple pleurait de devoir verser son sang pour la république. Menteur ! Mensonge ! C'est pas le peuple qui tremble c'est toi ! Le citoyen romain jamais ne frissonne à l'idée de voir son sang couler pour mettre à genoux les ennemis de Rome. Tu n'as pas le droit de lui attribuer cette couardise qui est la tienne !

Le peuple et moi même sommes toujours prés, par loyauté et par devoir à suivre les expéditions lancé par le sénat, mais pas pour aller n'importe ou et arriver n'importe comment ! Non. Et je vais désamorcer l'argument principal de cette engeance.

Les mauvaise répartitions des bénéfices et butins des conquêtes , ont pour coupables d'une part les scélérats qui volent le peuple et d'autre par certains magistrats et sénateurs qui laissent faire par peur des représailles, peur de voir leurs carrières freinés, leurs fortunes évaporées voir par faiblesse de caractère, ce qui n'est pas moins condamnable.

Repart en sens inverse et continue son discourt sur un ton ironique.

Je ne jurerais pas qu'un jour, pot de vins ou menaces ne me transformerons pas à mon tour en une... huître... Mais sur mon honneur tant qu'ils n'auront pas fait une huître de moi vous pourrez compter sur ma détermination pour défendre les intérêts de tout les citoyens quelques soit leurs cens ! Ce qui va de paire avec la défense des plus conservatrices traditions romaines. A miles lieux du luxe ostentatoire et décadent de certains riches patriciens et équites soumis aux plus abjectes et perverses influences hellénique voir punique ! Rha !Voyez vous donc cela !

Frappe son poing droit dans sa main gauche.

Et quand est il des Optimates ? C'est très simple, « les rats on envie le grenier ». De nombreuses vermines sont mélangés au cœur noble et vertueux des plus anciens compagnons de Romulus. Une part font passer le bien privé avant le bien publique, mes amis cyniques me disent que c'est dans la nature des choses humaines. Mais moi je ne crois pas en cette nature ! Que faire me demandez vous ? Rester vigilant, garder l’œil et sévir sans retenu au moindre écart de conduite. Les richesses attirent les corbeaux.

Prend le temps d'une bonne pause et après une longue respiration reprend d'un air grave et sévère.

J'ai toujours cru qu'il était du devoir de la république de fournir une terre cultivable suffisante pour assurer à un citoyen travailleur le confort pour lui et sa famille. Je croyais que c'était souhaitable, bien plus vertueux que de corrompre la populations des insulae à coup de « primes » exceptionnel des les premiers prémisse de temps dur. Et je le crois encore !

Continue de façon plus décontracté.

Pour en conclure au sujet de la "politique" ma position.. une certaine faction propose des mesures fortes, je n'en suis pas plus mal.. une autres des lois vertueuses mais j'en suis encore mieux ! Mais tant que virtus, fidex , pietas et les autres grâces ne seront pas en une seul faction, une seul faction ne trouvera pas devant mes yeux grâce. Vous pouvez donc compter sur ma total impartialité et sur mon incorruptibilité absolu si vous faites de moi un Tribun charger de votre défense. Rien de plus et rien de moins.

S'avance vers la foule et ouvre sa toge dévoilant son torse musclé.

Et si un jour n'importe le quel d'entre vous apporte la preuve que j'ai moralement fauté, j'accepte d’être poignardé par vous tous ici même et me jetterais moi même dans le Tibre ! J'ai fini de parler. J'ai peu être trop parlé mais n'attendait pas d'un homme comme moi qu'il se taise, ni devant vous et encore moins devant le sénat.

Salut la foule et observe sa réaction.

----------------------
En outre, je suis d'avis qu'il faut détruire Carthage.

Ligne Politique: Conservateur Populaire à tendance Impérialiste.
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
SEVERUS APER Secundus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 5
Inscrit le : Lun 09 Fév 2015
Posté le : Mer 11 Fév 2015    

Severus, répondant à une missive, assiste à la performance. Il vibre à chaque emportement puis, à la fin, applaudis vivement et, se plaçant à la droite de l'orateur, déclare :

"Peuple de Rome, apprend à reconnaitre ton défenseur ! Voit la piété de cet homme ! C'est en effet un jour bien triste pour la Ville. Triste, oui !
Car si dans nos murs les citoyens sont saufs et bien portant, il n'en va pas de même dans le Nord.
Considérez les paroles du noble Porcius et soutenons nos légionnaire dans la tourmente de la guerre.

