Date du jeu : été 417
Le Sénat de ROME jpem - Sujet : Discours des magistrats de l'an 395
Index Le Sénat de ROME jpem
Forum du jeu www.romejpem.fr
Faq  -   Se connecter  -   Liste des membres   -  Groupes  



Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses
Discours des magistrats de l'an 395
Auteur Message
MJ Quirinus
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 3720
Inscrit le : Dim 14 Avr 2024
Posté le : Lun 26 Oct 2015    

En ces premiers jours d'hiver, alors que la tension est encore vive dans certains quartiers de Rome, menaçant de plus en plus la Concorde au sein de la cité, la nouvelle se propage rapidement parmi les habitants de la ville, d'une rue à l'autre, d'un quartier à un autre : plusieurs magistrats en exercice vont collégialement prononcer un discours sur les Rostres en rapport avec la situation actuelle

----------------------
PNJ Populares : Getebus Primus, Crassinius Felix, Langelus et Lanius Aulus
PNJ Imperialiste : Fabius Nautius Fabius, Martus Nerva Spurius
  Haut de page Bas de page 
 
CORNELIUS SCIPIO Publius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 2287
Inscrit le : Mar 17 Avr 2012
Posté le : Sam 31 Oct 2015    

Alors que la foule s'est rassemblée autour des Rostres, le consul Publius Cornelius Scipio, suivi de l'édile Julius Detritus Campanus, fait son apparition et prend la parole :


Citoyens, Quirites !

Voilà bientôt deux ans que je suis revenu, avec certains d'entre vous, des froides contrées barbares du Nord. Sur le chemin du retour, je me réjouissais de retrouver Rome et sa civilisation. Quelle douce pensée après plusieurs années dans des régions lointaines, hostiles et dangereuses !
Mais que vois-je ici, depuis maintenant quelques temps ? Chaque jour, ou presque, des attroupements, des violences, des rassemblements qui dégénèrent, des appels au vol, à la sédition et même au meurtre, et pire que tout, du sang versé au sein même de l'enceinte sacrée du pomerium !
Mais, Romains, quelle est donc cette folie qui vous saisit ? J'ai l'impression, en entendant et observant ces événements, d'être revenu dans un pays barbare, où nulle discipline ne règne, où seule la force compte, où la violence est portée comme vertu cardinale !
Romains, êtes-vous donc devenus des barbares ?

Je ne veux pas croire cela, cela ne peut être ainsi. Vous, citoyens, fils de Mars, héritiers de générations de citoyens qui ont fait de la République la puissance dominante en Italie, ne pouvez vous être rabaissés ce rang et avoir oublié les leçons de vos pères. Ceux-ci ont construit Rome, et ont transformé ce qui n'était initialement qu'un petit village de bergers en grande République puissante et prospère, sur des valeurs de courage, de solidarité, de piété et de respect des lois.
Car oui, le respect des lois est ce qui distingue le barbare du civilisé, l'Insubre du Romain. Et ces lois, ce sont vous-mêmes ou vos pères qui les ont votées, et nos dieux qui les ont approuvées ! Lorsque vous vous portez à ne plus les respecter, à les enfreindre, c'est votre propre parole que vous reniez, l'héritage de vos pères que vous bafouez, la pax deorum que vous brisez ! C'est votre condition même de Romains que vous perdez !

Aussi donc je vous demande de recouvrer vos esprits, de cesser ces débordements qui ne font que répandre le sang et accroître les dissensions au sein de notre cité. La violence ne mène à rien, sinon à la violence, et personne n'y trouvera son compte, si ce n'est quelques agitateurs cherchant à profiter de la situation.
Il y a de cela seulement trois mois, certains d'entre vous sont morts, ici même suite à la harangue d'un de vos tribuns. Je vous le demande, qui étaient ces malheureuses victimes de la folie de certains ? Qu'avaient-ils fait pour mériter tel sort ? A quoi leur mort a-t-elle servi ?
Les réponses sont simples. Ils étaient des citoyens romains comme vous. Venus écouter une harangue de leur tribun, ils n'étaient coupables de rien, et ne méritaient absolument pas de périr ainsi. Et leur mort n'a servi à rien, si ce n'est à permettre à certains agitateurs de propager leur message de haine dans les rues de nos cités et de fomenter de nouveaux troubles, de faire couler à nouveau du sang.