Puis, levant et écartant les mains :

Pour le Senat et le peuple de Rome !

----------------------
Mon Dieu, des mœurs du temps mettons-nous moins en peine,
Et faisons un peu grâce à la nature humaine.
Ne l'examinons point dans la grande rigueur,
Et voyons ses défauts avec quelque douceur.
Il faut, parmi le monde, une vertu traitable;
À force de sagesse, on peut être blâmable;
La parfaite raison fuit toute extrémité,
Et veut que l'on soit sage avec sobriété.
Cette grande raideur des vertus des vieux âges
Heurte trop notre siècle et les communs usages;
Elle veut aux mortels trop de perfection:
Il faut fléchir au temps sans obstination;
Et c'est une folie à nulle autre seconde
De vouloir se mêler de corriger le monde.
Philinte in Le misanthrope de Molière
  Haut de page Bas de page 
 
MJ Quirinus
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 3720
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Jeu 12 Fév 2015    

La foule écoute étonnée le discours du jeune sénateur, n'est-il pas Optimates tant il s'attaque aux Populares et aux Acharnés de Droneos ? Mais quand la charge s'abat sur les Aristocrates, n'est-il alors pas plutôt modéré comme Montagus et le Consul Caius Julii ? Finalement non quand on pense comprendre qu'il veut donner des terres aux citoyens quelques part dans le nord barbare et supprimé l'aide à la plèbe...finalement quoi ?

Hésitante et dubitative, la foule semble indécise, quelques applaudissements polis se font ça et là...a l'appel du second sénateur que l'on ne connait guère plus quelques acclamations résonne "Vive Rome", "Vive le Peuple" mais il semble que l'on ait oublié le Sénat en route.

Finalement plusieurs voix s’élèvent :


Mon fils est Légionnaire dans la Minerve II, tu peux prendre sa place dès aujourd'hui si tu veux!

Parce que tu crois qu'en gagnant trois as pour une journée de travail, on peut se loger et nourrir ses gosses sans l'aide à la plèbe

Tous les sénateurs palpent ! Tous des richards pourris, vive le tribun Droneos...celui-ci se fait copieusement rosé par les hommes de mains d'un riche marchand.

Du coup les habitués des Rostres, s’éloignent rapidement car déjà le ton monte dans la foule et l'ambiance s’électrise




HJ : rappel pour les nouveaux : http://www.romejpem.wdmedia-hebergement.net/fsb/sujet.php?sujet=238


----------------------
PNJ Populares : Getebus Primus, Crassinius Felix, Langelus et Lanius Aulus
PNJ Imperialiste : Fabius Nautius Fabius, Martus Nerva Spurius
  Haut de page Bas de page 
 
VIDRUS Marcus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 290
Inscrit le : Jeu 14 Aoû 2014
Posté le : Jeu 12 Fév 2015    

/L'Edile Vidrus arrive sur place accompagné de vigiles/

/S'adressant aux sénateurs sur les rostres/

Sénateurs, merci pour votre intervention, je vous invite maintenant à rejoindre le Sénat pour continuer le débat.

/Du geste, il invite alors les sénateurs à le rejoindre pour être sous la protection des vigiles/

----------------------
Questeur 391
Edile 392 393 394
Preteur 395 396 397
  Haut de page Bas de page 
 
SERGIUS AHENOBARBUS Cnaeus
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 3890
Inscrit le : Ven 16 Sep 2011
Posté le : Jeu 12 Fév 2015    

/Sextus Sicinius Rutilus voyant la scene, oublie d'applaudir décoche une droite a l'un des hommes de mains du marchand.

/Le patricien Aulus Sergius suit le boucher, plus pour tenter de calmer les choses. Esperant qu'on le reconnaisse et que le marchand rappel ses gardes, sauf si il veut se mettre a dos le consulaire Cnaeus Sergius.