Romains ! Que vous ayez des revendications, cela est parfaitement normal ! Que vous souhaitiez voir s'améliorer votre quotidien, c'est votre droit e plus légitime !
Mais en quoi ces violences font avancer votre cause ? Certains vous disent de vous emparer, par la force, de ce qui appartient à autrui ! Est-ce là l'image que vous voulez donner de vous ? pensez-vous que vos pères seraient fiers de vous voir ainsi devenus de simples voleurs ? Où vous mèneront ces actes ? d'autant que, si vous légitimez ainsi le vol des plus riches que vous, vous perdrez bientôt ces biens mal acquis, car d'autre,s moins riches que vous, viendront bientôt vous voler à leur tour ! Pensez-vous que cela soit une solution durable à vos problèmes ?

La Concorde, la Concorde seule, pourra vous permettre d'atteindre vos objectifs.
Contrairement à ce que vous disent certains agitateurs, le Sénat agit en faveur de la plèbe.
Ce sont les questeurs qui ont pris l'initiative de gérer et de verser l'aide à la plèbe, alors même que vos tribuns ne se s'en sont pas chargés, plus préoccupés qu'ils étaient, certains d'entre eux, à appeler au vol et au meurtre !
Le Sénat a voté un sénatus-consulte prévoyant la distribution gratuite de terres actuellement en friche dans toute la République. Ce sont des centaines de lots de terre qui vont être distribués aux citoyens de la 9e et de la 10e classe censitaire. Ils bénéficieront, pour les aider dans leur travail, d'une partie de l'aide à la plèbe, et du soutien de nombreux évergètes qui se sont déjà déclarés.
Je sais que certains agitateurs critiquent ce projet ? et pourquoi donc ? Des terres pour les plus miséreux d'entre vous, n'est-ce pas là ce qu'ils demandaient ? Ils hurlent en disant que ces terres sont lointaines et que l'objectif n'est que d'éloigner les plébéiens de Rome. Je dois en effet convenir qu'il n'y aura aucune terre distribuée à Rome même ... pour la simple et bonne raison que Rome est une ville, et que les terres agricoles ne se trouvent pas en ville ! Alors certes, certains lots sont éloignés, mais certains, également se trouvent au Latium ou dans les provinces voisines. Et, disons-le, franchement, que préférez-vous Vivre dans la misère à Rome, ou avoir un lot de terre à cultiver pour vous nourrir, vous et votre famille, ailleurs en Italie ?
Romains, ce projet est conçu pour vous aider à sortir de vos conditions de vie difficiles, alors profitez-en ! Vous pouvez dès à présent vous porter candidats à l'acquisiton d'un lot auprès des services de l'édilité, dans le calme et la discipline. Ne refusez pas cette chance qui vous est offerte et que vous avez attendu pendant si longtemps.

Alors, bien sûr, je sais que certains d'entre vous direz que cela est peu, que le Sénat pourrait faire plus en faveur des plébéiens. J'en conviens. Le Sénat peut faire plus, le Sénat doit faire plus !
Mais, pour que cela se fasse, le calme doit revenir, la violence doit céder la place à la discussion et au dialogue.
Vous serez bientôt conviés choisir vos magistrats et vos tribuns lors des prochains comices. Élisez les candidats qui portent vos revendications dans le respect de la loi, choisissez des tribuns qui ne se contenteront pas de faire de beaux discours et de promettre monts et merveilles sans rien faire après, mais donnez votre voix à des personnes droites et sures qui viendront, dans le cadre voulu par nos lois et nos dieux, porter vos revendications au Sénat et y débattre calmement pour parvenir à des réalisations concrètes profitables à tous.
N'hésitez pas à demander audience auprès de vos magistrats, ou à leur porter des pétitions où vous exposerez clairement vos demandes.