----------------------
CNAEVS•SERGIVS•PROCVLI•FILIVS•VOPISCI•NEPSOS•AHENOBARBVS•LACERATIONIS
Rang et tendance : Sénateur patricien et isolationniste
Première page de la domus : En cliquant sur la domus, pour savoir tout sur les membres, sur la richesse familiale, qui est encore à marier ou mort.
Naissance : 346
Cursus Honorum : Quaestor : 377 - 378 Aedilis : 379 - 382 Praetor : 383 - 384 Consul : 386 Censeur : 394 - 395
Cursus Officium : Rerum gestarum scriptor : 378 - 379 Legatus : 385 (Aesium, Bovianum, Apulie) 393 (Pays des Taurins) Flamen: 385 à 393 (Vesta) Magister Equitum : 387 Pro Consul : 388 - 389
Liens divers : Pour en savoir plus sur les Sergii Ahenobarbi, suffit de cliquer dessus. Ou encore sur l'arbre généalogique (dernière mise à jour : 396) de la gens Sergia. Ou bien sur la composition du sénat (dernière mise à jour : 390). Ma carte perso montrant l'étendue de la république romaine (dernière mise à jour : 393), et des territoires connus (Ma carte montrant l'Urbs et ses quartiers).
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
SEPTIMUS Flavius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 701
Inscrit le : Sam 20 Mar 2010
Posté le : Jeu 12 Fév 2015    

Le préteur semble apprécier le début de la harangue, hochant la tête affirmativement quand l'orateur évoque la tradition et charge les Populares extrémises. Mais son visage se referme lors du couplet concernant les aristocrates. Quelques uns de ses clients commencent à protester, il leur fait signe d’arrêter d'un geste de main.

----------------------
Flavius Septimus Pius
Senator ab 366.
Quaestor 368, 370,376
Aedilis 377
Praetor 392, 393
Consul 394, 395
Flamen Martialis
Gens Septima.
  Haut de page Bas de page 
 
PORCIUS CATO Lucius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 39
Inscrit le : Lun 02 Fév 2015
Posté le : Jeu 12 Fév 2015    

Porcius Cato ne se laisse pas démonter par la réaction plutôt hostile.


Citer
Mon fils est Légionnaire dans la Minerve II, tu peux prendre sa place dès aujourd'hui si tu veux!



"Et bien tu devrais être fier de le voir combattre les barbares. Quand à moi c’eût été un plaisir de partir sa place, et se sera avec une fierté égale à ce plaisir que j'irais lui prêter main forte si il le faut. Et si tu ose insinuer que je suis un lâche nomme toi et viens tâter de mes poings, citoyen !"

Sent les vigiles se rapprocher de lui.



Citer
Parce que tu crois qu'en gagnant trois as pour une journée de travail, on peut se loger et nourrir ses gosses sans l'aide à la plèbe



"Je ne connais ni ta tâche ni ton patron mon ami, mais si injustice t'est faite tu pourra toujours compter sur mon soutien."

Conclu t'il avant que sa voix ne devienne inaudible dans tout se brouhaha.

----------------------
En outre, je suis d'avis qu'il faut détruire Carthage.

Ligne Politique: Conservateur Populaire à tendance Impérialiste.
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
ILIUS Gaius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 97
Inscrit le : Ven 09 Jan 2015
Posté le : Jeu 12 Fév 2015    

Gaius écoute et observe le débat et les réaction qui en suivent.
Il hoche la tête à certain propos et grimace à d'autre.

Quand la situation devient instable, il recule mais observe toujours les réactions.


  Haut de page Bas de page 
 
MJ Quirinus
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 3720
Inscrit le : Dim 19 Mai 2024
Posté le : Sam 14 Fév 2015    

Finalement l'intervention des Vigiles de l'Edile Vidrus permet de separer les groupes qui se disperse sans faire trop de difficultés...quelques vieux regrettent avec nostalgies les foires d'empoignes de bon vieux temps, tant qu'eux même n'etait pas au coueur de la mêlée bien entendu, finalement y'a encore de la vie a la Curie...

----------------------
PNJ Populares : Getebus Primus, Crassinius Felix, Langelus et Lanius Aulus
PNJ Imperialiste : Fabius Nautius Fabius, Martus Nerva Spurius
  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2024 Groupe FSB
Page générée en 11 requêtes