La Concorde, le dialogue, le respect des lois et des dieux peut permettre la réalisation de grandes choses.
Ces valeurs ont permis à vos pères d'édifier l'une plus puissantes cités au monde. Reprenez-les et défendez-les pour édifier, désormais, l'une des cités les plus justes au monde.

Le consul se retire, laissant la place à l'édile Detritus Campanus.

----------------------
Imperator - Triomphe sur les Insubres en 394.
Victorieux des Lucaniens en 402.
Censeur 404-405, 406-407.
Consul 391, 395, 396, 397, 400, 401, 402, 408.
Préteur 386, 387, 388.
Édile 382, 383, 384.
Questeur 380, 381.
  Haut de page Bas de page 
 
Volaginius Domitianus Decimus



Autorisation : Membre
Nb de messages : 195
Inscrit le : Mer 11 Mar 2015
Posté le : Sam 31 Oct 2015    

Applaudit le consul, avant de s'exprimer

Si vous avez des pétitions, des doléances à me porter, des mesures que vous souhaitez, je vous écouterai avec un très grand intérêt.
Nous oeuvrons tous le bonheur du peuple. Je vous l'ai déjà dit, mais je servirai la plèbe, pas financièrement, mais moralement et politiquement

Enfin, l'Union du peuple est le meilleur moyen d'essayer de faire prospérer le peuple romain et Rome elle-même

----------------------
Sénateur populares









Mail:romepjem@gmail.com
  Haut de page Bas de page 
 
BUSTOS Mercurion
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 416
Inscrit le : Dim 18 Sep 2011
Posté le : Sam 31 Oct 2015    

Entouré des trois migrants qui lui servent de gardes, Bustos assiste de loin aux discours.

Pour trouver les magistrats donc ... Faut venir aux Rostres ...

----------------------
La Louve chasse, ses Louveteaux savent lui faire confiance...

Questeur 396
Edile 397
(C'est fou ce qu'on découvre quand on vérifie le tableau des Magistratures ... Citation d'Alzeimerus, dans "Vous auriez pas vu mon stylet?")
 Adresse email Haut de page Bas de page 
 
DETRITUS CAMPANUS Julius
Avatar

Autorisation : Membre
Nb de messages : 1346
Inscrit le : Jeu 11 Sep 2014
Posté le : Lun 02 Nov 2015    

Présent aux Rostres, Julius Detritus échange quelques mots avec le chef des vigiles Caius Harius, tandis que le Consul s’exprime. Alors que le Consul arrive à la fin de son discours, Julius s’avance à son tour tout en applaudissant. Il attend la fin des réactions aux propos du Consul et enchaine.

Tôt ce matin alors même que je me rendais aux rostres, un homme assis dans une ruelle m’a interpellé pour me demander une pièce. Je lui ai demandé ce qu’il comptait en faire, il m’a répondu « manger ». Je lui ai demandé ce qu’il ferait ensuite, il m’a répondu qu’il s’assiérait à nouveau dans sa ruelle jusqu’à la prochaine pièce qui lui permettrait de manger.

Qui suis-je pour dire que cet homme mérite ou non son sort ? Non je n’en ai pas le pouvoir … personne n’a ce pouvoir, ni les fortunés, ni les cultivés, ni les travailleurs, ni les magistrats de Rome et pas même les tribuns … les dieux seuls décident de qui peut ou non bénéficier de la fortune ou des bonnes grâces.

En ce cas devais-je l’ignorer ? Non je n’en ai pas le droit … personne n’a ce droit, ni les fortunés, ni les cultivés, ni les travailleurs, ni les magistrats de Rome et pas même les tribuns … les dieux nous ont offert la fortune et les bonnes grâces pour que nous prenions soin de ceux qui n’ont rien.

Marque une pause

Je lui ai alors demandé pourquoi il ne travaillait pas la terre au lieu de rester assis. Il m’a répondu qu’il n’y avait pas de champs dans l’URBS. Je lui ai demandé pourquoi il ne quittait pas l’URBS. Il m’a répondu qu’il n’en avait pas les moyens.

Pouvais-je l’aider à quitter l’URBS ? Oui j’en ai le pouvoir … tout le monde a ce pouvoir, les fortunés, les cultivés, les travailleurs, les magistrats de Rome et même les tribuns … depuis toujours nous avons su chercher ailleurs ce que nous n’avions pas à Rome.

Notre Consul vient de le dire, d’un village de bergers nous avons bâti avec l’aide des dieux une puissante République. Nous ne l’avons pas fait en nous lamentant sur notre sort, en refusant de nous éloigner de nos domus et en volant nos amis ou nos voisins. Nous l’avons fait en gardant espoir en nos dieux, nos traditions, nos lois et en chassant les barbares loin de nos frontières.

Nous ne pouvons pas changer les choix de nos dieux, mais nous pouvons les accepter pour mieux les utiliser. Nous ne nous développeront pas en nous affrontant, mais en nous soutenant mutuellement. Aujourd’hui, sous la bénédiction de Cérès nous allons distribuer des terres dans toute notre République pour ceux qui souhaitent une vie meilleure. Nous les aideront à défricher et cultiver ces terres pour qu’ils puissent à leur tour aider des citoyens dans le besoin.

Nouvelle pause

Les violences, les menaces, les promesses n’ont rien offert à cet homme, mais le dialogue et l’écoute si. Je n’ai pas promis la fortune à cet homme ce matin et je ne l’ai pas non plus incité à prendre ce qui ne lui appartient pas. Je lui ai donné un travail, dur mais noble, celui de la terre. Je lui ai donné un toit, loin mais chaud, en Campanie.

Rome et ses murailles ne sont pas la République mais un point de départ vers des opportunités nombreuses pour quiconque souhaite les saisir, ne vous en détournez pas pour des promesses sans lendemain.

Le Sénat continuera de réfléchir et d'agir concrètement pour prendre les meilleures décisions pour notre Peuple. Vive Rome, vive la République, vive nos dieux !

----------------------
Naples 390 à 393 Cérès 392 à ? 394 395 - 396 397 - 401 - 402 398 - 399 - 400 - 403 - 404 - 405

gensdetrita@gmail.com

Detritus Lupus Paulus (289-347) / Detritus Dives Tullius (322-390) / Detritus Campanus Julius (355-?)
  Haut de page Bas de page 
 
MJ Quirinus
Avatar

Autorisation : Administrateur
Nb de messages : 3720
Inscrit le : Dim 14 Avr 2024
Posté le : Lun 02 Nov 2015    

La foule est venue nombreuses pour écouter la harangue des magistrats et la gravité du ton et les propos solennels renvoient chacun des auditeurs à une réflexion propre à chacun, certains approuvent, d'autre critiques mais dans le calme et la gravité.
A l'annonce des distributions de terres et de l'aide des magistrats pour ceux qui seront volontaires et les commentaires sont nombreux : Qui garantira l'impartialité des attributions des terres ? Et des aides ? Qui décidera de la localisation ?

----------------------
PNJ Populares : Getebus Primus, Crassinius Felix, Langelus et Lanius Aulus
PNJ Imperialiste : Fabius Nautius Fabius, Martus Nerva Spurius
  Haut de page Bas de page 
 
Volaginius Domitianus Decimus



Autorisation : Membre
Nb de messages : 195
Inscrit le : Mer 11 Mar 2015
Posté le : Lun 02 Nov 2015    

Si le nombre de citoyens inscrits est plus nombreux que la quantité de terres distribuables, alors sera fait un tirage au sort de l'attribution et de la localisation des terres par les édiles avec présence des tribuns

Avec une pointe d'humour
Enfin, s'ils prennent la peine de s'y investir

----------------------
Sénateur populares









Mail:romepjem@gmail.com
  Haut de page Bas de page 
 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum Vous ne pouvez pas poster de réponses






  Powered by Fire-Soft-Board v1.0.10 © 2004 - 2024 Groupe FSB
Page générée en 11 requêtes